Burn the Witch - Promotion - Tite Kubo - Editions Glénat
Par Mangy Le
Manga

Après la fin de Bleach, beaucoup se demandaient ce que ferait Tite Kubo alors que l’œuvre pour laquelle il était connu était terminée. À la surprise générale, il est revenu un an plus tard avec ce « One-shot » : « Burn The Witch » publié chez Glénat. Cependant, selon les rumeurs, il semblerait qu’une suite soit prévue. Ce qui serait un bon atout pour ce manga. L’animé (3 épisodes) est sur la plate-forme Crunchyroll depuis un moment déjà.

Burn The Witch – informations générales

  • Auteur : Tite Kubo
  • Maison d’édition japonaise : Shueisha
  • Date de première parution au Japon : 2018
  • Nombre de tomes au Japon : 1 (terminé)
  • Maison d’édition française : Glénat
  • Date de première parution en France : 2021
  • Nombre de tomes en France : 1 (terminé)
  • Public : Shônen
  • Genre : Action – Comédie – Fantasy – Dragons – Magie – Sorcières
  • Résumé de l’éditeur : Les dragons… ces créatures imaginaires ne le sont en fait pas du tout. Une majorité de décès à Londres est liée à ces êtres à la forme insolite. Toutefois, les Londoniens ne soupçonnent même pas leur existence. Les habitants de Verso-Londres, qui s’étend sur l’envers de la ville, sont les seuls capables de les voir. Parmi eux, deux sorcières au service de Wing Bind, l’agence en charge de la préservation et du contrôle des dragons…
  • Prix de vente : 6,90€
Burn the Witch - # 1 - Tite Kubo - Editions Glénat
Burn the Witch – # 1 – Tite Kubo – Editions Glénat

Finalement, que vaut ce « One-shot » ?

Ce que je déplore en ce moment avec les One-shots, c’est un scénario trop ambitieux pour ce format si restrictif. En effet, Tite Kubo nous propose un univers qui, bien que lié à Bleach, est complètement différent dans ses pratiques. Et quelle richesse ! Entre Verso-Londres, les sorts, les dragons et tous les points de détails présents qui restent flous, il y a vraiment une possibilité de développer ce scénario. Par contre, nous avons encore un Fan-service exacerbé. Même dans Bleach, il n’était pas aussi développé dès les premières cases. Les éléments de comédie reposent presque exclusivement dessus et c’est vraiment dommageable car dès les premières pages, j’ai ressenti un fort agacement. Celui-ci a fini par s’amoindrir au fur et à mesure que je suis rentrée dans le récit, mais il est important de souligner cet état de fait.

Les personnages ne sont pas développés comme on pourrait le souhaiter. Ils sont un peu caricaturaux. Les deux protagonistes Noel, l’inexpressive, et Ninni, la perpétuelle énervée, sont très caricaturaux et rappellent énormément certains personnages de Bleach, surtout Ninny que j’ai énormément assimilé à Hiyori tout au long de ma lecture. Même leurs expressions étaient identiques, ce qui est perturbant. Balgo, quant à lui, est le boutentrain de service qui reprend toutes les blagues perverses.

Les graphismes sont de qualité et les décors travaillés. On reconnait bien la patte de l’auteur, tout comme le Fan-service qui le caractérise.

En conclusion, ce one-shot ne me satisfait pas pleinement. Cependant, il possède tout de même énormément de qualités appréciables et notamment l’originalité de sa trame scénaristique. L’univers est riche et les notions variées. Si le Fan-service est lourd, il ne plombe pas de manière excessive l’œuvre. Je voudrais bien voir comment Tite Kubo pourrait reprendre ce récit.

Bonne lecture !

Bonjour à tous, c’est Ukato, merci d’avoir lu notre article ! N’oubliez pas de nous rejoindre et de nous suivre sur les réseaux sociaux :

N’hésitez pas à mettre un commentaire, ça fait toujours plaisir (Ici ou ailleurs ! )
À bientôt sur Otaku’s Mafia World

Ukato
OMW
Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Rédactrice OMW depuis plus d'un an, je me spécialise dans les mangas, bien que je puisse me laisser aller à une critique jeu vidéo de temps en temps ! En ce moment, je suis obsédée par les Isekai, mais j'aime beaucoup les Shonen et les séries fantastiques.
Partagez l'article :

Articles similaires