Par Ryu Shijou Le
Manga
De belles têtes de vainqueurs non ?

Pochi et Kuro

Détails généraux :

Déclinaison :

Pochi et Kuro se décline en tomes reliés uniquement :

  • 4 tomes (Série terminée, 6.79€ le tome)
  • Edition coffret intégrale + Cartes dessins bonus (27.16€)

crédit :

Manga : Edition Kazé

Type :

Shonen

Genre :

Romance, Combat, Fantastique, Fantasy, Comédie, Action, Démons.

Auteurs :

Dessin et scénario : Naoya Matsumoto

Amour… Combats… Et nourriture ! Des thèmes qui vont bien ensemble.

Synopsis

Officiel :

Dans le Royaume de Démons, alors que Kuro, un démon, s’ennuie et clame vouloir manger un humain, voilà que tout à coup une jeune fille humaine tombe du ciel !
Désirant la manger, Kuro essaie tant bien que mal de trouver un moyen de la cuisiner. Seulement, la jeune fille fini par se réveiller ! Elle ne comprend pas un traître mot de ce que dit le démon mais finira par gagner son amitié après lui avoir préparé un délicieux repas.
Kuro tombe alors amoureux de cette humaine et l’appellera Pochi. Mais un problème persiste : comment faire pour qu’ils puissent se comprendre ?

Personnel :

Apparaissant une fois tous les 150 ans, les humains sont un met de choix prisé par les plus haut dignitaires chez les démons. Capable de donner des pouvoirs sans commune mesure à celui qui en mangerait… Et c’est lors d’une partie de pêche que nos deux briscards, Kuro et Léo, vont en remonter une du bout de leurs lignes… Ironique non ? Et quelle coïncidence…

Incapable de la manger… Car oui, Kuro va bien entendu remonter une jeune fille charmante, il va tenter de l’aider à rentrer dans son monde… Mais incapable de la comprendre… Ni de se faire comprendre… Il faudra bien trouver un moyen ! Et ce sera à coups de poings s’il le faut !

Qu’est-ce que je disais…

Personnages :

Les personnages de Pochi et Kuro sont et resteront des clichés totaux… Mais avec une touche de fraîcheur apportée par le fait d’assumer tout cela :

Principaux :
  • Kuro : Démon solitaire au départ, se liera d’amitié avec Léo après une bagarre entre lui et son « gang »… D’une puissance déjà extra-ordinaire pour un non-membre de la famille royale démoniaque… Il mettra son pouvoir au service de l’humaine et tentera de la ramener chez elle.
  • Pochi : Humaine pêché par Kuro. Elle lui conquerra le cœur. En ayant commencé par son estomac auquel elle préparera un repas digne des plus beaux festins. Mais l’aventure à laquelle elle va participer lui réserve… Bien des sentiments merveilleux.
Secondaires/rivaux :
  • Léo : Chef d’un ancien « gang ». Faisant partie des Frankenchat. Pratiquant assidu des modifications magiques. Mais d’une amitié et fidélité sans faille. Il se montrera l’allié de choix, et l’ami fidèle sur lequel on peut compter en toutes circonstances.
  • Ishizu : Dernier né de la famille royale. Considéré comme un moins que rien car ne possédant qu’une seule corne sur les deux qui démontre la puissance souveraine… Mais grâce à Pochi, le voilà qui pourrait faire un bond dans la puissance et devenir enfin le Roi et conquérir de force le respect qui lui est dû. Et accompagné de son fidèle Sébasmiaou… (on ne rigole pas) il fera bien plus que se découvrir lui-même.
Ensuite :
  • Molenaga : Toute bonne histoire de sentiments, d’amitié et de joie à son Judas. Et voici celui qui le sera. Serpent magique, n’ayant qu’un seul et unique désire : Gober Pochi. Peu importe ce que cela lui coûtera.
  • Ashley : Le « Tortue Génial » (ou Kamé Sennin pour les intimes) de cette série. Pervers et loin de s’en cacher, il portera sa connaissance des humains à la hauteur de Kuro et Léo. (En même temps que ses mains à la hauteur des fesses de Pochi).
  • Wapple : Une tomate… Qui parle… Dégage du parfum… Et a du jus à revendre ! (Merci Maman Frankenchat et les augmentations magiques). Il sera le meilleur ami de Pochi dans le monde des démons.
Du Kawaï et du combat… Que demander de plus ?

