Par SandRock Le
Anime

De base, Azur Lane est un jeu mobile de type shoot ’em up en side-scrolling créé par les développeurs chinois Shanghai Manjuu et Xiamen Yongshi, sorti en 2017 pour les systèmes d’exploitation iOS et Android.
Dans une chronologie alternative de la Seconde Guerre mondiale, les joueurs se lancent dans un gameplay de jeu de tir à défilement horizontal, utilisant des personnages féminins anthropomorphes moe inspirés des navires de guerre des principaux belligérants de la guerre.

 

©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim

Des ennemis puissants et monstrueux appelés Siren surgissent soudain de la mer. Afin d’en venir à bout, une division de l’armée constituée de jeunes femmes est créée. Son nom : Azur Lane. Grâce à l’utilisation de vaisseaux de guerre, elles parviennent un temps à repousser les attaques, mais la guerre est loin d’être finie…

Staff

Studio d’animation : Bibury Animation Studio
Réalisateur : Tanaka Motoki
Scénariste : Jin Haganeya
Character designer : Masayuki Nonaka
Musiques : Yasunori Nishiki
Nombre d’épisodes : 12
Durée d’un épisode : 25 min
Année de production : 2019 – 2020
Licencié en France : Wakanim

Teaser

Opening

ENDING 

 

 

Comme vous le savez, j’adore cette licence. Cependant, je vais tâcher d’être très objectif dans cette critique. Je vais faire des parallèles avec des faits historiques et mon expérience de jeu pour appuyer mes suppositions.

l’ Anime

⦁ Scénario et animation

Je vais être honnête, le scénario et l’animation ont été les deux points négatifs de cette adaptation pour certaines raisons. Cela a été tel qu’il a même divisé la communauté de la licence et a refroidi les potentiels nouveaux arrivants dans cet univers.

D’abord le scénario, à priori quand on lit pour la première fois le synopsis de l’adaptation, on se dit « Tiens, j’ai une impression de déjà vu ». C’est tout à normal quand on est étranger à la licence. Tout de suite, le spectateur ou la spectatrice pense automatiquement à des animés comme Kantai Collection (diffusé sur Crunchyroll) et Arpeggio of Blue Steel (diffusé sur ADN)

Il faut se mettre dans l’idée que cette adaptation sert à promouvoir le jeu mobile et les à-côtés. Dans cette optique, les scénaristes ont dû aller à l’essentiel en piochant des éléments à droite et à gauche dans certains évents comme :

The Fallen Wings

Crimson Echoes

Dans un sens, on peut s’estimer heureux que les scénaristes n’ont pas succombé au chant envoutant des sirènes de la facilité en allant piocher dans les précédentes adaptations par exemple Kantai Collection ou une adaptation pure et bête du scénario du jeu mobile.

Même si on constate au fil des épisodes que la fin sera très classique.

Bon passons à l’animation, malheureusement, l’animé a souffert d’un des maux récurrents de cette industrie. En gros, à cause du rythme de diffusion, l’animation n’a pas été au tip-top durant les 3/4 de la saison sauf pour l’épisode 8 où c’était la classe à ce niveau.

Je souhaiterais aussi attirer votre attention sur le professionnalisme du studio, qui malgré son jeune âge ( studio crée en 2017) et qu’ Azur Lane ne soit que leur second projet, avait décidé de différer la diffusion des deux derniers épisodes afin d’avoir une plus grande marge de manœuvre pour faire d’excellents épisodes de qualité.

⦁ Le concept de Sister ship dans l’anime

Le terme « Sister-Ship », par définition, désignent les bâtiments identiques : mêmes caractéristiques, même taille, même classe. Ce concept est omniprésent dans la construction des personnalités de la plupart des personnages donnant parfois des situations assez cocasses et parfois classes comme Atago/Takao, les Cleveland Sisters, Zuikaku/Shōkaku, Sōryū/Hiryū, Ning Hai /Ping Hai et Fusō/Yamashiro

Zuikaku et Shōkaku©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Zuikaku et Shōkaku©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Les Cleveland Sisters ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Les Cleveland Sisters ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Atago et Takao ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Atago et Takao ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Sōryū et Hiryū ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Sōryū et Hiryū ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim

Cependant, j’ai volontairement mis de côté deux autres sister-ships de l’animé car ces derniers ont une place très particulière dans l’animé et sur les personnalités de certains personnages. Je développerai dans la prochaine sous-partie.

