Par SandRock Le
Manga

Exceptionnellement, ce nouveau numéro des « conseils de SandRock » ne sera pas consacré à un anime ou à un manga.  Cette fois-ci, il sera consacré à Kôji Seo, un de mes mangakas préférés. J’espère que cette chronique vous donnera envie de lire ses titres parus en France.

© SEO Koji / Kodansha - Pika Editions
© Kôji Seo / Kodansha – Pika Editions

« Yamato et Suzuka vont au même lycée et vivent dans le même logement étudiant. Suzuka est particulièrement sportive : elle pratique le saut en hauteur et subit une grande pression à  chaque rencontre sportive. Yamato rencontre Suzuka et bien qu’il ne soit pas particulièrement sportif, il finit par l’aider. Un rapport d’amitié et d’amour se développe entre eux. »

© SEO Koji / Kodansha - Pika Editions
© Kôji Seo / Kodansha – Pika Editions

« Haruto Kirishima est un adolescent qui vit dans une petite ville de province au Japon. Un jour, Yuzuki Eba, la fille d’un ami de son père, débarque de Tokyo. Bien décidé à maintenir cette étrangère à l’écart de sa vie, il est cependant contraint de lui faire visiter le lycée dans lequel ils étudieront tous les deux ! Malheureusement en chemin, ils croisent la jolie Nanami Kanzaki, dont Haruto est secrètement amoureux ! Yuzuki crée un quiproquo en annonçant son installation chez le jeune homme ! »

© SEO Koji / Kodansha - Soleil Manga
© Kôji Seo / Kodansha – Soleil Manga

« Lucia, jolie démone de 10013 ans, débarque de but en blanc dans la vie de Yuta et lui demande de lui faire un enfant ! Encore lycéen, le jeune garçon tombe des nues, et apprend que d’après sa date de naissance ( 6h06 le 6 juin de l’an 6 de l’ère Heisei ) l’enfant qui naîtrait de leur union pourrait détruire la terre en moins de 7 jours !! » « 

Mangaka

Né le 27 juillet 1974 à Shobara, dans la préfecture d’Hiroshima. A 22 ans, il publia une histoire courte de 40 pages, Half & Half,  dans le magazine FRESH Magazine – raflant au passage le prix hebdomadaire du shōnen en 1996, alors qu’il n’est que novice dans le domaine.

Entre 2000 et 2007,  Kôji Seo se spécialisa beaucoup dans les comédies romantico-sportives, notamment avec des titres comme : W’s (Thème : Tennis) , Cross Over (Thème : Basket-ball) et Suzuka  (Thème : athlétisme). Puis il passa à un tout autre registre en privilégiant le côté romance avec A Town Where You live, Princess Lucia (avec du ecchi), Half & Half et Fûka.

A noter au passage que deux de ses oeuvres auront eu droit à des adaptations en anime :

Suzuka (couvrant les 9 premiers tomes du manga), produit par le Studio Comet en 2005 et licencié chez nous par Black Box

© Kouji Seo / Studio Comet -Black Box
© Kôji Seo / Studio Comet -Black Box

Kimi no Iru Machi, A Town Where You Live produit par Gonzo en 2013.

© Kouji Seo / Gonzo
© Kôji Seo / Gonzo

Dernièrement, on a appris que Fûka aura aussi droit à une adaptation en anime dont le manga n’est pas encore sorti en France.

© Kôji Seo / KODANSHA
© Kôji Seo / KODANSHA

Passons au microscope ses oeuvres

Les points positifs

  • Les dessins de ce mangaka sont sublimes
© SEO Koji / Kodansha - Pika Editions
© Kôji Seo / Kodansha – Pika Editions
  • On sent que Kôji Seo adore sa région car il ne cesse d’en faire des références dans ses oeuvres
  • Il a le chic de faire des clins d’oeil à ses propres manga, voire de pratiquer le cross-over
  • C’est aussi un mangaka touche à tout. Il peut passer de la comédie romantico-sportive comme Suzuka à de la romance pure comme A Town Where You Live, puis enchaîner par de la romance contenant du ecchi,  comme en témoigne Princess Lucia

Le point négatif

  • Les mangs type comédie romantico-sportive voire romance ne sont pas la tasse à thé de la majorité du lectorat shônen français, car que ce soit SuzukaA Town Where You Live et Princess Lucia ont été classés dans la catégorie shônen au Japon ainsi qu’en France

Verdict

Même si Kôji Seo ne bénéficie pas de la même notoriété que des auteurs tels que Toriyama ou encore Oda et que ses manga ne sont pas exempt de défauts, on ne peut lui reprocher de proposer des titres intéressants qui ne toucheront pas le 3/4 du lectorat de manga en France.

Pour ma part, je ne suis pas très fan des comédies romantiques quelque soit le format. Mais, bizarrement,  je passe d’agréables moments à chaque lecture d’un tome d’A Town Where You Live ou de Princess Lucia ou encore Suzuka. Idem quand je lis les rares shôjo que je suis : Hé oui, on peut être un mec et aimer lire des shôjo !

Lien Utile

DVD : ici

Bonne lecture

[Sources : Twitter et Facebook, ici ]

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Chroniqueur manga/anime/film d'animation/ Light Novel/Newseur/CM à la OMW Mes opinions regardent que moi Accesoirement Co-chef Fan d'Azur Lane et de Mobile Suit Gundam (sauf certains titres de la licence)
Partagez l'article :

Articles similaires