Persona 5 image promotionnelle - Mana Books - Hisato Murasaki - Atlus
Par Mangy Le
Manga

Aujourd’hui, je reviens à nouveau avec la série Persona que j’affectionne particulièrement. Ces jeux sont toujours de qualité et j’attendais beaucoup de l’adaptation manga du dernier opus en date, « Persona 5 ». Le manga est publié aux éditions Mana Books. Il n’y a pas encore de date de sortie pour le tome 6.

Persona 5 – Informations générales

  • Scénario : d’après le jeu vidéo d’Atlus
  • Dessin : Hisato Murasaki
  • Maison d’édition japonaise : Shogakukan
  • Date de première parution au Japon : 2016
  • Nombre de tomes au Japon : 7 (en cours)
  • Maison d’édition française : Mana Books
  • Date de première parution en France : 2019
  • Nombre de tomes en France : 5 (en cours)
  • Public : Shonen PG-13
  • Genre : Comédie – Fantastique – Mystère – Psychologique – School Life – Slice of Life
  • Résumé de l’éditeur : Suite à un malheureux incident, Akira Kurusu se retrouve obligé de quitter sa région pour poursuivre sa scolarité à Tokyo. Lorsqu’un homme mystérieux apparaît dans ses rêves, le lycéen hérite d’un étrange pouvoir. À la tête d’un petit groupe de parias, il devra empêcher une tragédie et libérer son lycée de l’emprise d’un tyran… quitte à devoir voler son cœur. L’adaptation officielle du RPG mondialement acclamé.
  • Prix de vente : 7,90€
Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Finalement, que valent ces cinq premiers tomes?

Autant commencer par ce que je reproche à cette adaptation de Persona 5, le manque d’éléments essentiels et centraux du jeux. Bien qu’il soit normal que le changement de format, que ce soit en manga ou en animé avec un nombre limité d’épisodes, implique une perte de certaines informations et développements, ici beaucoup de choses importantes dans le jeu ont été écartées. La capacité du héros qui le rend si spécial, à sa voir son don d’invoquer plusieurs Personas, est complètement absente. Toute l’histoire du manga repose sur l’affrontement des divers boss du jeu. Néanmoins, l’exploration des Palaces n’est pas non plus très étoffée, tout comme celle du Memento. Bref, plus de la moitié du jeu passe à la trappe. Ainsi, pour aller plus vite, beaucoup d’événements s’enchaînent et sont parfois même différents du jeu. Si cela peut être appréciable de découvrir un autre point de vue, cela donne juste l’impression qu’il faut absolument avancer dans la trame scénaristique. Et c’est juste extrêmement dommageable.

À cause de tout cela, il y a peu de développement chez les différents personnages et les relations qu’ils entretiennent. Ce qui fait qu’on ne s’y attache pas, même après cinq tomes.

Les graphismes sont conformes à l’œuvre initiale, ce qui est un bon point. Cependant, les scènes de combat qui sont foison sont vraiment saccadées. En général, ça reste agréable à lire.

Bref, sans spoiler l’histoire, j’ai été profondément déçue et j’ai pourtant tendance à être généreuse avec les adaptations sous d’autres formats. Persona est un jeu très riche aussi bien dans le scénario que dans le gameplay. Cependant, ce manga ne fait qu’effleurer la partie exploration du donjon et la trame principale de l’histoire. La conversion de jeux en mangas, soit ça passe, soit ça casse. Ici, l’œuvre est complètement broyée.

Bonne lecture!

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World !

Ukato
OMW
Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice OMW depuis plus d'un an, je me spécialise dans les mangas, bien que je puisse me laisser aller à une critique jeu vidéo de temps en temps ! En ce moment, je suis obsédée par les Isekai, mais j'aime beaucoup les Shonen et les séries fantastiques.
Partagez l'article :

Articles similaires