Par Ryu Shijou Le
Hentai

Ah la la… Nous voici à la deuxième partie de ce lexique Hentaï. Alors ? Vous êtes accrochés ? Sur quelles œuvres êtes-vous tombés dans vos recherches pour les termes qui vous ont titillés ? Vous êtes-vous trouvé un nouveau fétichisme ? Ou, au contraire, une répulsion ?

On ne saurait imaginer ce que les japonais peuvent inventer en terme de perversion… On a l’impression que tout est permis avec le fait qu’il s’agit d’un dessin et non de réalité…

Inceste… Viol en réunion… Jeu de tortures physiques ou psychologiques… Humiliations en tout genre… On peut pratiquement penser que tous les sévices sont naturels dans ces œuvres.

Pour preuves les plus célèbres œuvres qui sont sorties, il y a quelques années… J’ai nommé « Boku no pico » et « Oni chi-chi »… (âmes sensibles s’abstenir absolument!).

Alors, reprenons où nous nous étions arrêté voulez-vous ?

La censure… Gros sujet polémique au sein des fans de Hentaï. Le faut-il ou faut-il la retirer ?
I
  • Iku : Atteindre l’orgasme, venir.
J
  • JAV : acronyme : Japan Adult Video. Littéralement « vidéo pour adultes japonaise. »
« Ahego ». Ce terme désigne le visage des personnages féminin au moment de jouir « Iku » ou de recevoir l’éjaculation.
K
  • Kaiawase : Œuvre lesbien, avec masturbation mutuelle.
  • Kemono : Terme utilisé dans le Hentaï pour désigner des relations à type zoophile (avec des animaux). Cependant, il englobe aussi les œuvres ayant des êtres hybrides (anthropomorphique donc) et le plus souvent des femme-félins avec des relations sexuelles entre ces espèces.
  • Kemonomimi : Terme qui regroupe une œuvre dans laquelle l’attribut majoritairement attirant est les oreilles d’animaux (chien, chat, etc…) que porte (naturellement ou artificiellement) le personnage. L’autre attribut restant rare étant une queue du même animal dont il possède les oreilles.
  • Kissu : ou dit également « Kiss ». Personnage animé par une technologie dite « flash » sur un support électronique. Il peut être vêtu ou dévêtu selon des styles prédéfinis et ce d’un simple clic. Une fois dévêtues, il peut être utilisé sur elle différent objet (vibromasseur, fouet, etc…).
Les œuvres « Yuri » sont fort populaires, mais bien plus crûes que les œuvres Yaoï qui se concentrent sur les sentiments et les regards extérieurs.
L
  • Lactation : Fétichisme de l’allaitement. Il peut concerner des œuvres dans lesquelles une femme produit un liquide corporel proche du lait maternel (ou le lait maternel lui-même dans le cas d’une femme enceinte). Le personnage sera alors, dans certains cas, traité comme un bovidé et aura le droit d’être trait, à la façon d’une vache.
  • Lemon : Courte nouvelle érotique, relatant les ébats amoureux d’un personnage manga ou jeu vidéo, souvent écrite par des fans.
  • Lolicon : acronyme de « Lolita Complex ». Œuvre dans laquelle des personnages étant mineurs sont mis en scène et ont des relations sexuelles (avec des majeurs et/ou des mineurs). Lolicon désigne ici de fait d’une jeune fille. Pour les jeunes garçons, on désignera par « Shotacon ».
  • Love simulator : Jeu Hentaï dans lequel la drague et le but ultime est d’arrivé au lit avec le personnage convoité.
Exemple de « lactation ». On peut remarquer que cela n’est pas forcément en rapport avec le fait d’allaiter. On se rapproche plus d’une sueur ou sécrétion corporelle.
M
  • Manko : Désigne l’attribut féminin, soit son minou, son sexe.
  • Manzuri : Masturbation féminine, parfois appelé Kaiawase et désignant autrefois les rapports lesbiens.
  • Moe : Ce mot n’a pas de réel traduction en français… Il sert à désigner un truc excitant, envoûtant, enivrant… Obsédant pour le personnage qui le voit. Mais il s’utilise avec un autre mot pour désigner que c’est bien cette chose-la qui est tellement attirante. (Lacta-moe, pregnant-moe, etc…)
