Par Ryu Shijou Le
Manga
Une image vaut mieux que milles mots, non ?

Arachnid

détails généraux :

Déclinaison

Arachnid se décompose en manga uniquement :

  • 14 tomes (7,99€ le tome, série terminée)

Crédits

Soleil manga (manga)

Type

Shônen

Genre

Ecchi, vie scolaire, insectes, thriller, clan, anthropomorphisme.

Auteurs

Dessin : Ifuji Shinsen / scénario : Murata Shinya

Synopsis :

officiel :

Alice est une lycéenne pas vraiment populaire qui vit avec son oncle tyrannique. Un jour, ce dernier est assassiné sous ses yeux par un homme surnommé « l’araignée ». Au lieu de fuir, elle va violemment l’agresser et ainsi révéler son incroyable instinct de survie. Aux côtés de l’araignée, elle va peu à peu découvrir ses nouveaux pouvoirs.

scan arachnid
Arachnophobes et phobiques des insectes… passez votre chemin !
personnel :

TCI : trouble de la concentration intensive. Alice Fuji en souffre. Ce syndrome fait qu’une fois occupée à une tâche, elle va se déconnecter du monde extérieur et se concentrer tellement sur ce qu’elle fait, qu’elle occultera tout et tous ceux qui l’entourent. Après avoir vu son oncle être tué par un mystérieux homme nommé « Araignée », et réagissant par instinct de survie, Alice va lui tenir tête au point de piquer la curiosité de ce meurtrier qui va donc… l’enrôler, tout simplement ! Mais le gang qui emploie celui-ci ne verra pas ça d’un bon œil… Et va alors lancer une chasse à l’araignée… y impliquant un nombre hallucinant de meurtriers, tous ayant pour nom celui d’un insecte… et les mêmes capacités que celui-ci…

scan arachnid
Dans ta face !

Les personnages

Les personnages dans « Arachnid » ont des caractères bien trempés et sont tout autant haut en couleur !

L’héroïne principale :
  • Alice Fuji : Jeune lycéenne, elle n’a rien demandé. Sous la tutelle de son oncle, elle va subir brimades, attouchements et coups. Elle le verra ensuite mourir devant ses yeux, tué par un homme avec une arme peu ordinaire. Intriguée, elle rejoindra l’organisation de cet homme en veillant à conserver son identité et sa personnalité, seules choses qu’elle possède, en définitive ! Mais ce n’est pas tout. Elle va développer son sens aiguë de la concentration pour manipuler la « toile », l’arme de l’araignée. Allant même jusqu’à tuer celle-ci. Toutefois, bien des choses vont lui arriver, chemin faisant. Jusqu’à tenter de savoir qui est son père et pourquoi il fait partie de cette organisation qui veut sa peau…
L’initiateur :
  • L’araignée : Plus un statut qu’un vrai nom… Tueur le plus expérimenté du clan, il est pratiquement au sommet de celui-ci. Mais il semble fatigué, et ne désire plus faire partie du clan… Hélas, on ne quitte pas une telle organisation comme ça. Point intéressant : il semble qu’Alice et lui partagent un même problème… révélations et autres secrets… Alice et son mentor vont avoir une relation plus profonde que ne le laissait présager l’histoire.
L’un des adversaires :
  • Megumi Oki : Le « cafard » de l’association. Elle est rapide, increvable et tenace. Je vous vois sourire en vous disant « Oui c’est un vrai cafard ». Vous comprenez maintenant le deal… Chaque membre du clan porte le nom d’un insecte et a des « pouvoirs » qui lui correspondront. Techniques de combat, méthodes d’assassinat… Tout va se jouer là-dessus.

Viendront ensuite se mêler à eux plusieurs tueurs tels que : Cigale, Scorpion, Guêpe… Mais je vous laisse le soin de vous procurer les tomes et lire cette histoire pour découvrir les capacités et secrets de chacun.

arachnid
Fallait bien un truc pour attirer votre attention, non ?

Évolution de l’histoire :

L’histoire de « Arachnid » étant plutôt courte (14 tomes) l’évolution ira bon train. Mais des flash-back opportuns seront les bienvenus pour nous éviter des ellipses et des retours dans le temps trop longs (et inutiles ! ). L’histoire est remplie de petites fiches sur des insectes, nous faisant voir leur petit monde sous un autre angle.

