Les critiques de SandRock : Mobile Suit Gundam Unicorn et Mobile Suit Gundam Narrative

Mobile Suit Gundam Unicorn est à la base un roman, écrit par Harutoshi Fukui, qui s’est vendu à plus de 1,8 millions d’exemplaires. Son adaptation en anime constituait l’attraction principale pour fêter dignement les 30 ans de la franchise, en 2009. Il avait déjà fait l’objet d’une adaptation en une série de 7 OVA, sorties entre 2010 et 2014. Par la suite, celles-ci avaient été “remontées” en une série d’anime de 22 épisodes, disponible sur Crunchyroll. L’ancien éditeur, Beez, avait tenté à l’époque de sortir les Blu-ray des OVA. Or, ce fut un immense échec, considérant leur prix exorbitant par OVA, pour l’époque.

Quant à Mobile Suit Gundam Narrative, il correspond au tome 11 du roman Mobile Suit Gundam Unicorn, sorti en 2016. Ce tome est consacré à la troisième unité Unicorn, Phenex de Unicorn, en format one shot. Même s’il est présenté comme une suite directe, les événements qu’il décrit servent en fait à mettre en place l’histoire de Narrative. En revanche, ils n’ont aucun lien avec les romans centrés sur Unicorn.

Mobile Suit Gundam Unicorn
Mobile Suit Gundam Unicorn © Sunrise

Universal Century 0001 : la colonisation spatiale commence et l’humanité entre dans une nouvelle ère. Lors de la cérémonie officielle, présentée par le Premier Ministre de la Fédération, sur la station orbitale Laplace inaugurant le passage au calendrier Universal Century, un mouvement terroriste sabote la structure de la colonie provoquant une explosion, et la détruisant. Syam est un jeune homme faisait partie de ce groupe, revendiquant les conditions de vie déplorables que mènent les immigrants spatiaux. Alors que le bombardement l’expulse de leur vaisseau, endommagé par l’attaque, il découvre dans les ruines de Laplace un étrange artefact nommé “Boîte Laplace”. Cette fameuse boîte ne sera jamais ouverte, et son secret restera en sommeil avec Syam…
Universal Century 0096 : trois années sont passées après l’ultime confrontation de Neo-Zeon, dirigé par Char Aznable, qui faillit faire tomber l’astéroïde Axis sur Terre. La colonie Industrial 7 est toujours en construction au point L1. Banagher Links est un jeune homme qui a grandit sans connaître son père au collège d’Anaheim Electronics, pris en charge par celui-ci après la mort de sa mère. Il est en voyage pour Industrial 7 à bord d’un vaisseau faisant office de collège mobile d’Anaheim, avec les membres de sa promotion. Lors de la visite des installations de construction de la colonie, Banagher aperçoit au loin une jeune fille qui semble avoir chuté du pilier central de la Colonie. Voulant lui venir en aide, il décide de prendre un MS de maintenance pour la rattraper en vol. Néanmoins, en sauvant Audrey Burn et en voulant l’accompagner vers son but, Banagher ne se doute pas un instant du terrible drame qui se prépare dehors et des évènements qui vont bouleverser son existence…

Staff

  • Studio d’animation : Sunrise.
  • Réalisateur : Kazuhiro Furuhashi.
  • Scénaristes : Yasuyuki Muto, Hajime Yatate, Yoshiyuki Tomino et Harutoshi Fukui.
  • Character designers : Yoshikazu Yasuhiko et Kumiko Takahashi.
  •  Mecha designers : Kunio Okawara, Hajime Katoki, Junya Ishigaki, Nobuhiko Genma, Mika Akitaka.
  • Musique : Hiroyuki Sawano.
  • Nombre d’épisodes : 7.
  • Durée d’un épisode : 45 min et 1h25.
  • Année de production : entre 2010 et 2014.
  •  Import japonais.

Trailer

Mobile Suit Gundam Narrative
Mobile Suit Gundam Narrative © Sunrise

UC 0097, un an après l’ouverture de la Boite LaPlace.
Malgré la révélation de la charte originale du Siècle Universel, qui reconnaît l’existence des NewTypes et leurs droits, le monde n’a pas vraiment changé.
Après la destruction des forces de Neo Zeon, connues sous le nom de Manchettes, l’ “Incident LaPlace” semble avoir pris fin. Durant la bataille finale, les Mobile Suits équipés de Full Psycho Frame ont démontré des capacités phénoménales. La menace de la Licorne Blanche et du Lion d’Ébène a, quant à elle, été écartée de la conscience collective et oubliée par l’Histoire.
Cependant, des apparitions du RX-0 Unicorn 03, supposé perdu deux ans auparavant, sont signalées. Son nom est Phenex, l’oiseau immortel.

