Par SandRock Le
Light Novel

À la base, Au chevet d’une guerrière est un light novel scénarisé par Hiroshi Ishikawa et illustré par Mai Yoneyama. En plus d’être dessinatrice, cette dernière a été en charge du chara design de l’animé du studio Trigger : Kiznaiver. Cet animé est disponible chez Wakanim et en support physique chez All The Anime.

Notez au passage qu’Au chevet d’une guerrière a reçu en 2019 le prix Kono Light Novel ga Sugoi. C’est un guide annuel consacré aux light novel et édité par Takarajimasha. Il publie notamment un classement des dix lights novels les plus populaires à partir d’un sondage des lecteurs effectué sur internet.

Au chevet d'une guerrière © Hiroshi Ishikawa – Mai Yoneyama / Kadokawa Shoten – Ofelbe Edition
Au chevet d’une guerrière © Hiroshi Ishikawa – Mai Yoneyama / Kadokawa Shoten – Ofelbe Edition

Sô Uehara retourne à l’hôpital en bord de mer où il était alité quelques semaines plus tôt. La plupart de ses anciens compagnons, victimes d’une étrange épidémie aussi soudaine que mortelle, ont fini par périr, et les rares survivants sont toujours hospitalisés. À cette occasion, Sô se remémore les événements qui bouleversèrent le monde : d’abord l’apparition de la maladie et la manière dont elle s’est propagée, tuant la majorité des adultes et octroyant des capacités exceptionnelles aux enfants… puis leur arrivée, et la bataille qui s’en suivit.

Ofelbe Edition
  • Titre : Au chevet d’une guerrière
  • Type : LN – Light Novel
  • Catégories : Fantasy, Apocalypse, Guerre
  • Public : tout public
  • Dessinatrice : Mai Yoneyama
  • Scénariste : Hiroshi Ishikawa
  • Editeur japonais : Kadokawa Shoten
  • Editeur français : Ofelbe Edition
  • Année de parution japonaise : 2018
  • Date de parution française : 12 novembre 2020
  • Statut : Terminé
  • Nombre de tomes : 1 tome parus au Japon – 1 tome en France

Avis

Scénario

Quand, l’éditeur Ofelbe a annoncé à la surprise générale la publication de ce one-shot. Je l’ai tout de suite commandé sans avoir lu le moindre synopsis. J’ai été comme intrigué rien qu’en voyant la couverture.

Quand, j’ai commencé la lecture, le scénariste plante directement le décor de l’hôpital. Par la suite, ce dernier va jongler à la fois dans le temps avec un passé pas très éloigné et le présent du protagoniste principal : puis l’espace, avec le village du protagoniste et l’hôpital pendant quasiment toute la lecture.

Dans le Postface à la fin du livre, Hiroshi Ishikawa nous explique comment avait germé son œuvre et sa recherche sur les différents lieux. C’est assez enrichissant à lire.

Concernant le récit en lui-même, personnellement, je ne m’attendais pas à ça. Au premier abord, j’étais parti sur une œuvre assez romantique sur fond d’une petite amie très malade assez slice of life. Que nenni, on se retrouve avec un un récit d’action à la fois tragique et épique sur fond de fantasy apocalyptique et de pandémie. Coïncidence ou pas quand on sait le contexte actuel que nous traversons.

Concernant , on ne peut pas avoir de l’empathie pour lui. Tel un Connor MacLeod et un John Rambo, on suit son évolution et sa transformation à travers les conséquences des trames qui se sont déroulées dans les coulisses pendant sa « guerre » et les après.

Illustration

Côté illustration, on en retrouve très peu dans ce roman sauf pour illustrer le changement de chapitre. Les plus aguerris des fans d’animation ont su reconnaître le travail de la chara designer de Kiznaiver du studio Trigger : Mai Yoneyama.

Au chevet d'une guerrière © Hiroshi Ishikawa – Mai Yoneyama / Kadokawa Shoten – Ofelbe Edition
Au chevet d’une guerrière © Hiroshi Ishikawa – Mai Yoneyama / Kadokawa Shoten – Ofelbe Edition

Conclusion

Si je devais vous donner une idée de cadeau à offrir pour un anniversaire ou pour les fêtes de fin d’année. Même si c’est raté pour cette fois au vue de la situation sanitaire, « Au chevet d’une guerrière » est un cadeau INDISPENSABLE.

Je ne regrette aucunement mon achat. Un grand merci à Ofelbe d’avoir eu encore une fois, un excellent flaire en dénichant ce titre.

Bonne lecture !

Source

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Chroniqueur manga/anime/film d'animation/ Light Novel/Newseur/CM à la OMW Mes opinions regardent que moi Accesoirement Co-chef Fan d'Azur Lane et de Mobile Suit Gundam (sauf certains titres de la licence)
Partagez l'article :

Articles similaires