Online The Comic - promotion - Midori Amagaeri - Tsukasa Kyoka - Editions Delcourt Tonkam
Par Mangy Le
Manga

Le neuvième tome de cette série venant tout juste de sortir, je me suis dit que c’était le moment d’enfin vous parler d’un de mes mangas favoris : « Online The Comic ». Je l’ai découvert il y a deux ou trois ans et j’attends chaque nouveau tome avec impatience. Je trouve que cette série n’est pas assez connue et passe souvent entre les mailles du filet.  C’est maintenant l’occasion de faire un point !

Online The Comic – Informations générales

  • Scénario : Midori Amagaeru
  • Dessin : Tsukasa Kyoka
  • Maison d’édition japonaise : Shogakukan
  • Nombre de tomes au Japon : 15 (série en cours)
  • Date de première parution au Japon : 2014
  • Maison d’édition française : Delcourt Tonkam
  • Nombre de tomes en France : 9 (série en cours)
  • Date de première parution en France : 2016
  • Date de sortie du prochain tome : Pas encore annoncée
  • Public : Shônen
  • Genre : Drame – Fantastique – Horreur – Psychologique – Romance – Science-fiction – Thriller – Jeux Vidéo – Survival Game
  • Résumé de l’éditeur : « Mai Yashiro est une jeune fille qui mène une vie tout à fait ordinaire. Mais son existence bascule le jour où elle reçoit un mystérieux jeu vidéo dans sa boîte aux lettres. Elle va alors être obligée d’affronter en duel des adversaires de plus en plus forts ! Quand l’un des deux joueurs perd une partie, il est condamné à être mutilé ou voir un de ses proches mourir. »
  • Prix de vente : 7,99€

Online The Comic – Le scénario

Pour commencer, on est sur un scénario complexe avec une ligne directrice qui est la quête pour résoudre ce jeu de l’horreur où s’ajoutent plusieurs mini-scénarios secondaires tels que les « tueurs », les « zones » ou encore le passé un peu flou de l’héroïne. On peut penser au premier abord que tout est trop complexe et que l’on peut perdre le lecteur. Dans un sens, cela n’est pas faux. Ce manga doit être lu avec une grande attention car certains indices peuvent nous échapper, mais tout est fait pour que cela reste compréhensible.

Autre élément qui fait que cette œuvre est de qualité : l’absence de facilité scénaristique que l’on retrouve dans beaucoup de Shônens. En effet, parfois, certains éléments sont des erreurs de l’auteur et sont rattrapées par des raccourcis maladroits et imprévus, ou alors ils sont passés à la trappe. Ici, tout est minutieusement travaillé. En même temps, le scénario provient d’un Light Novel et le manga le suit à la lettre.

L’aspect du jeu s’ancrant dans la réalité est également très bien travaillé. Où s’arrête le jeu ? Comment est-ce qu’une console de jeu peut avoir le pouvoir de voler les fonctions nerveuses des bras ou des jambes ? Ce sont des mystères cultivés et très bien amenés.

De par le format du manga et pour comprendre le déroulement des événements, les dialogues et fenêtres explicatives sont nombreuses. Ce n’est pas une série bourrée de combats sans réflexion. Il faut pouvoir apprécier cela. Pour moi, ce manga ne correspond pas plus que cela à la catégorie Shônen à cause des thèmes matures et du niveau de lecture.

Les personnages

Parlons maintenant de notre protagoniste. Mai est une jeune femme plutôt normale de prime abord qui tombe dans le piège tendu par un mystérieux inconnu et se retrouve plongée dans le jeu « Cauchemar ». Elle n’a pas d’autre choix que d’accepter des conditions inadmissibles pour survivre et protéger ses proches.

Finalement, c’est au fur et à mesure de la lecture qu’on s’attache à cette jeune femme dont la personnalité parait plate. Sous cette façade de normalité se cachent des secrets qu’elle ignore elle-même. Si, initialement, elle bénéficie d’une certaine « chance du débutant », la jeune femme se rend rapidement compte qu’il va falloir plus que cela pour survivre. Elle est également intelligente, ce qui est plaisant car les héroïnes de Shônen ont parfois tendance à être cruches.

J’apprécie beaucoup la petite Amélie, le familier de Mai. Cette petite est un des aspects mystérieux du jeu et on ne peut qu’aimer son enthousiasme et ses mimiques adorables. Les différents personnages masculins correspondent davantage aux genre du Shônen. Entre le chef de section, Sugiura, qui est un gros bourrin légèrement imbu de sa personne, et Asagi qui a un gros coup de cœur pour l’héroïne et qui manque de réflexion dès qu’elle est impliquée, on est dans les représentations classiques. Ils restent cependant un socle fort sur lequel peut s’appuyer Mai.

L’entourage familial de la protagoniste est également intéressant et travaillé. Je suis impatiente d’en découvrir davantage à ce sujet.

Les graphismes

De nouveau, je n’ai pas grand-chose à reprocher de ce point de vue. En effet, L’aspect jeu vidéo, le bestiaire, le chara design… Tout est minutieusement travaillé. On a véritablement des planches de qualité.

En effet, les dessins sont détaillés et les différents ennemis ont une apparence qui leur est propre. Aucun ne se ressemble. Il en est de même pour les personnages. Tous sont distinctifs et c’est plaisant, même ceux qui n’apparaissent pas plus que cela.

L’ambiance malsaine et oppressante est parfaitement bien retranscrite. Les ombres sont bien placées.

Seul bémol, c’est que les décors n’apparaissent pas forcément dans certains tomes. De nombreuses actions se passent dans des labyrinthes ou en intérieur donc c’est excusable, mais cela n’empêche qu’on peut avoir l’impression que les cases sont vides.

En conclusion, Online The Comic c’est…

  • Un scénario complexe et parfaitement maîtrisé,
  • Des quêtes secondaires passionnantes
  • Une héroïne attachante et intelligente,
  • Des personnages masculins plus simples mais importants,
  • De beaux graphismes malgré un manque de décors.

Bonne lecture !

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World

Ukato
OMW
Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice OMW depuis plus d'un an, je me spécialise dans les mangas, bien que je puisse me laisser aller à une critique jeu vidéo de temps en temps ! En ce moment, je suis obsédée par les Isekai, mais j'aime beaucoup les Shonen et les séries fantastiques.
Partagez l'article :

Articles similaires