Chaque personnage aura donc un insecte assigné. Et ses attaques, comme ses déplacements, seront analysés et décryptés. Un truc à la sauce « Terra Formars » (bientôt en critique sur votre site internet et groupe Facebook) qui vous expliquera comment se comporte tel ou tel insecte et quelques spécificités propres à leurs espèces. Je déconseillerai par conséquent cette œuvre aux phobiques des différents insectes… notamment des araignées, très redondantes dans les notes explicatives.

Cependant, attaques, vie scolaire, vie privée… Les situations vont s’enchaîner sans incohérence, même chronologique. On aura droit à une progression des événements logique (bien que parfois rapide ou singulière) au travers de l’évolution du protagoniste principal et de ses adversaires, ou des personnages secondaires qui vont graviter autour de lui. Toutefois celle-ci s’achèvera sur un énorme dérapage…

Et pour finir ?

Car en définitive… « Arachnid » a un fin… Cette fin… Quelle déconvenue ! … Je ne dévoilerai pas les tenants et aboutissants de l’intrigue pour ne pas gâcher la recherche de nos lecteurs – à savoir la vérité sur « Qui est le père d’Alice Fuji et quel rôle a-t-il dans l’organisation ? » … mais les derniers tomes seront parsemés d’appels aux fanboys via de la sempiternelle nudité gratuite… Voire même à du « hentai déguisé » (je n’aurais jamais cru utiliser une telle expression un jour). Cela paraît bizarre… mais je trouve qu’au milieu de l’œuvre qu’est « Arachnid », cette nudité et ces épanchements sexuels n’ont pas leur place… oh, sans pour autant les blâmer, parce que placés à d’autres moments, plus opportuns, ils ne m’auraient pas autant gêné.

scan arachnid
Une araignée… qui se balançait… sur une toile, toile, toile d’araignée…

Avis

Je suis moi-même phobique des insectes… et pourtant je suis parvenu à lire cette série sans problème. Bon, non sans quelques réactions de dégoût et de frissons pendant que l’auteur nous en affiche allègrement en gros plan… Mais réussir à dépasser ce trouble m’a permis de m’immerger complètement dans l’histoire. Et dès qu’on y parvient, on vit avec Alice, on va à l’école avec elle… et on s’entraîne aussi. On se demande comment sa toile va réagir et avancer. Quels seront les pièges tendus par les autres prédateurs et insectes ? Qui est le moucheron et qui est l’araignée ? … Les rôles vont finir par s’inverser et on va vivre cette situation avec attention.

Enfermée, libre, dans la rue, dans la cave… en réunion ou dans l’appartement, les moments de sa vie se suivent et se vivent pleinement, grâce à une immersion progressive. J’ai ainsi fini par ressentir pleinement ce que vivait les personnages.

La fin… Justifie le moyen ?

La fin un peu hentai sur les bords n’est pas anodine et a une place dans l’œuvre… On regrettera juste le moment, l’emplacement… Mais rien de méchant, et ça aurait sûrement inspirer de nombreuses fanfictions du genre sur internet… Cette fin amorce le début d’un revirement de situation complet, joue un peu le rôle de moteur d’un ascenseur émotionnel. Elle constitue en quelque sorte une manœuvre pour désamorcer le dramatique (à l’image du coq dans « Vaïana » de chez Disney) du dernier arc narratif et des réponses que celui-ci amène.

Peut-être est-elle le fruit d’un découpage ou d’un choix de l’auteur mal avisé… ou d’un besoin d’attirer les lecteurs avec une fausse promesse ? Ou un retour aux sources de l’auteur ? Allez savoir ! Même si ce n’était pas déplaisant, les interrogations pleuvent.

A lire bien sûr.

scan arachnid
Coucou… Tu veux voir… mes outils ?

Mot de la fin

Et vous… êtes-vous sur le fil ?

Envie d’une œuvre avec de l’amitié et une évolution de personnage qui ne laisse pas de marbre ? Où le handicap tient une place importante dans le récit et n’est pas floué au profit de l’histoire ? Et bien voici la critique de « A silent voice » : https://otakusmafiaworld.fr/a-silent-voice-les-handicapes-ne-sont-pas-vraiment-muets/

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Amateur de manga de tout style... Du Hentaï au Shojo pour jeune fille... Je ne me base pas sur un auteur ou un style pour lire... Mais sur le scénario avant tout. Grande base personnelle en tome lu et possédé, je parlerai des oeuvres avec un regard commun. Je ne suis pas un pro de la critique ni de l'analyse... Mais je resterai impartial !
Partagez l'article :

Articles similaires