Amagi/Kaga/Akagi

Kaga, Amagi et Akagi ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Kaga, Amagi et Akagi ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim

Hornet, Entreprise et Yorktown

Hornet, Entreprise et Yorktown ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Hornet, Entreprise et Yorktown ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim

⦁ Références

Les joueurs et joueuses ont été comblés de voir toutes les références au jeu mobile comme les Cubes d’invocation servant pour les transformations façon Saint Seiya voire Magical Girl ou des « invocations », les skill books, les tech packs, le concept du Sister-ship, le fameux magasin d’Akashi… aussi certaines scènes tirées d’évents comme celle-ci dans l’épisode 11 :

Version animé

Kaga, Amagi et Akagi ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Kaga, Amagi et Akagi ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim

Version jeu mobile

Kaga, Amagi et Akagi ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project

Accessoirement, il y a eu aussi indirectement des références historiques à la sauce Azur Lane. Je vous rappelle que l’action du jeu se passe dans une chronologie alternative de la Seconde Guerre mondiale, utilisant des personnages féminins anthropomorphes moe inspirés des navires de guerre des principaux belligérants de la guerre.

Néanmoins, le reste de l’intrigue principale du jeu fait partiellement suite aux engagements de la marine américaine dans la guerre du Pacifique.

L’exemple illustrant parfaitement est que les deux premiers épisodes mettant en scène l’attaque surprise de l’Empire du Cerisier du QG de l’Azur Lane par Akagi/Kaga et Zuikaku/Shōkaku tout comme le 7 décembre 1941 à Pearl Harbor. Ces navires faisaient partie de la flotte japonaise lors de cette attaque. Cela aussi se ressent par l’entrée fracassante d’Entreprise. À ce moment là, le navire était de sortie et à son retour, il est entré immédiatement en action pour défendre la base navale.

Dans l’animé, les navires de l’ Empire du Cerisier n’ont quasiment jamais nommé Entreprise par son nom mais plutôt par l’un de ses nombreux surnoms historiques : The Grey Ghost (autres surnoms : Big E, Lucky E). Comme par le plus grand des hasard, Lucky E est utilisé dans le jeu mobile pour qualifier son seul skill. Réputation dûe aussi à ces prestigieuses distinctions accentuant ainsi la crainte de ses adversaires.

L’USS Enterprise a reçu de nombreuses distinctions dont le nombre record de vingt Battle stars lors de la Seconde Guerre mondiale, une Navy Unit Commendation ou encore la Presidential Unit Citation.

Conseil de joueur : Mettez Entreprise et Eldridge en PVP, vous êtes sûrs de faire une bonne combinaison.

Je pense que les scénaristes se sont aussi inspirés de l’histoire de certains navires pour construire les personnalités de certains personnages centraux comme Akagi, Kaga et Entreprise.

Pour Entreprise, on ressent une certaine culpabilité qui le pousse à faire des attaques quasi-suicidaires notamment contre Akagi/Kaga dans l’épisode 1 et Zuikaku/Shōkaku dans l’épisode 2. Pourquoi je parle de culpabilité ? Durant l’animé, on a plusieurs flashbacks avec sa « sœur » Yorktown dans une chambre d’hôpital. On peut supposer qu’elle a été gravement blessée, on peut supposer qu’Entreprise se sent responsable. D’où sa peur de l’Océan.

Dans la réalité, l’USS Entreprise, tout comme l’USS Hornet et USS Yorktown, faisait partie des navires de la classe Yorktown.

Hornet, Entreprise et Yorktown (écran de chargement) ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project
Hornet, Entreprise et Yorktown (écran de chargement) ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project

En recoupant avec l’Histoire des batailles de la Guerre du Pacifique, on s’aperçoit que ces trois navires ont participé à la Bataille de Midway, où le porte-avion Yorktown fut coulé. On peut supposer que, comme dans le jeu, les scénaristes ont intégré ce paramètre pour rendre le personnage d’Entreprise plus humain et recherchant la puissance pour éviter un autre drame de ce genre.

Yorktown et Entreprise ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project
Yorktown et Entreprise (écran de chargement)
©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project

Maintenant, c’est au tour de Kaga et Akagi, au début de l’animé, on voit une Akagi très stéréotypée, genre la méchante qui veut mettre le monde à feu et à sang avec le pouvoir des Sirènes pour le bien de sa patrie mais aussi très protectrice (un peu trop même) envers Kaga. Au fur et à mesure des épisodes, on voit une autre facette de son personnage avec une personnalité très proche de celle d’Entreprise par certains aspects. Notamment quand on découvre son véritable but. Son comportement est aux antipodes de celui dans le jeu. Je ne spoilerai pas.

