Rex Fabula - Promotion - Fujiyama Kairi - Editions Doki-doki
Par Mangy Le
Manga

Aujourd’hui, je vous présente une série courte, assez ancienne et complète de trois tomes des éditions Doki Doki : « Rex Fabula ». Je suis tombée dessus par hasard. Les séries courtes, soit ça passe, soit ça casse. Mais que vaut celle-ci ?

Rex Fabula – Informations générales

  • Auteur : Fujiyama Kairi
  • Maison d’édition japonaise : Media Factory
  • Date de première parution au Japon : 2011
  • Nombre de tomes au Japon : 3 (série complète)
  • Maison d’édition française : Doki-Doki
  • Date de première parution en France : 2013
  • Nombre de tomes en France : 3 (série complète)
  • Public : Seinen (14 ans et +)
  • Genre : Drame – Fantastique – Mystère – Psychologique – School Life – Surnaturel
  • Résumé de l’éditeur : Homare Akatsukiest un garçon antipathique, arrogant et manipulateur. Il est l’héritier de la riche famille Akatsuki ainsi que le président du comité disciplinaire de son lycée. Selon lui, dans ce monde, il y a deux catégories de personnes : ceux qui se laissent dominer et ceux qui dominent les autres. Homare appartient à la seconde catégorie et exerce un contrôle sévère sur ses camarades de lycée. Il n’a que deux préoccupations : le pouvoir et le contrôle. Il vit entre manipulation et jeux d’influence.
    Mais un jour, il se retrouve projeté dans un monde parallèle appelé Mundus Fabula. Ce monde est régi par des règles totalement différentes de celles du monde réel. Homare, qui était manipulateur, se retrouve manipulé. Cependant, il refuse de se faire contrôler par qui ou quoi que ce soit. Il commence alors à se battre contre ces nouvelles règles.
  • Prix de vente : 7,50€ (le premier tome peut encore s’acheter neuf, mais pas la suite)

Au final, que vaut cette série ?

Nous sommes dans un scénario étonnamment complexe pour une série aussi courte. En premier lieu, comme l’entend le résumé, Homare Akatsuki, un lycéen obsédé par le contrôle, se retrouve projeté dans un monde parallèle qui ne répond pas aux normes du monde réel. Il rencontrera alliés et adversaires lors de son périple pour détruire Mundus Fabula, le monde qui manifeste les peurs et les désirs les plus profonds. Les armes des différents personnages sont aussi originales qu’irréalistes. La trame de l’histoire est bien travaillée. Si le lecteur est perdu, c’est parce que le héros l’est tout autant. Tout finit par être expliqué de manière naturelle. Cependant comme beaucoup de séries courtes et ambitieuses, la fin nous laisse sur notre faim.

Autre élément original, la découverte des personnages par leurs peurs. En effet, ceux-ci gagnent en complexité lorsque leurs phobies sont exposées dans le monde parallèle. Homare Akatsuki n’est pas qu’un lycéen obsédé par le contrôle, je ne le trouve pas si antipathique que cela. Au contraire, il est attachant car on peut comprendre son désir de ne pas subir les désidératas des autres. Il est intelligent et manipulateur, certes, mais cela n’est que la conséquence du milieu dans lequel il évolue. J’ai également eu un coup de cœur pour son premier allié, un jeune homme atteint d’haptophobie (peur du contact) qui essaie de surpasser ses craintes et son traumatisme. On a des personnages, alliés ou ennemis plutôt bien travaillés.

Enfin, les graphismes sont beaux et bien travaillés. D’autre part, les scènes d’action sont très fluides. Les différents protagonistes ont un chara design travaillé qui leur convient très bien.

En conclusion, on a une série courte très sympa avec des personnages et un univers travaillés. Le dénouement peut convaincre ou non, cela appartient à chaque lecteur.

Bonne lecture !

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World

Ukato
OMW
Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice OMW depuis plus d'un an, je me spécialise dans les mangas, bien que je puisse me laisser aller à une critique jeu vidéo de temps en temps ! En ce moment, je suis obsédée par les Isekai, mais j'aime beaucoup les Shonen et les séries fantastiques.
Partagez l'article :

Articles similaires