Par SandRock Le
Light Novel

Précédemment dans Sword Art Online Alicization, nous retrouvons Seiya, oups, je voulais dire Kirito dans sa chaise roulante après la dure bataille de la Tour Blanche en compagnie d’Alice. C’est la mobilisation générale dans le monde de l’Underworld car la guerre entre l’Armée de Défense du Monde des Hommes et les forces des Ténèbres.

Parallèlement, dans le monde réel, la situation n’est pas aussi réjouissante.

Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition

Après un combat acharné, l’archevêque Administrator est enfin vaincue et le Monde des Hommes libéré de son joug. Pourtant, le prix à payer a été lourd, et les pertes douloureuses. Enfermé dans sa propre conscience, Kirito, incapable de s’exprimer, n’est plus que l’ombre de lui-même. Cependant, déterminée à le soigner, Alice retourne au village de Rulid en quête de solutions. Pendant ce temps, dans la réalité, l’Ocean Turtle est attaqué par un groupe de mercenaires cherchant à s’emparer de la technologie du Soul Translator.
Gabriel Miller, l’énigmatique leader, est prêt à tout pour récupérer l’âme d’Alice, l’intelligence artificielle parfaite… Jusqu’à s’allier avec les forces des Ténèbres. La Guerre de l’Underworld commence !

Decitre
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition

Déterminé à kidnapper l’intelligence artificielle parfaite Alice, Gabriel Miller, alias Vector le dieu des Ténèbres, fait concevoir un programme lui permettant de rameuter une armée composée de joueurs américains, chinois et coréens. Asuna, âprement résolue à protéger Kirito, peine à aider l’Armée de Défense du Monde des Hommes à contenir ce déferlement d’ennemis. Cependant, à son grand soulagement, un renfort précieux va bientôt surgir sous les traits des déesses Solus et Terraria : Sinon et Leafa.
De leur côté, dans la réalité, Lisbeth, Klein, Agil et Silica parviennent à convaincre des milliers de joueurs issus de différents MMORPG à venir prêter main-forte aux habitants de l’Underworld. Le grand final de l’arc Alicization !

Decitre

AVIS

J’ai trouvé ce tome 8 extraordinaire surtout au niveau de l’écriture, il y souffle une tornade tellement épique à la limite des romans de Tolkien même si on en est très loin du talent de l’écrivain.

Ceci est mis en perspective dans les scènes des combats dans le gouffre reliant l’Empire des Humains et le Dark Empire où on a l’impression de revoir certaines scènes du Seigneur des Anneaux : Les Deux Tours et le Retour du Roi.

Je radote encore sur ce point mais bizarrement en lisant l’arc Alicization. J’ai l’impression que le scénariste s’est pas mal « appuyé » sur certains shonen comme Bleach voire Saint Seiya et des films de la pop culture comme le Seigneur des Anneaux. Panne d’inspiration ou clin d’œil volontaire.

Dans ce tome, c’est Alice et les Chevaliers Intègres qui sont les vedettes même si Asuna et ses acolytes vont intervenir. Est-ce le signe que la boucle sera bouclée avec ce grand Arc signant la fin de la licence ? Seul petit bémol, c’est l’un des points noirs de la licence, c’est ce cliché de l’Harem qui a fait tant de mal à la licence depuis ses débuts.

Donc, on s’était quitté avec l’arrivée d’Asuna dans l’Underworld en pleine guerre. Dans ce tome 9, on commence sa lecture par un incroyable discours de Lisbeth pour mobilisation des troupes pour aller aider son cher Kirito et Asuna.

Bizarrement, tout le long de ce passage, j’ai eu la désagréable impression de voir un discours très « nationaliste » avec les méchants américains, chinois et sud coréens compte tenu du passif du Japon envers ces pays dans la réalité du livre et dans la nôtre.

Dans ce tome, on constate trois grosses parties :

  • D’abord, celle centrée sur l’intervention d’Asuna, de ses compagnons et des Chevaliers Intègres. Une partie riche en action où ils affrontent des joueurs des 3 pays cités en haut, Vector, une certaine connaissance d’une guilde de PK rappelant de mauvais souvenirs aux survivants de SAO et un duel entre joueurs de GGO.
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
  • Ensuite, on a partie de la « résurrection » du Héros avec tous les clichés habituels. Je ne vais pas être méchant mais, en lisant ce passage, une chanson m’était revenue, ce fut celle du regretté Henri Salvador.
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition

Cette dernière se termine avec le combat final entre Kirito et le boss final ressemblant à la forme ultime d’Aizen avec le Hôgyoku.

Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
  • Dernière partie est plus centrée sur l’après sauvetage d’Alice, de Kirito et d’Asuna dans le monde avec ses conséquences politiques, dans la vie des protagonistes avec une surprise puis un retour dans l’Underworld pour un baroude d’honneur avec la séquence émotion.
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition

Côté scénario, Reki Kawahara réussit pleinement à jongler entre les évènements se passant à la fois dans l’Underworld et le monde réel qui ont un effet domino dans les deux « mondes » avec le retour d’un certain personnage au moins sa conscience.

Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition

CONCLUSION

Je vais faire une conclusion globale sur l’arc Alicization.

En toute franchise, la globalité cet arc, s’étendant quand même sur 5 volumes en France, m’a permis de changer mon avis sur cette licence. Ce dernier a été très passionnant à lire.

En conclusion à l’heure où cette critique est rédigée, je n’ai toujours pas vu l’adaptation animé même si j’ai lu des retours plus au moins positifs pour la plupart.

J’ai hâte de lire le prochain arc surtout qu’Alice a rejoint les groupies de Kirito. Compte tenu de son caractère, ça promet pas mal de scènes assez hilarantes entre les différentes prétendantes de notre Héros.

Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition
Sword Art Online Alicization © Reki Kawahara – ABEC / ASCII Media Works – Ofelbe Edition

Bonne lecture !

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Chroniqueur manga/anime/film d'animation/ Light Novel/Newseur/CM à la OMW Mes opinions regardent que moi Accesoirement Co-chef Fan d'Azur Lane et de Mobile Suit Gundam (sauf certains titres de la licence)
Partagez l'article :

Articles similaires