Par Ryu Shijou Le
Manga
Une bannière classe pour un manga qui va vous mettre une claque !

Egregor

Détails généraux :

Déclinaison :

Egregor est un manwha (Manga Franco-coréen) :

  • 4 tomes (Série en cours, 6.95€ le tome).

crédit :

Manwha : Editions Meian.

Type :

Shônen

Genre :

Dark, fantasy, slice of life, guerre, action, aventure, drame, fantasy, égides, implants, mythologie, ésotérisme.

Auteurs :

Scénario : Jay Skwar / Dessin : Kim Jae Hwan

Tome 1. Déjà une belle claque sur le visuel riche, sans spoil toutefois.

Synopsis

Officiel :

Foa est un jeune forgeron qui aspire à créer des lames exceptionnelles afin que les chevaliers Egides puissent protéger le peuple comme il se doit. Mais le jour où son village est menacé par une « Moisson », ces tueries de masse perpétrées par les sanguinaires Faucheurs, le destin semble indiquer à Foa que le temps est venu pour lui de prendre les armes…

Personnel :

Chaque veille de pleine lune, les « Faucheurs » et les « Faucilles » sont de sortie. Mais dans quel but ces êtres démoniaques sortent-ils ? Dans le but d’une moisson sanglante ! Évidemment…

Le village de Foa, apprenti-forgeron de son métier, sera l’un des villages pris d’assaut. Seulement, le schéma et la nuit en question sont totalement différents de l’habitude de ces attaques. Pourtant les signes annonciateurs sont bien là : De fins cristaux lumineux pleuvent… Les femmes ont leurs règles subitement et de façon abondante… Et un groupe de trois « Faucheurs » se montre pour tuer toutes les âmes du villages : hommes, femmes et enfants. Avant l’arrivée des « Faucilles ».

Cependant l’une d’entre elles va « capturer » plusieurs jeunes vivants du village, dont Foa, et va les déposer au quatre coins du royaumes dans des centres d’entraînement…

Politiques douteuses, corrompues, manigances, complots, gangs… Mais aussi chevalerie, honneur, héroïsme et bravoure… Un cocktail suicidaire par moments…

T.2 Aguicheur non ? Et pourtant, pas une seule image Ecchi !

Personnages :

Les personnages de « Egregor » auront un caractère bien trempé à l’image du monde austère dans lequel ils vivent.

Principaux :

Il sera assez difficile, pour moi, de vous donner un ou plusieurs personnages principaux. Tant le nombre de personnages va être conséquent à l’heure où ce manga est entre mes mains. Peut-être aurons-nous droit à un élagage de tout ce petit monde ?

Sachez simplement que les « Faucilles », « Faucheurs », « Ramasseurs » (Un programme bien morbide… et une carrière peu enviable…) et autres « Egides » (faisant référence dans la mythologique grecque au bouclier de Zeus et Athéna, ainsi qu’au sens de « Protection », ce qui ira à merveille avec leur rôle dans ce monde…) seront d’un nombre incroyable ! Et chaque nouvelle génération apporte son lot de « Chaire fraîche » dans « Egregor ».

Secondaires/rivaux :

Je marque ici les personnages comme étant secondaires… Mais au final, l’histoire tournera quelque peu autour d’eux. Mais je les classe comme « secondaires » de par le développement de l’histoire actuelle, et même celle des personnages de « Egregor ».

  • Foa : Rempart du salut : Soldat, Egide, forgeron : Apprenti de son village dans un premier temps, perdra tout, autant que le reste de ses amis, mais gagnera un pouvoir sans commune mesure… Capable d’activer ses pouvoirs sans implants, il fera la fierté de ses commandants… Jusqu’à l’une de ses désobéissances… Mais il ne se fera pas prendre, car son seul but sera de retrouver sa mère… Enfermée dans la prison Ultime du continent… Aidé de ses camarades et des futurs Egides… La marche s’annonce rude…
  • Hatal : Guilde de l’arcane : L’érudit de la bande. Celui par qui nous apprendrons les bases du monde de l’oeuvre « Egrogor ». Son rôle restera encore à définir. Mais nul doute qu’il sera un rouage de notre bande. Partira à la recherche du meurtrier de ses parents après 1 mois à l’école…
  • Pilin : Ecole de l’Acuité (Archer) : Le tireur d’élite. Dans le top classement de sa classe. Il aura toujours une larme en tirant une flèche… Dû aux souvenirs de lui et son père à la chasse. Mais il se montera… Suspicieux à bien des choses et des détails autour de lui… Même envers des proches.
  • Raust : Faucheur : Colérique, ayant perdu tout son village, il ne pardonnera rien à personne. Sa colère le propulse dans une puissance telle qu’elle a fait envie à un Faucheur de le recruter et le prendre sous sa coupe. Mais il semblerait bien que les secrets soient légion dans tout cet univers… Et l’un des Faucheur semble vouloir tout lui expliquer.
Ensuite :

Les élèves, les soldats… Les maires de chaque ville… Les « Faucheurs » et « Faucilles » même ! Tout le monde est à la fois dans et hors du conflit… Il s’agit d’une nouvelle oeuvre dans laquelle les complots auront des complots à l’intérieur d’eux-mêmes.