Staff

  • Studio d’animation : Sunrise.
  • Réalisateur : Shunichi Yoshizawa.
  • Scénaristes : Yasuyuki Muto, Hajime Yatate, Yoshiyuki Tomino et Harutoshi Fukui.
  • Character designer : Kumiko Takahashi, mise en animation par Se Jun Kim.
  • Mecha designers :Hajime Katoki, Eiji Kamatsu.
  • Musique : Hiroyuki Sawano.
  • Nombre d’épisodes : 1.
  • Durée d’un épisode : 1h30.
  • Année de production : 2018.
  • Import japonais.

Trailer

Verdict

Voyons ça de plus près :

  •  Scénario

Si vous découvrez la licence Mobile Suit Gundam, surtout la cultissime partie de l’Universal Century, Mobile Suit Gundam Unicorn est une excellente porte d’entrée. En effet, même si certains éléments vous renverront, soit à des évènements, soit à des personnages principaux – voire secondaires – dont les intrigues sont abordées dans les précédents opus de la saga, ceux-ci sont disponibles en support physique en France via All The Anime

Concernant Unicorn, le récit va plus loin dans les évènements ayant conduit à la Guerre d’un an et l’effet boule de neige en résultant. Notamment par le biais du parcours initiatique du jeune Banagher Links, qui se retrouve piégé dans une spirale singulière d’événements, comme tous ces prédécesseurs, pilotes de Gundam.

A noter que, contrairement aux précédents pilotes de Gundam, Banagher est ici le seul réel protagoniste. Il est donc moins difficile à suivre, comparé à Amuro Ray et Kamille Bidan. Déjà parce qu’il est moins obtus et rebelle qu’eux. Ensuite, on peut dire qu’il est plus une personne cherchant sa place, un peu ailleurs. Il doit être le seul à ne pas avoir été giflé par un certain commandant de vaisseau… Mais, comme tous les anciens pilotes de Gundam, l’ombre d’un certain personnage de la saga planent au-dessus de ses aventures, notamment par la présence de l’antagoniste, Full Frontal.

Concernant le scénario de Mobile Suit Gundam Narrative, le synopsis est assez trompeur, car beaucoup le considèrent comme étant une suite à Mobile Suit Gundam Unicorn. Or, ils ont à la fois raison et tort. En effet, l’action se situe un an après les évènements d’Unicorn. Mais les protagonistes ne sont plus ceux du précédent volet. Et ce, même si le film fait la part belle à de sympathiques caméos. On y suit la destinée d’un trio, contée aux moyens de quelques flash-backs, allant des prémices de la Guerre d’un an jusqu’aux évènements de Narrative.

Les plus observateurs et observatrices reconnaîtront les évènements en question. Cela m’a fait un peu penser à la narration dans Mobile Suit Gundam Thunderbolt, dans un sens. Côté antagoniste, on reste sur une note amère car celui-ci, s’il est en adéquation avec Unicorn, reste l’un des moins mémorables de la saga et de la partie Universal Centuary.

  •  Bande-son

Que ce soit pour Unicorn ou pour Narrative, on ne peut que tirer nos chapeaux au compositeur, Hiroyuki Sawano. Il nous offre deux prestations de qualité. Elles accompagnent magnifiquement, aussi bien les affrontements, que le reste des événements.

Osts Unicorn

Osts Narrative

Mot de la fin : la boucle est bouclée 

Ces deux “épisodes” concluent à merveille et à leur façon la partie Universal Centuary. Cependant, il est bon de signaler que ces deux titres ne sont pas du même niveau. Mobile Suit Gundam Unicorn est considéré à juste titre comme un chef d’œuvre, parmi les nombreuses œuvres que compte la franchise. Mobile Suit Gundam Narrative, en revanche, se retrouve dans le milieu du panier, tant en raison de sa narration assez expéditive, pour 90 minutes de film, que par le choix d’un ennemi manquant cruellement de charisme.

Narrative faisait partie d’un projet appelé le “UC NexT 0100 Project“, visant à réformer la chronologie de l’Universal Centuary et à combler ainsi le vide situé entre l’UC 0100 et l’UC 0123 de Gundam F91, dont j’ai fait la critique. Mais, il faudra attendre le très attendu Hathaway’s Flash pour en savoir plus sur l’après UC 0100. Celui-ci est prévu le 27 juillet au Japon.

Je vous conseille fortement de voir toutes les œuvres pré-Unicorn (Origin, Mobile Suit Gundam, Zeta et ZZ) pour ne pas vous perdre en chemin. Après, c’est mon avis personnel. Vous pouvez retrouver les OVA d’Unicorn sur Netflix

Bon visionnage !

Sources : lien 1 et lien 2.

Comments

commentaires