JK Haru - Sex Worker In a New World - Editions Meian
Par Mangy Le
Hentai

Pour la première fois, je me suis laissée tenter par une série de la collection Daitan de Meian : « JK Haru, Sex Worker in Another World ». Je voulais vraiment savoir ce que valait cet Isekai qui sort VRAIMENT des sentiers battus du milieu. Comme toujours, la maison d’édition Meian prend des risques et choisit des œuvres originales que d’autres éditeurs délaissent. En plus, le second tome est prévu pour le 28 avril 2021.

JK Haru, Sex Worker in Another World – Informations générales

  • Oeuvre originale : Ko Hiratori
  • Dessin / Manga : J-Ta Yamada
  • Maison d’édition japonaise : Shinchosha
  • Date de première parution au Japon : 2019
  • Nombre de tomes au Japon : 3 (en cours)
  • Maison d’édition française : Meian
  • Date de première parution en France : novembre 2020
  • Nombre de tomes en France : 1 (en cours)
  • Date de parution du prochain tome: 28/04/2021
  • Public : Adulte – Seinen
  • Genre : Drame – Fantasy – Isekai – Réincarnation – Sexe – Prostitution
  • Résumé de l’éditeur : « Dans un monde parallèle où le sexisme est roi, les jeunes filles ne vivent pas… elles survivent ». Haru Koyama, lycéenne tout à fait lambda, va voir sa vie basculer suite à un violent accident. Ce n’est qu’en rouvrant les yeux qu’elle va se rendre compte qu’elle n’est plus du tout chez elle. La voilà projetée dans un autre monde régi par un système patriarcat. Ne possédant aucune stats particulières, la jeune fille se retrouve à devoir travailler au Chat Bleu Nocturne, un bar, aussi connu pour être une maison de passe où chacun peut assouvir ses fantasmes…
  • Prix de vente : 6,95€
JK-Haru-Sex-Worker-in-Another-World - Tome 1 - Editions Meian
JK-Haru-Sex-Worker-in-Another-World – Tome 1 – Editions Meian

Finalement, que vaut ce premier tome?

J’aime beaucoup les Isekai. Cependant, ceux-ci ont tendance à devenir répétitifs avec des protagonistes qui arrivent à tourner l’univers à leur avantage grâce à leurs connaissances de leur ancien monde et des Cheats. Ici, rien de tout ça ! Haru ne peut exercer aucun métier dans ce monde si ce n’est prostituée. Et là-bas, tout comme sur Terre, ce métier est considéré comme étant le plus bas de l’échelle sociale ! Notre héroïne est mignonne, mais sans plus, et n’a pas de capacité exceptionnelle. Seuls ses réflexes et sa pugnacité lui permettent de survivre dans cet univers où le machisme est omniprésent.

Le thème de la prostitution est relativement bien abordé. J’avais peur que la profession soit décrite sur le ton de l’humour et avec légèreté, mais ce n’est absolument pas le cas. Haru est tout à fait consciente de sa condition et des obstacles qui se dressent sur sa route. Les risques de mort et la souffrance sont omniprésents. Cette série n’est clairement pas à mettre entre toutes les mains au vue du thème principal et des scènes de sexe qui apparaissent régulièrement, bien que cela soit évident vu le sujet évoqué. Les graphismes sont également sympathiques.

Malgré-tout, Haru reste une protagoniste pétillante à laquelle on s’attache beaucoup. Quelques autres personnages apparaissent, tels que Sumo ou encore Lupé, mais on ne s’attarde pas vraiment sur eux. Seul Chiba, le compagnon « d’infortune » de notre héroïne, est développé. Il semble important afin d’expliquer au lecteur le fonctionnement du monde. Cependant, il semble intégrer de manière excessive les traditions machistes. Comme on le voit sous le prisme d’Haru, son comportement dérange et met mal à l’aise.

Pour conclure, ce premier tome est un bon début. Le lecteur rentre facilement dans l’univers et peut vraiment ressentir de l’empathie pour Haru.

Bonne lecture!

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World !

Ukato
OMW
Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice OMW depuis plus d'un an, je me spécialise dans les mangas, bien que je puisse me laisser aller à une critique jeu vidéo de temps en temps ! En ce moment, je suis obsédée par les Isekai, mais j'aime beaucoup les Shonen et les séries fantastiques.
Partagez l'article :

Articles similaires