Cours de Japonais 2
Par Ryouketsu Le
Apprendre le japonais

Bienvenue dans ce cours d’introduction au système d’écriture japonais.

Apprendre le japonais, ce n’est pas simple. Ce n’est pas pour rien qu’il s’agit de la 5ème langue la plus difficile à apprendre.

Outre la grammaire, la prononciation ou encore le niveau de politesse à utiliser dans la situation appropriée (huuuuuuuummmmmmm le keigo), il faut également intégrer le système d’écriture. Et quel système ! Je vais tenter de vous le décrire au mieux dans cet article, mais aussi vous donner les bases de la prononciation et quelques astuces pour assimiler tout ça.

Les romaji

En très simple, les lettres romaines. Les japonais savent les utiliser, mais à part pour des noms de compagnies, les panneaux de signalisation ou dans des textes adressés spécialement aux étrangers, on n’en voit guère. Ils ont à l’origine été créés par les premiers missionnaires portugais arrivés au Japon lors de son ouverture au monde au 16ème siècle, pour pouvoir faciliter l’apprentissage de la langue aux étrangers. Si vous avez une voyelle avec un accent comme ô, î, û, ê ou â, cela signifie que le mot possède une voyelle longue. Ce qui fait que ça correspond dans l’ordre à ou, ii, uu, ei ou aa.

Les hiragana

C’est le syllabaire japonais. Chaque symbole correspond à un son. Attention à la prononciation ! Les sons /e/ se prononcent /é/, le /u/ en /ou/, le /r/ ressemble plus à un /l/ et il faut penser à aspirer les /h/ !

Tableau Hiragana

En bleu, vous retrouverez l’ordre des traits pour tracer chaque caractère (je vous conseille fortement d’apprendre le bon ordre car les japonais repère facilement quand cela n’est pas fait).

Ceux qui ont déjà un peu écouté du japonais se rendront vite compte, à la vue de ce tableau, qu’il manque certains sons : ga, za, ba, pa, da…. On obtient ces sons en effectuant une sonorisation de ces caractères. Cette sonorisation se manifeste à l’écrit par ° (pour les sons en /p/) et  » (pour les sons vocaliques /d,b,g,z/).

Certains hiragana seront également écrits en plus petit, pour former de nouveaux sons : sho, sha, shu, kya, kyu, kyo… et le petit っqui sert à doubler les consonnes.

Il y a aussi les voyelles longues : pour allonger un son /a/, on rajoute…. Un あ derrière.  Pour un son en /i/ et /e/, un い, pour un son en /u/ et /o/, un う.

Hiragana
Tableau Récapitulatif

On peut tout écrire en hiragana. Cependant, ce système d’écriture cohabite avec deux autres systèmes dans tous les textes japonais, ce qui fait que savoir lire les hiragana, c’est très bien, mais ce n’est pas suffisant pour pouvoir lire quoi que ce soit au Japon (sauf peut-être des livres pour de jeunes enfants).

Les katakana

Tableau Katakana
Ordre des traits

Vous allez me dire : « Mais, c’est le même syllabaire !!! ». Et je vous répondrais: « Oui…….. mais non ! ».

Ce syllabaire en particulier sert pour les mots empruntés à des langues étrangères, ou à exprimer des onomatopées. La formation des mots et la sonorisation fonctionnent de la même manière que pour les hiragana, sauf pour l’allongement de voyelle : on utilise alors ce symbole ー.

Note : reconnaître un mot anglais/français/allemand/etc écrit en katakana relève souvent de l’exploit. Non contents de déformer la prononciation, les japonais ont tendance à « raccourcir » les mots > des fois à partir d’une abréviation d’une syllabe, vous devrez comprendre un mot anglais.

Ex : レジ = cash register

katakana
Tableau récapitulatif

Les Kanji

Enfin, le meilleur pour la fin, les kanji. Ces caractères ont été empruntés au chinois, et il en existe des milliers qu’on peut, en plus, combiner pour faire plus de mots et pour donc plus de fun ! On les retrouve partout, dans tous les textes japonais un peu élaborés (les textes pour les enfants de plus de trois ans quoi). Ils sont, des fois, combinés pour leur sens (feu 火 + fleur花 = feu d’artifice 花火!) ou des fois juste pour leur son (si on peut écrire le nom des pays étrangers en katakana, on peut aussi les écrire en kanji. Généralement ça ne veut rien dire mais ça a le bon son donc tout le monde est content).

Exemple: France=フランス=仏蘭西 = bouddha orchidée ouest.

