Par Dewi Marti Le
Découvrir le japon

 

Après un premier jour des plus tranquilles, ce deuxième jour à Miyajima sera plus sportif car il sera majoritairement consacré à l’ascension du Mont Misen !

 

Mercredi 11 Novembre 2015

 

Nous revoici au même endroit que l’année passée, seule la saison a changée. Les paysages verdoyants printaniers ont laissé place aux feuilles des arbres rougis de l’automne.

 

C’est parti pour une grimpette de plus d’une heure et demi sur le tortueux parcours « Momiji » (le plus facile parmi les trois chemins de randonnées.)


Nous démarrons, confiants, sur les chapeaux de roues ; ayant beaucoup marché ses dix premiers jours et ayant déjà effectué une grande randonnée, nous n’avons plus peur de rien.
Mais les pentes raides de la deuxième partie de l’ascension nous font ralentir considérablement le rythme et auront raison de nous.

 

Pour autant, nous ne regrettons en rien la difficulté de la montée, et nous l’échangerions pas contre la virée facile en téléphérique.
En effet, jamais nous n’aurions pu contempler la beauté de certains coins paradisiaques de cette jungle, pourtant sauvage.

Et le fait de mériter ce paysage à couper le souffle après cette escalade jusqu’au sommet du Mont Misen, nous procure un sacré sentiment de bien-être et de mission accomplie !

Après un repos bien mérité sur la terrasse panoramique du Mont Misen, avec une vue imprenable sur Hiroshima, nous empruntons le parcours « Daisho-in » (parcours médium).


Préparez vos genoux car, contrairement au premier parcours très escarpé, celui est composé principalement … de marches !

Le chemin n’en fini plus et c’est avec soulagement que vous verrez la fin du parcours quand vous distinguerez enfin le temple Daisho-in.

Vous croyez que c’était fini… Eh, non !
Shopping à travers les petites échoppes de l’île, pour repartir avec plein de souvenirs pour nos familles et de fabuleuses estampes pour nos intérieurs !

Un bon repas, un Onsen et au lit.

Demain, cap sur KOBE !!

 

Conseil Voyage : Préparation de vos randonnées

 

Notre conseil pour préparer vos différentes randonnées réside en un bon équipement :

Une paire de chaussure de randonnées imperméables, quelles que soient les zones (urbaine, humide ou accidentée).
Vous serez toujours plus à l’aise dans ce type de chaussure pour marcher, même si elles sont encombrantes et un peu lourdes (surtout au bout de 15 jours, croyez-en mon expérience !).

Mon conseil : Prévoyez également une paire de baskets dans vos bagages et conservez-les seulement pour des petits trajets ou juste pour être à l’aise. Ne vous encombrez pas de chaussons, on vous fournira des getas dans les ryokans et des tongs dans les hôtels.

Un bâton de marche : cet objet sera indispensable pour les balades en forêt pour faire du bruit afin d’éloigner certaines bébètes rampantes au doux nom de serpent.

Mon conseil : Ne vous encombrez pas à en prendre un dans vos bagages, vous en trouverez facilement au Japon. Au pire, un beau bâton ramassé en pleine forêt fera l’affaire!

Des vêtements imperméables, confortables et chauds ou facile à enlever, en fonction de la saison.

De l’eau, BEAUCOUP D’EAU !!

Mon conseil : Une bouteille de deux litres par personne ne sera pas du luxe, surtout en pleine jungle ; mais surtout RA-TIO-NNEZ-vous à l’aller, comme au retour !

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Dewi, 31 ans, Papa poule de deux princesses JapanTrotter, 5 voyages à thème à son actif. Photographe amateur, ferveur défenseur du No filter et du Black&White
Partagez l'article :

Articles similaires