Les élèves du rempart et amis de Foa seront un précieux appui contre lui-même et sa fougue et sa hardiesse. Tandis qu’une leçon reçue par la chasse et les archers sera inattendue pour Pilin… Et le lecteur.

Mais Raust sera le personnage qui attirera le plus la curiosité… Et les questions.

Magnifique exemple de planches qui seront présentes dans l’oeuvre.

Evolution de l’histoire :

L’histoire se met très vite en place. La mise en abîme a été instinctive pour moi. On accompagne Foa faire une livraison d’épée pour le comté… Et rentre au village faisant la fierté de son maître et sa famille d’accueil. Mais… Il perdra tout. Lors d’un raid inattendu de « Récolte » de la part des ennemis nommés « Faucheurs ». Agissant toujours par groupe de trois selon la taille du village, de la ville attaquée. Puis viennent les « Faucilles », qui achèveront les derniers survivants et feront face aux Egides. Véritable chevalier aux pouvoirs énormes… Mais temporaire. Très temporaire. Obligé d’arrêter avant une éventuelle « surchauffe » de leur système et de céder à une folie… Et à la fin, une fois les morts entassés… Le « Ramasseur » vient à son tour vider l’endroit attaqué…

Les signes annociateurs ? Ils semblent être empruntés à notre Bible IRL et le passage des 10 plaies d’Égypte : « Il pleuvra des étincelles luminescentes, les femmes auront leurs sangs abondants inattendus… Et la mort viendra frapper tout être vivant peuplant la ville ». Ainsi la sentence sonne, mettant tout le monde mal à l’aise avant de prendre les armes.

On assistera à la perte de tout. Et de tous. Le colère de Raust… Le choc psychologique de Foa… Les envies de vengeances de Pilin et Hatal. Mais au final… Qui dirige et qui tire les ficelles ? D’où viennent les ordres en fin de compte ? Et qui sera le vrai guerrier ?

Le ton ? Noir, Blanc ou gris ?

Rien n’est tout noir ni tout beau. Cet oeuvre passe au travers d’un panel de sentiments rapide et ne nous laissant que parfois peu de temps pour reprendre notre souffle. Bouffée d’air… Qui nous est utile pour replonger vers un nouveau protagoniste et suivre à nouveau son histoire… Un switch un peu déroutant pour ceux qui n’auront pas l’habitude d’un tel récit. Espérons qu’il n’en sera pas ainsi sur toute la longueur de l’oeuvre et qu’ils finiront par se retrouver enfin et marcher dans le même sens.

Gageons aussi sur la qualité de l’oeuvre ! Au tome 2, la plupart des questions se posant sur les pouvoirs, le monde lui-même et les personnages trouveront réponse. Pas besoin d’attendre le tome 60 pour comprendre ce qu’il s’est passé et ainsi devoir ressortir le tome pour se rappeller ce qu’il s’est passé ! Et pas de flash-back inutile ni longuet… On répond au plus grand nombres de questions basiques sans pour autant trop en dévoiler et rompre le mystère…

Le ton est donné ! Il faudra suivre l’histoire pour comprendre !

Aperçu du Tome 3. La montée en puissance et le danger entre en jeu !

Avis :

Une découverte agréable… Après coup !

Je m’explique : Le ressort scénaristique me rappelle pas mal d’œuvres déjà sorties (Après… Au vue de ce qui sort chaque mois… Dur de faire dans la nouveauté ! Et dans le nouveau aussi !) Pourtant… On arrive sur un scénario qui se permet de sortir par moments du style défini et arrive à être rapidement à nouveau dans les clous du style.

Alors qu’il permet aux personnages d’avoir une puissance énorme… Il va les brider par l’histoire des implants et leurs capacités de résistance limitées, ne dépendant que de leur volonté et du physique de chacun. Certaines choses semblent un peu « téléphonées ». Cependant, glissées dans le scénario de l’oeuvre, tout passe inaperçu. Et même… Semble normal ! Et c’est agréable ! Non, pas de ressenti de forcé, pas de sortie de lapin du chapeau. Du sensé ! Du concret !

Facile à prendre en main, pas besoin de connaissances supplémentaires (hors récit) et « Egregor » se suffit à lui-même.

Et alors que « Egregor » prend tout son sens… On commence à comprendre que le fait de se concentrer sur un objectif commun, un objet, un besoin… Cela active nos cellules et transmet notre énergie dans l’oeuvre, permettant de ressentir la puissance de ces Egides qui se battent en donnant leur vie ! Mais les « Faucilles » et « Faucheurs » ne seront pas en reste ! Et comptent bien aussi réussir leurs plans !

Et voici la couverture du tome 4… La mise en place est finie… Et ça démarre !
Mot de la fin :

Passez sous l’Egide d’Egregor !

Envie d’apprendre à compter les nombreux personnages de cette œuvre en japonais pour impressionner tes amis ? Retrouves le cours de notre Ryouketsu préféré ! https://otakusmafiaworld.fr/les-chiffres-en-japonais/

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Amateur de manga de tout style... Du Hentaï au Shojo pour jeune fille... Je ne me base pas sur un auteur ou un style pour lire... Mais sur le scénario avant tout. Grande base personnelle en tome lu et possédé, je parlerai des oeuvres avec un regard commun. Je ne suis pas un pro de la critique ni de l'analyse... Mais je resterai impartial !
Partagez l'article :

Articles similaires