Un kanji, a bien sûr plusieurs lectures et il sera sonorisé selon avec quel autre kanji il est associé, il peut ressembler à s’y méprendre à un autre kanji mais n’aura pas du tout le même sens…. (La joie).

寺 持 待 詩 侍 ( tous la même lecture « ji »)

En général, leur apprentissage est la grande hantise des étudiants. C’est mon cas XD. on peut me surprendre en train de hurler après un caractère parce qu’il a exactement le même son que trois autres caractères que j’ai déjà vu et comment je fais la différence, moi, après, quand on me parle ?!?. À savoir, les japonais, aussi, ont parfois du mal avec certains kanji. Selon le niveau d’étude, la culture d’un individu, son niveau de connaissance des kanji varie. Bien sûr, ceux de la vie courante sont connus, et des kanji essentiels sont enseignés à l’école, mais des fois, quand tu demandes à ton ami japonais comment ce lis un kanji avec plein de traits dans tous les sens, sorti tout droit du gros traité d’économie avec plein de mots bien compliqués, eh bien lui non plus ne saura pas.

Tous ces systèmes se croisent et se complètent dans les textes japonais, les annonces télévisées, les mangas, le jump de ce mois-ci, les notes de votre camarade de classe japonais que vous vouliez copier mais finalement ça va être moyen possible…

Les kanji servent pour les mots.  Les hiragana sont le plus souvent utilisés pour les éléments grammaticaux de la phrase (terminaisons de verbes, conjugaison, connecteurs…) et pour les mots dont le kanji est trop compliqué. Les katakana servent pour les mots étrangers et nombre d’onomatopées.

Comment apprendre tout ça ?

Pour les hiragana et katakana, rien de bien compliqué : armez-vous d’une feuille et d’un crayon et recopiez les tableaux précédents jusqu’à ce que les symboles soient gravés dans votre crâne. Généralement, les professeurs de japonais donnent un mois aux élèves pour assimiler ces deux syllabaires, donc si vous comptez commencer des études de japonais, mettez-y vous maintenant, ce sera un plus pour votre premier semestre. Je ne saurais aussi que trop vous conseiller de lire des livres en japonais pour enfants, méthode très efficace pour savoir lire rapidement les hiragana, ou encore cherchez les lyrics de vos anime, opening, chansons japonaise préférées et amusez-vous à en décrypter les hiragana/katakana.

Pour les kanji…. c’est une étude qui va demander beaucoup plus de temps. Et surtout vous allez vous apercevoir que votre apprentissage va se découper en trois étapes : mémorisation de la signification du kanji, sa lecture, et enfin son écriture. En termes de méthode d’apprentissage, il existe plusieurs méthodes et plusieurs paliers. D’abord, si vous comptez étudier le japonais à l’école, vos professeurs ne vous demanderont pas d’écrire des caractères trop compliqués ou du vocabulaire recherché dès le début (quoique, selon leur niveau de sadisme, ils en sont tout à fait capables, croyez-moi). Il est plus que probable qu’ils suivront la liste de Kanji du JLPT (Japanese Language Proeficiency Test). Si vous comptez apprendre le japonais de votre coté, je recommande de suivre l’ordre établit par le JLPT, et la plupart des manuels d’apprentissage de kanji suivent cet ordre.

Ensuite, comment mémoriser ? Là pour être franc, chacun sa méthode : faire des lignes jusqu’à ce que votre main saigne, se faire des petites cartes mémo, lire la leçon encore et encore… Chacun a sa propre manière de mémoriser. Ici aussi, je recommande de lire un maximum. Cependant, commencez ici aussi avec les livres pour les plus jeunes; car les rares kanji qui s’y trouvent sont souvent accompagnés des envoyés de Dieu furigana. Ce sont en gros des sous titres des kanji, donnant leur lecture en hiragana ou katakana. Ce qui permet de retrouver beaucoup plus facilement un kanji inconnu dans un dictionnaire (ou sur internet) (non parce que bonne chance pour trouver un kanji absolument inconnu).

Je vais laisser une semaine entre ce cours et le prochain pour vous laisser mémoriser les Hiragana et Katakana (aussi appelés Kana lorsqu’ils sont regroupés). Le prochain cours sera des exercices sur eux pour voir si vous vous êtes améliorés.

Bonne chance!!!

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

24 ans, Rédacteur Japon et couteau suisse du site. Grand fan la culture et de l'histoire du Japon.
Partagez l'article :

Articles similaires