Kaga et Akagi ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim
Kaga et Akagi ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project / Bibury Animation Studio – Wakanim

Dans la réalité, le porte avion Akagi faisait partie de la classe Amagi, tout comme le navire Amagi. À l’origine, ces deux navires devaient devenir des croiseurs. Mais à cause du Traité de Washington de 1922, ils devaient être reconvertis en porte-avions. Cependant, un tremblement de terre endommagea définitivement la coque de l’Amagi. Seul Akagi a eu plus de chance que sa sister-ship Amagi. Tout comme le jeu et pour le cas d’Entreprise, les scénaristes ont su le retranscrire dans l’animé.

Passons au cas de Kaga. Son comportement est tout le contraire dans l’animé que dans le jeu. On a l’impression qu’on a à faire à deux pour le prix d’un. Pour ceux et celles qui jouent, vous avez pu apercevoir deux navires dans le jeu : un porte avion et un cuirassé avec toutes deux des caractères diamétralement différents

Kaga ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project
Kaga ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project
Kaga ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project
Kaga ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project

Dans la réalité, Kaga fut conçu à l’origine comme un cuirassé à Kobe mais afin de respecter les contraintes du traité de Washington de 1922, il dû être converti en porte-avion. Quand le grand tremblement de terre de Kantō de 1923 endommagea de manière définitive la coque du porte-avions Amagi, alors en construction et sister-ship de l’Akagi, le Kaga fut choisi le 21 novembre 1923 pour le remplacer.

Les scénaristes ont peut-être utilisé ce fait pour rendre la relation entre Akagi et Kaga à l’image de la réalité. En gros, l’une considère inconsciemment l’autre plus comme une sœur de substitution pour combler le vide laissé par Amagi. Au grand désarroi de Kaga dont l’amour peut-être considéré comme à sens unique comme l’a souligné Prinz Eugen dans l’épisode 6.

Kaga, Amagi et Akagi ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project
Kaga, Amagi et Akagi ©Manjuu Co.,Ltd., Yongshi Co.,Ltd.&Yostar Inc. – Azur Lane Project

⦁ Bande originale

Honnêtement, je n’ai rien de spécial à dire sur cette dernière sauf qu’elle est démentielle notamment lors des scènes de combat aussi épiques que celles du jeu mobile. Mention spéciale au thème de Prinz Eugen qui me sert de sonnerie de réveil.

Je tire mon chapeau au compositeur d’avoir mis en guise de musique de fin de thème principal du jeu avec en fond le QG du jeu mobile avec toutes les waifus.

Conclusion

Avant que je donne ma conclusion, je vais d’abord répondre à cette question : L’adaptation animé est-elle une bonne porte d’entrée pour connaître la licence ? En toute honnêteté, Non. Ce n’est pas la bonne façon de commencer cette licence, pour la simple raison, l’animé ne vous donne pas toutes les clés en main pour connaître les tenants et les aboutissants de l’histoire d’Azur Lane que seul le jeu mobile peut apporter surtout que cette adaptation a pioché dans pas mal d’évents clés pour comprendre le fond de « trame » de l’animé. Je ne spoilerai pas.

Rien que le résumé de l’animé est assez réducteur qui sent le déjà vu à des années lumières. Le jeu Azur Lane Crosswave sorti fin février sur PS4 n’est pas non plus la bonne solution car tout comme le jeu mobile, les sous-titres sont en anglais et le scénario est une histoire originale.

J’en profite pour vous inviter à suivre et à vous abonner à ma chaîne YouTube pour voir mes let’s play sur Azur Lane Crosswave à cette adresse:

Si vous souhaitez vraiment apprécier grandement la licence, je vous conseille de jouer au jeu mobile d’abord, ensuite de visionner l’anime et pour finir par le jeu PS4. De plus, la communauté Azur Lane est agréable et l’entraide y est omniprésent, voici sa page facebook.

Voici ma conclusion, honnêtement, cette adaptation animé fut un divertissement très honnête malgré son scénario allant piocher à droite et à gauche des éléments d’évent issus du jeu mobile et une animation assez inégale. Clairement, Azur Lane The animation est un animé servant avant tout à reposer son cerveau et destiné aux fans de la licence et des waifus en forme de navire. Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu la hype pour un animé. Si vous n’aimez pas ce genre d’animé et le classique fan service, passez votre chemin, clairement.

Bonne lecture

Source : Wakanim

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Chroniqueur manga/anime/film d'animation/ Light Novel/Newseur/CM à la OMW Mes opinions regardent que moi Accesoirement Co-chef Fan d'Azur Lane et de Mobile Suit Gundam (sauf certains titres de la licence)
Partagez l'article :

Articles similaires