Welcome to the Ballroom - Promotion - Tomo Takeuchi - Noevegrafx
Par Mangy Le
Manga

Cette nouvelle série éditée en France par Noeve Grafx a titillé ma curiosité. Cet éditeur accorde vraiment une importance à la texture de ses couvertures qui sont un plaisir à toucher. Ce manga a déjà un animé disponible sur Amazon Prime Video! Celui-ci a fait presque l’unanimité, mais que vaut le format papier ?

Welcome to the ballroom – Informations générales

  • Auteur : Takeushi Tomo
  • Maison d’édition japonaise : Kodansha
  • Date de première parution au Japon : 2011
  • Nombre de tomes au Japon : 11 (série en cours)
  • Maison d’édition française : Noeve Grafx
  • Date de première parution en France : 2021
  • Nombre de tomes en France : 1 (en cours)
  • Date de sortie du prochain tome : 24/09/2021
  • Public : Shônen
  • Genre : Comédie – Drame – Romance – School-life – Sport – Danse
  • Animé : Amazon Prime Video
  • Résumé de l’éditeur : Collégien en déroute, Tatara Fujita ne sait pas quoi faire de sa vie. Il n’a ni talent, ni passion, ni grande envie de chercher. Le hasard et une bande de caïds mal intentionnés lui feront rencontrer Kaname Sengoku, danseur professionnel qui à la suite d’un quiproquo le traînera jusqu’à un nouveau studio de danse de salon. Tatara y découvre l’univers de la danse sportive. Ne serait-ce pas là le début d’une nouvelle passion ?
  • Prix de vente : 7,95€
Welcome to the Ballroom # 1 - Tomo Takeuchi - Noevegrafx
Welcome to the Ballroom # 1 – Tomo Takeuchi – Noevegrafx

Finalement, que vaut ce premier volume ?

Cette série est la seconde que je lis des éditions Noevegrafx. Et c’est une découverte plutôt sympathique. On est sur un manga de sport dont les graphismes sont vraiment travaillés. Vraiment, c’est un régal pour les yeux. Lire ce manga en écoutant de la musique, c’est le top ! Niveau scénario, on ne s’éloigne pas vraiment du basique des animés sportifs en général : un héros sans passion et un peu paumé qui trouve sa voie.

Le héros est plutôt intéressant, surtout son talent de copie. Mais j’ai beaucoup de mal avec le fait qu’il semble incapable de danser sans la fille qu’il « aime ». Je le trouve assez superficiel car il ne s’intéresse qu’à l’apparence et il semble incapable de toucher une fille sans avoir d’arrières pensées. Bon, ça reste soft et il reste un collégien… Mais voilà quoi! J’aimerais m’éloigner un peu de ce modèle du : « oh je touche une fille ! Banzai ! ». Je sais qu’au Japon les deux sexes vivent un peu en autarcie l’un de l’autre, mais il existe des limites quand même.

La fille est du même genre: juger les gens sur la couverture. Vraiment, il y a des choses à ne pas dire. Le mentor est franchement… Comment dire… un peu « nul » ? Je m’attendais à mieux au début car il « résout » une situation épineuse, mais il passe son temps à descendre le héros et à le mettre dans les problèmes. C’est un aspect humoristique, mais qui ne me fait pas sourire.

Pour conclure, ce premier tome est prometteur. J’espère que le protagoniste va gagner en maturité et changer de mode de fonctionnement, mais les défauts ne sont que secondaire et on ne peut qu’apprécier la patte artistique.

Bonne lecture !

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World

Ukato
OMW
Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice OMW depuis plus d'un an, je me spécialise dans les mangas, bien que je puisse me laisser aller à une critique jeu vidéo de temps en temps ! En ce moment, je suis obsédée par les Isekai, mais j'aime beaucoup les Shonen et les séries fantastiques.
Partagez l'article :

Articles similaires