Par Ryu Shijou Le
Manga
Un concours de popularité ? Quoi de plus innocent ?

Death’s Choice

Détails généraux :

Déclinaison :

Death’s Choice se décline en série courte de 3 tomes.

  • 3 tomes (8.75€ le tome, série terminée)
  • Coffret intégrale (26.25€)

crédit :

Manga : Edition « Big » Kana.

Type :

Seinen

Genre :

Survival, Horreur, Gore, Portable, Vote, Ecole, Tranche de vie, Enquête, Drame, Sang, Jeu, Game.

Auteurs :

Scénario : Chihiro / Dessin : Tatsuhiko / Auteur Original : G.O

Mais pourquoi arrêter ça à tout prix ?

Synopsis

Officiel :

Kazuto Satô développe une application qui permet de voter afin de déterminer qui est l’élève le ou la plus populaire de la classe en plusieurs tours d’élections. Pourtant, ce qui était censé n’être qu’un jeu va tourner au massacre ! À l’issue de chaque tour, les élèves les moins populaires meurent subitement… La classe tout entière sombre dans l’incompréhension et la terreur ! Survivront-ils assez longtemps pour découvrir la vérité !?

Personnel :

Une nouvelle année commence, amenant divers élèves à se côtoyer et devenir proche. Mais une nouvelle débarque, des amitiés sont déjà nées de l’année dernière tandis que les hommes, eux, sont toujours fourrés ensemble ! Il faut rassembler ce petit monde et l’unifier.

Qu’à cela ne tienne ! Satô a déjà travaillé dessus depuis l’année dernière également. Et il lance le vote de popularité : 5 filles seront choisies au hasard et les hommes devront voter. La moins populaire sera disqualifiée et la plus populaire verra une photo d’elle publiée. Mais le lendemain… Celle n’ayant eu aucun vote est morte… Se lance alors un énorme survival game…

Qui en sortira vivant ?

Mais quelle est cette mauvaise ambiance totale ?

Personnages :

Pour ce manga « Death’s Choice », il n’y a pas de demi-mesure !

Principaux :
  • Shûsuke Takayama : Le mec que tout le monde apprécie. Fait partie du trio qui sera la pierre angulaire du récit. Capable de garder un sang-froid étonnant… Il saura se montrer leader pendant un petit moment, mais les suspicieux, qui lui en voudront, vont très vite le destituer. Il n’hésitera pas à courir, trouver ses camarades, décider d’en sauver… Quand d’autres voudront en sacrifier. Mais le samaritain n’est pas au bout de ses peines… Et ses amis ne seront pas toujours là pour l’aider.
  • Wakaba Ôtsuki : « Ta braguette est ouverte ! ». Pas de filtres, incapable de savoir ce qu’il faut ou ne faut pas dire, direct et sans détours. Voilà qui pourrait la qualifier. Elle a ainsi fait la connaissance de Shûsuke en première année… Lui collant la honte de sa vie. Mais pourtant, elle est attachante ! Et on veut très vite la sauver… Voir même juste donner son vote pour s’assurer qu’elle n’aura rien. Même si tête en l’air…
Secondaires/rivaux :
  • Kazuto Satô : Sera la malheureuse victime de son propre système. Il restera pourtant bien présent dans l’esprit de ses camarades. Et pour cause ! Tout commence à cause de lui. Ayant crée l’application qui se lance chaque jour pour lancer le vote de popularité, elle diffusera aussi une photo de la gagnante… Un peu osée ! Mais Pourquoi le lendemain c’est le tour des garçons ? Et ces morts qui surviennent… Pourquoi est-ce le gagnant du tour ? Quelle est donc cette malédiction ?
Ensuite :
  • Marina Yamamura : Peut-être le personnage le plus énigmatique… D’autant qu’elle apparaît à la moitié du récit ! Et pour quelle raison ? Comment peut-elle apparaître pile à ce moment-là ? La coïncidence est énorme… Un peu trop… Et la méfiance va se rajouter car elle est la seule qui n’était pas là l’année dernière… Et puis… Ce nom… Pourquoi il apparaît, il y a 18ans ?

Suivront les différents camarade de classe… Deux inspecteurs de police… Des professeurs… Bien du monde en sommes ! Mais beaucoup vont très vite nous quitter. Aussi, restons focus sur les personnages principaux voulez-vous ?

Ah ben… je crois que j’ai compris maintenant !

Évolution de l’histoire :

Dans « Death’s Choice », le récit ira bon train. Inutile de vous dire que les premiers morts se feront par paquets de 3 ou 5, laissant un moment où les personnages chercheront un moyen d’arrêter les votes, les morts et la solution pour notamment trouver « Le Maître des votes ».

Trois enjeux… Qui trouveront leur solution à chaque tome et leur point commun dans le dernier. Indices, raisonnements, enquête… Le lecteur est emporté avec les lycéens dans ces tomes. On se surprend à vouloir ou non voter pour un mec ou une des nanas de la classe. Et la réussite de ce sentiment est renforcé par les actions, la panique et les différents plans élaborés par la classe et les clans qui y règnent.

Les votes :

Avant de crier au spoil… Soyez rassuré, je vous donne des éléments qui seront très vite abordé dans le 1er tome.

Ceux-ci sont simples : il suffit de voter pour une des cinq personnes proposées. Celui ou celle qui réussi est sauvé (en même temps qu’une jolie photo se retrouve divulguée…). Ceux n’ayant aucun vote ou se retrouvant en dernière position (voir aussi les ex-æquo)… Sont sanctionnés : La mort les attends tout bonnement. Les perdants… Tout comme les votants.

