Iruma à l'école des démons - Image de couverture - Editions Nobi Nobi
Par Mangy Le
Manga

Quel plaisir de pouvoir suivre en manga les mêmes événements que la seconde saison de l’animé sur Crunchyroll ! Et je relève les différences et ajouts des deux supports avec plaisir ! Mais que vaut réellement ce septième volume d’Iruma à l’école des démons ?

Iruma à l’école des démons – Informations générales

  • Auteur : Nishi Osamu
  • Maison d’édition japonaise : Akita Shonen
  • Date de première parution au Japon : 2017
  • Nombre de tomes au Japon : 22 (en cours)
  • Maison d’édition française : Nobi Nobi !
  • Date de première parution en France : 2020
  • Nombre de tomes en France : 7 (en cours)
  • Date de sortie du tome suivant : 15/07/2021
  • Public :  Shônen, plus de 11 ans
  • Genre : Comédie, démons, Aventure, Fantastiques
  • Adaptation animé: Crunchyroll
  • Résumé de l’éditeur : Un jour, le jeune Iruma devient, bien malgré lui, le petit-fils adoptif d’un papy démon excentrique. Une nouvelle vie commence alors pour lui à Babyls, une école peuplée de monstres en tout genre, où personne n’a jamais vu d’humain mais tout le monde rêve d’en dévorer un ! Et entre les démons qui le défient en duel, les succubes extravagantes et les épreuves scolaires mettant sa vie en péril, Iruma ne pourra compter que sur un atout : sa gentillesse désarmante. Mais comment un humain au bon cœur va-t-il pouvoir survivre dans cet enfer ?!
  • Prix de vente : 7,20€
Iruma à l'école des démons - # 7 - Nishi Osamu - Editions Nobi Nobi
Iruma à l’école des démons – # 7 – Nishi Osamu – Editions Nobi Nobi

Finalement, que vaut ce septième volume ?

Après un tome six plutôt axé sur le BDE, c’est aujourd’hui la classe « Anormale » qui prend les devants ! En effet, les différents camarades de classe d’Iruma commencent à prendre du grade et à être développés. Clara et Asmodeus prennent un rôle de second plan, et ce n’est pas plus mal car cela permet à d’autres personnages d’aller sur le devant de la scène. Notre héros, victime d’un sort de changement de personnalité, se voit adopter un comportement de démon en plein cycle du mal ! Et ce n’est pas pour me déplaire. C’est un Iruma beaucoup plus confiant qui cherche à changer les conditions d’apprentissage de sa classe… Et ce, même si Callego se dresse sur son chemin !

Comme je le disais plutôt, d’autres personnages gagnent en développement : Jazz, Allocer, Kamui, Lied, Elizabetta et Sabro. Les autres ont leur moment, mais c’est eux qui brillent réellement aux côtés d’Iruma. Ils font avancer l’histoire et sont plutôt fascinants. En effet, ils représentent bien ce que l’on peut imaginer d’un démon : des individus qui suivent leurs propres désirs et amusements. On a un cleptomane, un géni, un pervers, un game-addict, une séductrice et une armoire à glace qui réfléchit. Ils sont peut-être un peu caricaturaux, mais pas au point de dégouter le lecteur.

Les graphismes sont toujours aussi bons. L’auteur a sa propre patte artistique que je prends plaisir à retrouver. On a des traits harmonieux en général et occasionnellement de splendides planches. Je suis comblée, vraiment. En conclusion, ce shônen est vraiment sous-coté je trouve. On n’en parle pas assez alors qu’il est plein de bonnes qualités : un univers riche, des personnages intéressants

Bonne lecture !

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World

Ukato
OMW
Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice OMW depuis plus d'un an, je me spécialise dans les mangas, bien que je puisse me laisser aller à une critique jeu vidéo de temps en temps ! En ce moment, je suis obsédée par les Isekai, mais j'aime beaucoup les Shonen et les séries fantastiques.
Partagez l'article :

Articles similaires