Par Dewi Marti Le
Découvrir le japon

Pour notre avant dernier jour à Beppu, un programme des plus atypiques : un voyage en Enfer !
À Beppu, l’enfer est pourtant pavé de bonnes intentions : les applications des vapeurs de Beppu se dégageant des entrailles de la ville se déclinent sous diverses formes bénéfiques : cuisine, bains et visites…

Dimanche 14 Avril 2019

10h00 Les 7 Enfers de Beppu

Lors de votre passage à Beppu outre les sources chaudes à tester, la visite des Enfers de Beppu reste incontournable.
Ils étaient 8 à l’origine mais l’un des sites a été rétrogradé.

Le Premier Enfer : L’enfer bleu

Une eau bleu transparente à plus de 100°C sur certains bassins

Le Second Enfer : L’enfer AUX moines

Les bulles de vapeurs dans l’argile gris ressembles à des têtes de moines

Le 3e Enfer : L’enfer du chaudron

La matière fume lorsque l’on souffle dessus avec une bougie, cigarette ou autre.

Le 4e Enfer : L’enfer de la montagne

Il ne présente que peu d’intérêt avec son seul bassin, seuls ses crocodiles ont leur importance.

Le 5e Enfer : L’enfer du lac blanc

Un jardins bordés de bassins où pataugent des plantes supportant l’eau très chaude.

Le 6e Enfer : L’enfer du lac de sang

La couleur rouge sang du plan d’eau transforme l’ambiance du lieu pourtant calme en quelque chose de glauque. BRRR !

Le 7e Enfer : L’enfer du jeyser

Un geyser venant du fin fond de la terre vient jaillir à quelques mètres de hauteur toutes les 30 minutes.
Saisissant !

13h00 Après midi détente À Beppu

Une descente à pied de 45 minutes plus tard depuis le dernier enfer jusqu’à l’hôtel, nous faisons une halte à un petit caviste local pour faire le plein de derniers souvenirs à base d’Umeshu ou de jus de fleurs de Sakuras.

Dans le reste de la journée, nous irons tester le plus vieil onsen de l’Archipel nippon : l’établissement Takegawara ne propose que deux bassins (un pour les hommes, l’autre pour les femmes) d’une taille ridicule sèment petite pour le monde que nous sommes.
Pas de tabouret ni de glace pour se laver, juste des bassines en guise d’aide à la douche.
Petite anecdote : chez les hommes, les grandes fenêtres de la salle de change étaient ouvertes sur la rue, permettant aux curieux(se) de craquer sur les corps nus de ces messieurs.

Pour le reste de la journée, ultimes emplettes et soirée tranquille à l’hôtel

Lundi 15 Avril 2019

Le séjour se terminant aujourd’hui, je n’ai pas gardé de notes.
Mais du peu que je me souvienne, le trajet direct du jour jusqu’à l’aéroport d’Osaka pour Paris s’est fait sans encombre.
Pour le reste, il me reste un grand blanc.. un peu comme dans Very Bad Trip.
Mais il parait que tout ce qui se passe au Japon reste au Japon…

To be Continued en 202…. ?

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Dewi, 31 ans, Papa poule de deux princesses JapanTrotter, 5 voyages à thème à son actif. Photographe amateur, ferveur défenseur du No filter et du Black&White
Partagez l'article :

Articles similaires