Chacun ses goûts- Machita- Editions Kana - Collection Big Kana
Par Mangy Le
Manga

Aujourd’hui, retour sur le troisième opus d’une série de la collection Life de chez les éditions Kana : Chacun ses goûts ! J’étais plutôt satisfaite des deux premiers volumes, mais que vaut celui-ci ?

Chacun ses goûts – Informations générales

  • Auteur : Machita
  • Maison d’édition japonaise : Tokuma Shoten
  • Date de première parution au Japon : 2018
  • Nombre de tomes au Japon : 5 (en cours)
  • Maison d’édition française : Kana
  • Date de première parution en France : 2020
  • Nombre de tomes en France : 3 (en cours)
  • Date de sortie du prochain tome : 03/12/2021
  • Public : Seinen
  • Genre : Gastronomie – Slice of Life – Quotidien – Bento
  • Résumé de l’éditeur : Haru est une jeune fille otaku qui n’a aucun intérêt pour les relations humaines. Elle travaille et consacre son temps libre et son argent à sa passion. Un soir, dans un café et après une soirée arrosée, elle rencontre une très belle femme, Ao. Elle se révèle être un homme travesti. Ao va lui qui fait prendre conscience à la fois qu’elle n’a pas à avoir honte de son côté otaku et qu’elle peut vivre comme elle en a envie mais aussi que cela ne doit pas l’empêcher de faire attention à elle ! Ao aide Haru à changer son point de vue sur elle-même et sur les autres. Ils s’entendent si bien qu’ils décident de vivre en collocation. L’une des règles de leur coloc’ : chaque semaine, ils doivent préparer un bento l’un pour l’autre.
  • Prix de vente : 7,45€
chacun ses gouts - # 3 - Machita- Editions Kana - Collection Big Kana
chacun ses gouts – # 3 – Machita- Editions Kana – Collection Big Kana

Finalement, que vaut ce troisième tome ?

Comme je l’avais dit dans mon avis précédent, on reste sur une série sans prise de tête, mais qui commence à manquer de ligne scénaristique. On a un enchaînement de petites histoires sans but précis à part, peut-être, l’évolution de la collocation entre nos deux protagonistes. Mais ça va vite s’essouffler… Bien que le manga reste bon, on ne peut pas dire le contraire. Je pense qu’il va falloir que j’arrête de m’attendre à une histoire plus fournie car je risque de finir déçue.

Je n’ai pas particulièrement apprécié le premier chapitre du troisième volume. La petite fille de la barman est juste pénible et tout le monde se laisse mener par le bout du nez. Ça se finit bien, mais bon faut pas se leurrer, dans la réalité, les choses ne se passent pas comme ça.

J’ai beaucoup apprécié découvrir la famille d’Ao et notamment les difficultés qu’il rencontre avec sa mère qui ne pense qu’au « qu’en dira-t-on ? ». Et c’est un défaut très humain et qui ressort beaucoup dans les mangas. Au Japon, il y a vraiment une problématique très marquée de ce point de vue. En effet, les parents imposent leurs attentes à leurs enfants de manière presque abusive et c’est accepté et attendu par la société japonaise.  J’aime également que le collègue d’Haru puisse avoir son quart d’heure de gloire.

Les dessins sont toujours bons et agréables à regarder. La nourriture donne vraiment envie. Très envie ! J’aime beaucoup que les personnages soient aussi expressifs, surtout Haruka.

En conclusion, j’aime bien cette série, mais je commence à déplorer le manque de scénario ou de fil directeur dans cette histoire. J’espère que l’œuvre ne va pas s’essouffler car elle a du potentiel.

Bonne lecture !

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World

Katrina Craft
Designer
Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice OMW depuis plus d'un an, je me spécialise dans les mangas, bien que je puisse me laisser aller à une critique jeu vidéo de temps en temps ! En ce moment, je suis obsédée par les Isekai, mais j'aime beaucoup les Shonen et les séries fantastiques.
Partagez l'article :

Articles similaires