  • Monster : Type de Hentaï dans lequel des monstre (semi-humain ou pas du tout humain) ont des relations sexuelles avec des femmes. Parfois appelé « Tentacle », car le rapport ou le viol se passe par des appendices de formes semi-phalliques, voir juste allongé et oblongue.
« Manko-chan ». Œuvre artistique qui représente le sexe féminin dans sa globalité. Réalisé par Megumi Igarashi. Non sans un débat national.
N
  • Nakadashi : Fait d’éjaculer à l’intérieur de l’utérus.
  • Nakinami : Pénétration du poing dans un orifice (utérus ou anus) soit aussi « Fist Fucking ».
  • Netorare : Il faudra comprendre un sens figuré ici. On parle d’une infidélité au sens large. L’infidélité est ici de la part d’une femme marié envers son mari ou petit ami, ou son ami très proche qui en est amoureux (alors qu’aucun lien ne les lie). On dénote 3 types de « Netorare » : La femme est consentante, la femme se fait violer et devient amoureuse et enfin la femme est violée du début à la fin. Ce genre est fait pour créer un sentiment de jalousie.
« Nakinami » ou pour les intimes « Fist Fucking ».
O
  • Okama : Un gay, un homosexuel. Ordinairement le « passif » dans le couple.
  • Omanko : Sexe féminin, voir « manko ».
  • Omeko : Sexe féminin, voir « manko ».
  • Onabe : Lesbienne, femme homosexuelle.
  • Onani : de « Onanisme ». Masturbation donc. Il s’agit ici de se masturber soi-même, et non pas de masturber une autre personne. Genre faisant partie des JAV.
  • Oppaï : « Nichon ». Sens familié désignant les œuvres traitant de la poitrine des femmes.
  • Oshiri : « Fesses ». Désigne les œuvres traitant de l’anal.
Bel exemple de « Oppaï » et « Oshiri ».
P
  • Pailoli : Composé de « Oppaï » et de « Lolicon ». Désigne les jeunes filles aux poitrines démesurées.
  • Paizuri : composé de « Oppaï » et « zuri » se frotter. On retrouve ici l’idée de la branlette espagnole, voir de la cravate de notaire (éjaculation suite à cette masturbation faite avec les seins).
  • Panchira : Fétichisme de la petite culotte. Allant du fait de la porter (voyeurisme sous les jupes, à travers les pantalons) jusqu’à la sentir ou la tripoter.
  • Pantsu : soit « Petite culotte » ou « sous-vêtement ».
  • Pink Salon : Bar à fellations.
  • Pochari : Fétichisme des femmes rondes, voir obèses ou aux disproportions indiquant le surpoids. Le « Pochari » est toujours « Oppaï ». Mais le « Oppaï » lui, n’est pas toujours « Pochari ».
  • Pregnant : Voir « Balloon ».
  • Puzzle : Jeu de type Tétris, casse-briques, poker ou encore réussite, dans lequel le but sera de battre l’adversaire et lui faire perdre des vêtements au fur et à mesure des parties.
« Petit » exemple de « Pantsu ».

Nous en resterons là pour l’instant. Il ne restera qu’un article et nous aurons finalisé le lexique. Cela nous permettra de nous lancer dans le vif du sujet et parler enfin des œuvres.

Alors ? Voyez-vous poindre de nouvelles envies de lectures ?

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Hentai

Besoin d’un petit détour plus calme ? De changer de catégorie ? Partons sur du « One Punch-man », série plus détendue du slip et qui s’assume : https://otakusmafiaworld.fr/critiques-de-sandrock-one-punch-man/

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Amateur de manga de tout style... Du Hentaï au Shojo pour jeune fille... Je ne me base pas sur un auteur ou un style pour lire... Mais sur le scénario avant tout. Grande base personnelle en tome lu et possédé, je parlerai des oeuvres avec un regard commun. Je ne suis pas un pro de la critique ni de l'analyse... Mais je resterai impartial !
Partagez l'article :

Articles similaires