Par SandRock Le
Anime

Mars Daybreak est un animé diffusé en 2004 produit par Bones et en partenariat avec Bandai Entertainment sous un format de 26 épisodes de 25 min. Ce dernier fut licencié chez nous par Dybex.
La licence fut aussi adapté en jeu vidéo par by Sony Computer Entertainment en 2005 au Japon

Mars Daybreak © Bones - Dybex
Mars Daybreak © Bones – Dybex

Gram River est un jeune homme qui accumule les petits boulots sur une planète en pleine crise économique, Mars. Tentant de déjouer un trafic clandestin, Gram est témoin de l’attaque du célèbre vaisseau pirate « l’Aurore ». Ce dernier transperce littéralement le mur de l’entrepôt pour s’emparer de la marchandise, provoquant l’inondation du bâtiment. C’est alors qu’une mystérieuse lumière s’illumine au sein du pendentif du jeune homme, provoquant l’arrivée d’un immense robot le sauvant de la noyade. Commence alors le périple de Gram au sein du navire pirate.

Anime – Kun

Staff

Studio d’animation : Bones
Réalisateur : Mori Kunihiro
Scénariste : Miya Asakawa
Chara – designer : Ôsaka Hiroshi
Mecha designer : Satô Michiaki
Musique : Wada Kaoru
Nombre d’épisode : 26
Durée d’un épisode : 25 min
Année de production : 2004
Licencié : Dybex

Opening

ANIME

Je vois d’ici la réflexion très légitime de certains et certaines sur cet animé : « Bof, encore un série de mechas sur Mars« .

Détrempez-vous, laissez Maître SandRock, l’avocat du Diable des animés méconnus vous donner tort.

Quand on scrute le CV de Bones durant les années 2000, certaines de leurs productions étaient très qualitatives comme Eurêka Seven, Wolf’s Rain, RahXephon, la première adaptation animée de FullMetal Alchimist, Bōnen no Xamdou…. Mais aussi des œuvres plus méconnues comme Jyu oh sei dont ma critique est disponible sur le site et il y a aussi Mars Daybreak.

Honnêtement, ne vous attendez pas à un animé faisant partie des hits du studio mais plutôt de ceux méconnus et dont les gens auront oublié ou n’auront jamais entendu parler.

En parcourant le Web, j’ai lu pas mal de mauvaises critiques sur cet animé justifiées dans tous les cas.

L’animé souffre d’énormément de défauts :

  • Un scénario avec un énorme potentiel avec des thèmes comme la discrimination sociale, la terraformation de Mars mais qui est finalement survolé
  • Que ce soit les personnages secondaires comme l’équipage de l’Aurore soit le personnage principal Gram. Ils sont tous stéréotypés à mort et manquent de charisme et de profondeur pour qu’on puisse s’attacher à eux.
  • Absence d’une version française

Cependant, tout n’est pas à jeter sur cet animé, heureusement.

Même si, le scénario est assez banal au début, la mayonnaise prend enfin la sauce grâce aux nombreux rebondissements, à cette histoire de chasse au trésors nous offrant à l’occase une bonne dose de rythme et d’action puis la relation complexe entre Gram et Vestemona.

CONCLUSION

Franchement, cet animé est très simpliste sur tous les tableaux même si le synopsis pouvait prévoir du lourd avec des thèmes comme la discrimination sociale,…. Ne vous attendez pas à des combats de méchas de très grande intensité.

Mars Daybreak est un animé sans grande prétention pour un ou une fan d’animé lambda et surtout qui sert de « repose cerveau ».

Personnellement, j’ai aimé cet animé malgré tous ses défauts. Je reviens un moment concernant les personnages stéréotypés.

Cela pourrait décevoir le spectateur ou la spectatrice, mais, pour moi, le côté stéréotypé de l’équipage de l’Aurore est un point positif. On s’attache à cet équipage hétéroclite et de bras cassés.

Bon visionnage !

Source : Anime – Kun

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Chroniqueur manga/anime/film d'animation/ Light Novel/Newseur/CM à la OMW Mes opinions regardent que moi Accesoirement Co-chef Fan d'Azur Lane et de Mobile Suit Gundam (sauf certains titres de la licence)
Partagez l'article :

Articles similaires