Par Ayano Le
Anime

C’est avec le film tant attendu, Violet Evergarden: Eternité et la poupée de souvenirs automatiques, que nous retrouvons notre protagoniste favorite durant son quotidien après un long développement qui en a marqué plus d’un !

Synopsis

L’histoire se déroule autour d’une jeune fille qui effectue le métier de « poupées de souvenirs automatiques » (自動手記人形, Jidō shuki ningyō): des poupées initialement créées par le professeur Orland pour aider sa femme aveugle Mollie à écrire ses romans, et plus tard louées à d’autres personnes qui avaient besoin de leurs services.

Le terme se réfère aux personnes qui remplissent la fonction d’écrivain public, dont le but est de retranscrire la parole et les sentiments des gens. Après quatre ans de guerre acharnée, une jeune fille au lourd passé tente non sans mal de reconstruire son avenir, à commencer par l’exercice de ce métier.

Cependant, parmi toutes les blessures qui lui auront été infligées au cours de la guerre, il y en a une qui semble ne pas vouloir se refermer. Les mots d’un être cher résonnent encore dans son cœur, sans que la jeune fille en sache la véritable raison. Elle veut savoir, comprendre leur signification. Ainsi commence la quête de Violet Evergarden, apprentissage mêlé de lettres, de rencontres et d’émotions variées…

Source
Affiche – Violet Evergarden: Eien to jidou shuki ningyou Source

À quoi s’attendre ?

Comme depuis le début de la série, c’est avec un grand plaisir que Kyoto Animation nous plonge à nouveau dans des décors et personnages aux détails tous plus somptueux les uns que les autres.

Assisté par les musiques composées principalement par Evan CALL, soutenu par le directeur Youta Tsuruoka et accompagné de la chanteuse Chiraha Minori, nous les spectateurs nous retrouvons une nouvelle fois en plein voyage aux côtés de notre héroïne au lourd passé. 

C’est donc après une longue saison que le film revient sur Violet qui semble dorénavant être passée en second plan pour laisser plus de temps d’écran aux nouveaux personnages présentés dont la principale, Isabella York. 

Pour les grands fans de ce personnage, cette explication est sans nulle doute due au fait que le thème principal autour de Violet appartient désormais au passé. En effet, Violet a grandi. Ayant désormais accepté la disparition de celui qu’elle aimait, le major Gilbert Bougainvillea, Violet marche de l’avant. 

Le film se découpe en deux grandes parties, la première étant la nouvelle mission de l’héroïne, soutenir et enseigner les bonnes manières à la prestigieuse héritière de la famille York, Isabella. 

Violet se retrouve alors à vivre dans une académie pour jeunes filles afin d’assurer sa mission. Très vite, elle se rendra compte du grand manque de manière de sa cliente qui se révélera plus sensible qu’elle ne le laissait paraître à sa première apparition. 

Après un long moment où nous nous étions enfin attachés à ce personnage, le film entre dans la seconde partie, quelques années après cette mission…

Passage du film Violet Evergarden: Eien to jidou shuki ningyou

Et personnellement ?

Au cours du film, vous vous rendrez rapidement compte que le thème principal abordé sera celui de la fraternité qui est ici présenté à travers deux sœurs qui ne sont liées que par leurs cœurs.

Bien que ce sujet en particulier ne me parle pas spécialement, je ne peux cacher ma sensibilité envers les personnages et la douleur éprouvée par leur séparation et sacrifices.

Encore une fois transportée par des décors et une ambiance sonore incroyable, il m’était impossible de ne pas me sentir concernée de près ou de loin. Violet Evergarden nous prend par les sentiments à travers une ambiance et un texte prenant, c’est ce qui fait la force de cette adaptation.

Malgré une longue mise en place et une seconde partie au rythme lent, il n’est pas difficile de s’accrocher.

Le point qui m’a le plus attaché fût la mise en avant du métier de facteur au détriment des poupées. En effet ici, c’est Benedict Blue qui obtient son heure de gloire avec sa nouvelle disciple.

« Les facteurs livrent le bonheur »

taylor bartlett – Violet Evergarden: Eien to jidou shuki ningyou
Passage du film Violet Evergarden: Eien to jidou shuki ningyou

uN MOT DE FIN

Bien que l’adaptation de Violet Evergarden soit populaire, il reste un grand nombre de spectateurs encore peu convaincus par le manque d’action malgré un immense contenu.

À ce public, je vous encourage fortement à voir ce que je qualifie de chef-d’oeuvre avant de vous attaquer ensuite au film qui aborderait un aspect différent de Violet qui je l’espère vous plaira autant qu’elle a marqué de cœurs.

Trailer de Violet Evergarden: Eien to jidou shuki ningyou

Source

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice, mes passions sont sans limites et mon regard complètement à l'ouest.
Partagez l'article :

Articles similaires