Par Mangy Le
Anime

Aujourd’hui, je souhaitais revenir avec vous sur une série que j’ai beaucoup aimé, Skip Beat, une œuvre de Yoshiki Nakamura. La version française du manga, qui fait 35 tomes, a été publiée par Casterman et l’anime est diffusé par Black Box et comprend 25 épisodes.

Skip beat pochette tome 1
Skip beat pochette tome 1

Synopsis

En guise de mise en bouche, voici un petit résumé à ma sauce :

Mogami Kyoko est amie avec Shotaro Fuwa depuis l’enfance. Elle s’occupe de lui et est prête à tout pour celui qu’elle aime. Quand il décide de lancer sa carrière de chanteur à Tokyo, elle n’hésite pas une seconde à le soutenir et à l’entretenir. Un jour, alors qu’elle lui rend à nouveau service, Kyoko apprend que l’objet de son adoration ne fait que se servir d’elle ! Envahie par la haine après avoir été utilisée toutes ces années, elle jure de se venger. Quitte à devoir entrer sur le champ de bataille et l’affronter sur son propre terrain : le monde du show-biz.

skip beat pochette anime
Skip Beat – Yoshiki Nakamura – éditions Hakusensha – Casterman

Avis de la rédaction

Rien qu’avec ce résumé, on se doute que Kyoko n’est pas au bout de ses peines. Elle va devoir lutter pour se faire une place dans cet univers de paillettes, rempli de hyènes prêtes à la dévorer ! La jeune fille va néanmoins redoubler d’imagination pour s’en sortir et chaque situation vous fera rire.

J’avais adoré l’animé, qui m’a poussé à lire ensuite le manga. Une saison ne me suffisait pas ! Et j’ai bien aimé retrouver les mésaventures de Kyoko ! C’est un shojo mais toutefois, l’histoire d’amour n’est pas omniprésente. Le monde du show-biz est très bien illustré et occupe une place de choix. En conséquence, le jeu d’acteur est la question centrale de nombreux chapitres et épisodes. Si les dessins sont magnifiques et le scénario bien pensé, j’ai trouvé que l’histoire s’essoufflait à la longue. De fait, 25 tomes suffisaient largement. C’est le seul défaut que je peux relever.

skip beat image de promotion
Skip Beat – Yoshiki Nakamura – éditions Hakusensha – Casterman

En conclusion

  • un scénario bien mené ;
  • un personnage principal hilarant qui nous marque par sa force et sa naïveté ;
  • une Némésis complètement ridicule en la personne de Fuwa Shotaro ;
  • une mise en avant réussie du monde du show-business ;
  • une série un peu longue peut-être et qui aurait pu être raccourcie un peu.

Vous avez aimé Skip Beat ? Alors vous pourriez apprécier A Silent Voice.

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Partagez l'article :

Articles similaires