hana l'inaccessible couverture - Editions Meian - Koji Murata
Par Mangy Le
Manga

Aujourd’hui, je vous retrouve à nouveau avec une critique d’une toute nouvelle série de l’éditeur Meian : « Hana l’inaccessible ». Comme toujours, la maison d’édition aime faire sortir ses lecteurs de leur zone de confort en leur proposant des œuvres sortant de l’ordinaire. D’autre part, le second tome est paru le 21 janvier dernier et le troisième n’a pas encore de date de parution prévue.

Hana l’inaccessible – informations générales

  • Auteur : Murata Koji
  • Maison d’édition japonaise : Nihon Bugeisha
  • Date de première parution au Japon : 2019
  • Nombre de tomes au Japon : 3 (en cours)
  • Maison d’édition française : Meian
  • Date de première parution en France : 2020
  • Nombre de tomes en France : 2 (en cours)
  • Date de sortie du prochain tome : inconnue
  • Public : Seinen, 14 ans et +
  • Genre : Comédie, Romance, Slice of Life
  • Résumé de l’éditeur : La carte maîtresse du fabricant de confiseries traditionnelles Mitsubachi, se nomme Hana Takamine et a vingt-sept ans. Cette jeune femme aussi belle qu’inégalable, fait rêver par son côté inaccessible. Mais derrière cette image de perfection, Hana cache en réalité un secret. Elle n’a absolument aucune expérience en matière d’amour et réagit toujours comme une jeune écolière. Pas facile alors d’avouer ses sentiments à Tsuyoshi Yowaki, un autre employé de la société. Ce qu’elle ignore, c’est que cet amour est réciproque ! Ils désirent s’avouer leurs sentiments sans y parvenir !
    Le début d’une comédie romantique avec un amour partagé, mais non avoué !!!
  • Prix de vente : 6,95€
Hana l'inaccessible tome 1 - Meian - Koji Murata
Hana l’inaccessible tome 1 – Meian – Koji Murata

Finalement que vaut ce premier tome ?

Pour commencer, l’idée proposée par Murata Koji est intéressante. Pour moi, l’ambition de cette œuvre est de proposer un regard critique et satyrique sur la manière dont la société japonaise perçoit les femmes carriéristes, tout en gardant un trait humoristique. L’héroïne, Hana Takamine a vingt-sept ans et a tout pour plaire. C’est une femme sérieuse et passionnée par son travail. Mais elle ne connait pas l’amour et réagit comme une petite écolière lorsqu’elle voit l’homme qu’elle aime, son collègue Tsuyoshi Yowaki, qui est un raté notoire. De ce fait, le concept ne peut que plaire et c’est ce qui m’a attiré vers cette série. Mais, à mes yeux, la promesse n’est pas tenue. Il manque un fil conducteur autre que la romance et un scénario plus abouti.

L’auteur propose un humour décalé grâce à la personnalité complètement Tsundere d’Hana qui ne parvient pas à être plus gentille avec son crush et qui rencontre moultes péripéties pour avouer ses sentiments. En bref, notre héroïne admire Tsuyoshi, il fait une bêtise, elle le gronde et sa réaction de regret est exagérée. Dans un sens, cela pourrait fonctionner. Cependant, les scènes humoristiques sont tellement présentes et semblables les unes aux autres que l’œuvre en est complètement alourdie. Par conséquent, cette sensation est d’autant plus présente si on est pas sensible à ce genre d’humour, ce qui est mon cas. De ce fait, la lecture en devient usante à la longue et j’en ai eu des difficultés à terminer le tome. Tout cela fait que les personnages manquent de profondeur et ne sont pas vraiment attachants non plus, que ce soit les protagonistes ou les autres.

En ce qui concerne les graphismes, ceux-ci se veulent réalistes. Et je peux dire que c’est un sans faute de ce point de vue. Les dessins, comme les décors, sont très beaux. Les proportions sont bien respectées, même si les personnages féminins sont mieux réussis que leurs homologues masculins.

Pour conclure, la beauté de l’œuvre ne fait pas tout. Comme indiqué précédemment, il y a un manque de profondeur et une lourdeur qui ont sévèrement impacté ma lecture. Je pense qu’il faut apprécier ce genre d’humour pour vraiment accrocher à la série qui a son potentiel. Ce qui n’est malheureusement pas mon cas.

Bonne lecture!

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World !

Ukato
OMW
Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice OMW depuis plus d'un an, je me spécialise dans les mangas, bien que je puisse me laisser aller à une critique jeu vidéo de temps en temps ! En ce moment, je suis obsédée par les Isekai, mais j'aime beaucoup les Shonen et les séries fantastiques.
Partagez l'article :

Articles similaires