Couverture du tome 1 du manga Dolls
Par Mangy Le
Manga

Aujourd’hui, éloignons-nous de l’univers shojo pour passer à quelque chose de plus terre à terre, voire de plus sanglant. Dolls est un manga présenté par le studio Naked Ape. L’œuvre a deux auteurs : Saki Otoh et Nakamura Tomomi. Kazé est en charge de l’édition en France et l’a publiée dans sa collection Seinen. La série complète est composée de 12 tomes. En voici une petite mise en bouche avec le résumé proposé par l’éditeur :

« Dans un Empire où criminalité et violence ne cessent de croître, les mesures gouvernementales visant à accélérer les procédures pénales ont conduit les prisons au bord de l’implosion.Pour parer à cette situation de crise, le pouvoir en place décide d’instaurer une réglementation autorisant les procès en l’absence des accusés, la condamnation à mort de ces derniers ainsi que leur exécution. C’est la loi dite de “rationalisation des procès”, ou “loi RdP”. Le FSE – un groupe d’unités spéciales dénuées de toute forme de sentiment – détient les pleins pouvoirs pour appliquer ces peines de mort partout dans le pays. Usaki Tôdô, jeune recrue, intègre la fameuse unité 1 des FSE, réputée pour être la plus radicale. »

Dolls tome 1
Dolls – Naked Ape – Saki Otoh & Nakamura Tomomi –
Edition Kazé – Edition Ichijinsha

L’intrigue

À vous glacer le sang, pas vrai ? Et pourtant, les auteurs ont réussi à allier l’horreur avec un style de dessin plutôt mignon. En effet, les personnages ressemblent à de véritables poupées. Ce qui donne tout son sens au titre choisi pour l’œuvre.

Cependant, il ne faut pas oublier que la série est classée parmi les seinen. Elle se destine donc à un public mature par son scénario, mais également par ses nombreuses scènes sanglantes. On y parle d’assassinats tout de même ! En effet, le groupe d’unités spéciales, le FSE, est un organisme placé sous le contrôle du gouvernement pour éliminer les pires criminels, les prisons n’étant plus capables de les gérer. Et si les condamnés sont absents à leur procès, seule la mort les attend.

Nous suivons donc les aventures de l’Unité 1. Celle-ci est réputée pour ne jamais échouer à la moindre mission. L’histoire commence lorsqu’une nouvelle recrue, Usaki Todo, se joint à cette équipe. Ce dernier correspond en tout point à l’image que la population se fait des membres des Forces Spéciales d’Exécution : il est froid et son visage n’exprime pas la moindre émotion, tel celui d’une poupée. Pourtant, encouragé par ses nouveaux coéquipiers, le jeune homme arrivera peu à peu à s’y faire une place.

Dolls tome 2
Dolls – Naked Ape – Saki Otoh & Nakamura Tomomi –
Edition Kazé – Edition Ichijinsha

L’avis de la rédaction

Au début, le temps d’installer la trame et l’intrigue principale, les affaires se résolvent en un ou deux chapitres. Petit à petit, les auteurs développent leurs personnages et les rendent attachants, malgré l’univers sombre dans lequel ceux-ci évoluent. Au fur et à mesure, on découvre non seulement le passé des membres de l’Unité 1, mais on réalise que les Unités 2 et 3 possèdent également leur propre histoire. Chaque arc narratif reste assez court, ce qui rend la série facile à lire, et à suivre. Aussi, chaque affaire comprend des rebondissements et le lecteur reste en permanence sur le qui-vive. Le dénouement ne correspond jamais à ce que l’on peut s’imaginer, au début. Cependant, l’intrigue met tout de même un certain temps à s’installer.

Les scènes de combat sont plutôt bien amenées et ne sont pas glauques à en devenir ridicules, comme dans d’autres mangas d’horreur. Il n’est pas nécessaire de faire apparaitre des organes pour faire ressentir l’atmosphère pesante qui règne dans cette œuvre. Le style de dessin est d’ailleurs très beau. Les personnages sont de véritables poupées, incroyablement expressives.

Dolls est un manga que j’affectionne tout particulièrement et que j’aime relire régulièrement.

Dolls tome 3

Dolls – Naked Ape – Saki Otoh & Nakamura Tomomi
– Edition Kazé – Edition Ichijinsha

En conclusion, Dolls c’est…

  • Une série courte qui se lit très rapidement
  • Un manga d’horreur qui ne verse pas dans l’exagération et dans le gore à outrance
  • Des personnages principaux et secondaires attachants, qui participent tous au développement de l’intrigue
  • Un style de dessin original qui colle parfaitement au titre de la série
  • Des rebondissements et des dénouements inattendus

Si vous avez apprécié Dolls, vous aimerez peut-être Manhole.

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice OMW depuis plus d'un an, je me spécialise dans les mangas, bien que je puisse me laisser aller à une critique jeu vidéo de temps en temps ! En ce moment, je suis obsédée par les Isekai, mais j'aime beaucoup les Shonen et les séries fantastiques.
Partagez l'article :

Articles similaires