Par Ryu Shijou Le
Manga

On est reparti pour les sous-terrain d’une ville… Pas si dorée.

Résumé :

Les Veines du Dragon… Prêt pour une exploration ?

Alors… On se remet dans le contexte :

Il existe une technologie de mouvement perpétuel qui permet d’activer des machines et donner du courant électrique et seul une minorité de la population y a accès pour le grand profit d’une caste supérieur.

Cela n’est, bien sûr, pas au goût de tout le monde. Et un homme se réveille, amnésique, avec l’une de ses machines en lieu et place de cœur. À ses côtés, un petit carnet, semblant être écrit de sa main… Et le mystère commence. Voilà l’enquête ouverte et les réjouissances vont commencer. (Voici le lien permettant de lire l’article complet de ce premier tome, que je vous conseille de relire avant de continuer ce présent article).

Le tome en lui-même :

Ce qui frappe encore, c’est la qualité du tome. Il est lourd, on sent un bon papier à chaque page tournée et le soin de la couverture se ressent et se voit encore une fois. Et une fois ouvert, on a un magnifique panorama de la cité avec un point bien éclairé et des districts visibles ici et là. Démontrant encore une fois, les différences de castes et la pauvreté frappant à certains endroits. Au recto de cette image, une magnifique illustration de l’équipe du chef de chantier Han et son équipe avec son équipement imposant !

Le ton est posé : L’histoire, ce tome sera du lourd et va en mettre plein les yeux !

Les Veines du Dragon seront le maître mot de ce tome !
Promesse tenue ?

Et bien… Je dirais à 75/25.

Les dessins :

Les planches restent magnifiques, on ressent à merveille les effets de vitesse et les moments de tension grâce à un travail de traits et de changement de dégradé réussi à merveille. On a droit à des doubles-pages exquises. Et les personnages nous semblent encore plus vivants grâce aux détails nourrissant les planches ! On arrive aussi à bien distinguer les jours des nuits malgré une ambiance sombre au naturel. On ne peut que saluer un tel travail.

L’histoire :

Voilà le point qui me divise… On assiste à une critique ouverte de la division de la société et des castes… Avec à l’intérieur une enquête interne sur les systèmes du gouvernement, avec en plus, une critique sur l’évolution moderne et technologique… Ne serait-ce pas au final une critique globale de la Chine dans une œuvre pour passer outre la censure ? Peut-être n’est-ce tout simplement que moi qui le prends sous cet aspect… Mais…

Décomposition :

L’histoire va se décomposer en 3 volets dans ce tome :

Le premier verra une coopération entre Zhengyi et l’Agent du gouvernement qui vont enquêter sur les chantiers de Han et ainsi trouver l’origine et les besoins de ce chantier. Et pourquoi les alentours et la proximité de ces chantiers provoquent-ils des morts et des disparations ? Ainsi que de tels problèmes… ? Ce ne sera pas la bureaucratie qui va aider ! Ni les secrets entourant ce chantier… Mais alors comment ?

Le second sera un approfondissement nous montrant les conséquences et les causes de ce chantier… Jusqu’à la mort d’un civil…

La troisième partie, sera la résolution et la démonstration de « Pourquoi il ne faut pas toucher aux veines du dragon »…

Et donc…

Que sont les veines du dragon ?

Voilà le flou de ce tome… Tout est fait pour tenter de démontrer le bien-fondé des deux visions. L’un dira qu’il s’agit d’une source à exploiter… L’autre nous dira seulement que c’est une « Veine Sacrée » et qu’il ne faut pas y toucher (d’où les morts…).

Mais sacrées ou pas… Ces veines sont sacrement dangereuses. Pour preuve les « Monstres » qui en sortiront au moment où Han lancera son fameux « projet » pour lequel il a été payé et dont ses commendataires ne vont pas le lâcher d’une semelle, ne lui laissant pas une journée de répit (en même temps, pour une fois qu’un chantier fini à l’heure… Voir même, en avance !).

La réponse ne sera toutefois que dans le prochain tome.

En bref :
  • Des planches magnifiques.
  • Un approfondissement des personnages et de l’univers.
  • Un nouveau suspens.
  • Un petit peu de philosophie, mais pas trop !
  • Même si l’on peine, un questionnement sur les Veines du Dragon.

Un tome que je vous recommande, des éditions Chattochatto

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Amateur de manga de tout style... Du Hentaï au Shojo pour jeune fille... Je ne me base pas sur un auteur ou un style pour lire... Mais sur le scénario avant tout. Grande base personnelle en tome lu et possédé, je parlerai des oeuvres avec un regard commun. Je ne suis pas un pro de la critique ni de l'analyse... Mais je resterai impartial !
Partagez l'article :

Articles similaires