Promotion Gannibal - Editions Meian
Par Mangy Le
Manga

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui avec une autre nouvelle série des Editions Meian, Gannibal. Bien que ce style de récit ne fasse pas partie de mes préférences, j’ai pu découvrir une petite pépite. D’ailleurs, le troisième tome arrive le 17 décembre 2020 !

Gannibal – Informations générales

  • Auteur : Masaaki Ninomiya
  • Maison d’édition japonaise : Nihon Bungeisha
  • Date de première parution au Japon : 2018
  • Nombre de volumes au Japon : 8 (en cours)
  • Maison d’édition française : Meian
  • Date de première parution en France : 2020
  • Nombre de volumes en France : 2 (en cours)
  • Public : Seinen – Public averti
  • Genre : Suspense, Horreur, Gore, Thriller, Enquête
  • Résumé de l’éditeur : « Les habitants de ce village sont cannibales ». Daigo Agawa, policier de son état, a été détaché à Kuge, un village de montagne reculé. Bien que la communauté l’accueille chaleureusement lui et sa famille, la mort d’une vieille villageoise fait jaillir des doutes quant à la normalité de ce lieu…
  • Prix d’achat : 6,95€

Au final, que valent ces deux premiers tomes?

Si, en général, les mangas d’horreur réussissent bien leur pari en créant des ambiances effrayantes et des intrigues assez poussées, Gannibal fait tout cela, mais en mieux ! Dès les premières pages, le lecteur se rend compte qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond au sein du village. Le prédécesseur de Daigo qui disparaît, une vieille dame avec une morsure humaine sur son bras, la découverte d’un doigt coupé… Bref, tout de suite, la piste du cannibalisme est mise en avant. Au départ, on pense que toutes les perversions sont concentrées sur une famille en particulier, les Gotô, qui sont vraiment des êtres à part. Mais le reste des villageois renferment bien des mystères.

En ce qui concerne les personnages, leurs réactions sont complètement inattendues. C’est appréciable de ne pas savoir ce qu’il va se passer et d’être en permanence dans la surprise. Les interactions entre le protagoniste et les autres habitants sont empreintes de malaise et de suspicion. On peut voir qu’absolument personne dans ce village n’a de comportement adapté, ce qui renforce encore la tension présente en permanence dans le récit ainsi que le sentiment d’exclusion ressenti non seulement par le protagoniste, mais également par le lecteur. Daigo n’est pas non plus un homme particulièrement vertueux. Il ne respecte pas la perfection et l’honnêteté qu’on peut retrouver chez le personnage principal de bon nombre de thriller. D’ailleurs, les graphismes correspondent bien au genre.

Pour conclure, ces deux premiers tomes envoient du lourd, dès le départ. Le récit happe le lecteur dans une série d’événements effrénés. Le scénario est rondement mené et j’ai beaucoup apprécié le temps passé à lire cette nouvelle série. Les amoureux du genre devraient adorer et les moins fan, comme moi, devraient également trouver chaussure à leur pied.

Bonne lecture!

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World !

Ukato
OMW

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Partagez l'article :

Articles similaires