Évolution de l’histoire :

Le postulat de départ reste très basique dans Pochi et Kuro : on discute en fumant une clope d’un événement rare et qui n’est pas prêt d’arriver… Quand il surgit à l’instant même dans la vie de nos protagoniste. Le cliché parfait non ? Et bien c’est le cas.

Cliché ? Vous avez dit Cliché ? Oui Cliché !

Il suivra le parfait chemin des histoires au chemin des plus prévisibles… Il suffit de dire « Ça n’arrive jamais » pour que cela arrive. Ôtez-vous de la tête le fait de l’inattendu. (Même si quelques surprises seront parfois au rendez-vous…).

Clopes aux becs, nos (futures) héros vont donc pêcher une humaine dans le lac derrière chez eux. Reclus, au banc de la société, ils sont éloignés de tout et de tous. Mais l’opportunité apportée par la présence de Pochi (Nommée par Kuro), sera l’aubaine du siècle. Et ils vont la saisir au vol… Mais Pochi se réveillera avant d’avoir pu finir panée (Car à la broche ça passe pas… La magie n’agit pas sur les humains et Kuro n’a pas pu la faire rôtir par magie démoniaque) et va leur expliquer comment faire une panure correcte… Avant de cuisiner des plat humains dans le monde des démons… Et une bonne « omurice » conquiert n’importe quel estomac (et cœur aussi…).

Kuro sort alors dans le jardin… Et admire la lune pour la première fois de sa vie… Et quel éclat !

Romance et combats :

Commencera alors le fil rouge de l’œuvre : Renvoyer Pochi chez les humains. Mais… Kuro ne désire que la garder à côté de lui. De quel côté son cœur va-t-il balancer finalement ? Là aussi le cliché sera de mise… Mais l’œuvre se veut totalement décomplexée à tous les niveaux ! Alors pourquoi pas celui-la ?

Et les combats… Que dire dessus ? Et bien… Je vous le donne dans le mille… Cliché aussi ! Mais je pense qu’il serait temps d’arrêter de le souligner ! (Cela devient un cliché…). Ils iront bon train et gagneront en puissance tout du long de l’œuvre. Sachant que le premier combat est déjà bien costaud… Je vous laisse imaginer le final !

Quelle douceur que le choix de l’étreinte…

Avis :

Étrangement et contrairement à ce que je peux laisser voir dans cet article… C’est une réussite. Rires, sentiments, transmissions… Tout est présent dans Pochi et Kuro.

Les personnages sont attachants. On se surprend à vouloir que Pochi reste dans le monde des démons… Puis à vouloir que son retour sur Terre se fasse… Avant d’à nouveau vouloir qu’elle reste aux côtés de Kuro…

L’univers est riche, développé et on sent une volonté de l’auteur à vouloir rendre ce tableau « vivant ». Chose maîtrisée et réussie ! On vit dans ce monde. On parvient à en être à la fois témoin et acteur. Un mélange subtil et sans pression. Il s’agit de quelque chose de simple, et de prenant qui n’en sera pas écœurant, car ne durant pas sur la longueur (l’œuvre n’étant que sur 4 tomes).

On arrive donc sur un résultat où :

  • Posée de la problématique
  • On développe l’univers
  • Explication des personnages et des enjeux
  • On résout tout et ça colle

Quatre tomes d’enfer ! Rythmés. Coupés sans frustrations ni regrets aux bons moments. Les mécaniques et ressort tragi-comiques sont à foison et bien placés. (Quelques regrets sur quelques éléments un peu mal placés, des mots ou des phrases inopportunes… mais sans pour autant entacher le tout).

Pas de perfection pour une fois… Mais on s’en approche. À ne lire qu’avec un bon esprit ouvert et critique simple… Porté sur le rire et l’amusement…

Le triangle amoureux… Impossible quand c’est en sens unique…
Mot de la fin :

Quel serait votre choix ? Croquer un morceau… Ou libérer votre gibier ?

Envie d’apprendre le Japonais ? De connaître les bases et maîtriser cette langue et son écrit ? Les nouveaux articles sont faits pour vous ! : https://otakusmafiaworld.fr/apprendre-le-japonais/

Une édition digitale reste toujours disponible ! Par ici pour vous la procurer !

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Amateur de manga de tout style... Du Hentaï au Shojo pour jeune fille... Je ne me base pas sur un auteur ou un style pour lire... Mais sur le scénario avant tout. Grande base personnelle en tome lu et possédé, je parlerai des oeuvres avec un regard commun. Je ne suis pas un pro de la critique ni de l'analyse... Mais je resterai impartial !
Partagez l'article :

Articles similaires