Kaichou wa maid-sama 13
Par Shu Le
Manga

Kon’nichiwa ! こんにちは

L’attente a été longue, mais je suis de retour, avec votre dose habituelle d’histoires à l’eau de rose.
C’est Haruhi qui a eu l’immense honneur d’ouvrir le bal avec Ouran high school Host Club, et cette fois-ci, on dérive vers une autre héroïne.


Shujo list

C’est le nouveau bijou tiré tout droit de mon coffre de shujos !
Après Ouran, nous allons valser au rythme d’un anime/manga, dont la personnalité de l’héroïne n’est pas à déplaire !

De ce fait, Je vous propose au menu de cette semaine, le très attendu :

KAICHOU WA MAID-SAMA !


Kaichou wa Maid Sama : La vie de maid n’est pas facile!

Nous sommes propulsés dans le lycée de Sekai-High !
Tout paraît normal… mais est-ce vraiment le cas ?
Spotlight sur Ayuzawa Misaki, une jeune fille à la beauté n’égalant que … sa tyrannie !


Hein ?!

Misaki, est une jeune fille extrêmement débordée, car elle est la présidente du lycée, et il faut noter qu’elle est vue comme un démon tyrannique aux yeux de la gente masculine, qu’elle n’apprécie guère !
Le lycée, ayant autrefois été uniquement fait pour les « garçons« , est devenu un Lycée Mixte. Misaki a donc travaillé avec acharnement pour devenir présidente, et pouvoir attirer des étudiantes, à venir à Sekai High.


Mais derrière ses grands airs de présidente tyrannique, et ses propos blessants par moments, elle cache un énorme secret :
Elle travaille comme « Maid » dans un petit café du nom de « Maid-Latte« 
Cela fait que personne, je dis bien personne, ne doit le découvrir, sinon elle perdrait son statut au sein de son lycée !


Elle vit paisiblement sa double vie, cachée de ses camarades, et ce jusqu’à ce que l’idole du lycée Usui Takumi découvre son secret…

Pauvre Misaki !

Commence ainsi le quotidien de notre héroïne, entre amour, rires, et nouvelles rencontres, et ce n’est pas de tout repos !

Shu

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Shu-Rating

Graphismes & Design:

Un univers très coloré, qui ne manque pas d’être très marquant visuellement parlant. Les personnages ont des graphismes assez flatteurs, des choix de couleurs harmonieux, et homogènes. L’anime est à la hauteur des attentes, et ne manque pas de surprendre.

Concernant le manga, on constate une magnifique évolution au niveau du coup de plume de la mangaka. Hiro Fujiwara ne cesse de nous émerveiller de lignes en lignes, de pages en pages, d’images et d’un personnage à un autre. Chaque coup d’encre trouve son chemin au fil des chapitres, un véritable bijou.

Cependant ?

Il y a malgré tous ces côtés positifs, des choses qui font que l’anime gêne par moments. Si les graphismes basés sur les personnages ou certains environnements sont très détaillés, il n’empêche que l’on ne peut pas rater les arrières plan figés. On dirait une sorte de coloriage mis en place pour éviter un fond blanc, certes c’est un shoujo, mais il n’empêche que c’est un peu mal travaillé.

Neshuko
Shu
Shoujo Lover – Rédactrice OMW
Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Personnages & Ambiance:

Malgré la présence de plusieurs personnages, force est de constater que seuls Usui et Misaki sont primordiaux. Ils donnent cette impression de personnages un peu trop parfaits, surtout Usui. Il est décrit comme l’idole du lycée, doué dans tout ce qu’il entreprend avec une personnalité qui ne laisse pas les femmes indifférentes.

De l’autre côté de la balance, Misaki est cette fille paraissant très froide est agressive, mais derrière cette façade, se cache plus que ce qu’on l’on ne croit. Un personnage très arriviste, qui ne manque pas d’étonner.

L’histoire peut paraître clichée, voire même « négative« .

Pourquoi donc Shu ?

Eh bien tout simplement parce que, Usui peut paraître comme un personnage proche du « stalker« , suivant Misaki un peu partout. Cependant, c’est plus par protection qu’il le fait.

Misaki n’est pas un simple « jouet » ou un « passe-temps » pour lui, mais plutôt une personne qui l’intrigue réellement, et ce n’est qu’au fil des pages du manga que l’on remarque cela.

Neshuko
Shu
Shoujo Lover – Rédactrice OMW
Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Plot:

Dans Kaichou wa Maid-Sama, ce qui peut paraître troublant au niveau du plot, c’est qu’il disparaît dès le premier épisode. Eh oui ! Le secret de Misaki est vite découvert. On part donc directement sur une romance normale, qui se développe au fil des pages. Un peu dommage on doit l’avouer, car si le public n’aime pas les histoires à l’eau de rose… on risque d’être un peu déçus !

Neshuko
Shu
Shoujo Lover – Rédactrice OMW
Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

Manga vs Anime :

Maintenant la partie la plus importante :

L’anime fait-il honneur au manga?

Plusieurs relectures de Kaichou wa Maid-Sama ont fait qu’il fait partie de mes coups de cœur. Cependant, l’anime ne rend tellement pas hommage au manga. Cela ne veut pas dire qu’il est mauvais, loin de là. Il reste décent, mais on reste sur notre faim. L’anime n’est pas poussé, il reste très cliché et ne plonge pas dans les détails.

De plus certains épisodes font que l’on se demande  » mais que se passe-t’il ? « .

  • Exemple ? L’épisode du voyage.
Shutisfaction:
80%

Neshuko
Shu
Shoujo Lover – Rédactrice OMW


Et pour combler vos petits coeurs, voici l’opening, qui je dois l’avouer, est une pure dose de bonheur !


Kaichou wa Maid-Sama Opening

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World !

Ukato
Mascotte OMW
Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Shu ou encore Neshuko ! Amoureuse de Shoujos et de Josei, Artiste dans l'âme et fan de cuisine! Gameuse à temps partiel et loveuse d'animaux en tout genre! Je ferai en sorte de vous faire voir les mangas à travers mes yeux de Koala, tout en vous offrant mes modestes critiques <3 !
Partagez l'article :

Articles similaires