Il suffit donc de ne pas voter me direz-vous ? Et bien non… Car dans ce cas-là, il y a report du vote… Et les abstinents sont exécutés… Tout simplement. Il faut donc faire un choix !

Les morts :

Encore du gore gratuit me direz-vous ? Et bien non… On a que très peu de « mort violente ». Et les auteurs semblent plus vouloir nous emmener sur un jeu d’enquête que sur des dessins écœurants à souhait. Donc pas de panique. Il y a du sang, certes, mais pas par hectolitres… Cela reste supportable et équilibré. (Je ne conseillerai pas toutefois cette œuvre pour un enfant de 12-14ans hein…). En même temps, on parle de choisir une mort dans « Death’s Choice ».

le maître des votes :

Le grand manitou. On pourrait par déduction penser qu’il s’agit de Satô ! Mais non… Tout semble l’indiquer comme étant le responsable de tout cela ! Pourtant… Ce qui va lui arriver le démontre bien : Il ne peut pas en être totalement responsable… Il n’est que l’initiateur de l’application de votes… Il n’est donc que le lanceur.

Mais alors qui est responsable de la suite des votes ? Qui est responsable des morts ? Et surtout… Comment et pourquoi meurent-ils ? Quelle est donc cette « malédiction » ?

Quel résultat ?

Ne parlons pas d’un résultat. Car si je devais développer, je ne ferais pas une simple review, mais bien une analyse de fond. Et ce n’est pas encore l’objet de mes articles.

On va donc parler ici de l’ensemble de l’œuvre. Tout se mélange, se fait cohérent et bon train. Il peut arriver qu’on aimerait voir un personnage un peu plus développé… Que le côté « enquête » avec les deux policiers soit un peu plus expliqué et que les enjeux soient plus clairs… Pourtant, le peu d’informations reçues… On s’en contente ! C’est plus qu’assez et on s’en retrouve contenté avec satisfaction pour la suite du récit ! Un minimalisme fort heureux.

Ça va encore finir en bain de sang tout cela…

Avis :

Je parlerai d’abord du coffret intégral de « Death’s Choice » : Il est simple, neutre, noir et rouge. Une sobriété à tout épreuve qui se voit directement dans une collection ! Il le faut absolument ! (Si vous parvenez à le trouver… n’hésitez pas ; foncez !).

Voilà, c’est fait. Attaquons-nous au récit et au reste.

ça ressemble à quoi ?

Je dis « reste »… Car j’ai un petit regret… Les dessins ! Et particulièrement ceux du faciès des personnages, et en gros plan plus particulièrement. Ils sont moches. Soyons clairs, je reconnais qu’ils ont plus de talent dans leur petit doigt que moi dans le corps entier… Mais non… On a un peu l’impression d’un « va-vite » sur la production. Ce qui est dommage. Mais sinon le reste de la production est belle. On a quelques belles planches qui frapperont le lecteur.

Le récit et l’histoire :

Bonne ! Très bonne histoire. Avec deux-trois twist finaux bienvenus pour nous caler au fond du siège. Les « règles » sont faciles à comprendre et on se sent incrusté dans la classe, on vit les moments de calme avec eux, autant que les moments de crise.

Le quotidien de chacun devient le nôtre. Et les abus aussi.. Ce qui explique qu’on se sente concerné lorsque l’on assiste au chantage sexuel exercé par l’un des membres de la classe… On fomente avec les autres membres pour tenter d’influencer les choix ! Tout se vit avec conviction et rien de mieux pour s’attacher à chaque personnage !

Les règles cohérentes agissent aussi sur le récit. Même si on regrette la mort rapide de la moitié de la classe, on comprends vite que cela servira le récit. Et qu’il était impossible de gérer 30 personnages. Donc un dégraissage était indispensable. Et ben, voilà, on taille dans le gras !

Police !

Cela arrive un peu comme un cheveu sur la soupe. Mais il existe bien un enquêteur qui va mettre un petit grain de sel dans l’histoire… Mais qu’il est épisodique ! On sent très vite qu’on va rien en avoir à faire de lui et son enquête. Car une fois de plus, ce sont les héros principaux qui vont mener la danse et enquêter…

Conclusion :

Du bon, du bon, encore du bon ! Laissez-vous tenter par cette histoire. De courte durée, elle saura se trouver une place sur l’étagère ou la vitrine. Et même si après l’avoir lu, vous l’oubliez un peu… Ne vous inquiétez pas ! Reprendre les tomes en main vous rappellera sans soucis l’histoire globale… Et son dénouement !

Bon… Ben… Voilà qui finit le tout hein…
Mot de la fin :

Et vous… pour qui allez-vous voter ?

Envie de news animés ? De vous tenir informé des sorties de vos séries préférées ? Et bien pas de soucis : https://otakusmafiaworld.fr/category/news/anime-news/

Envie de vous procurer le premier tome ? Par ici !

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Amateur de manga de tout style... Du Hentaï au Shojo pour jeune fille... Je ne me base pas sur un auteur ou un style pour lire... Mais sur le scénario avant tout. Grande base personnelle en tome lu et possédé, je parlerai des oeuvres avec un regard commun. Je ne suis pas un pro de la critique ni de l'analyse... Mais je resterai impartial !
Partagez l'article :

Articles similaires