Par Ryu Shijou Le
Manga

Aime ton prochain : Rien de biblique ici !

On va faire soft… Et on va plonger dans l’horreur au fur et à mesure de l’oeuvre !

Détails généraux :

« Aime ton prochain » est une série courte. Mais il ne faudra pas se fier à l’apparence des dessins calmes… parce que les couvertures tiennent leurs promesses ! Ça perlera de tortures… Autant psychologique que physique. Et cela depuis l’enfance des protagonistes.

Déclinaison :

Série courte :

  • 5 tomes sortis (série en cours, 6.99€ le tome).

crédit :

Manga : Akata, collection « WTF« .

Type :

Shonen

Genre :

Drame, Ecchi, Horreur, Mature, Psychologique, Romance, School Life, Tragique, Suspens, Tortures.

Auteurs :

Dessin/Scénario : Daisuke CHIDA

Attention !

Bon… J’ai du perdre la moitié des lecteurs là… Mais au moins, on ne pourra rien me reprocher ! Je pense fondamentalement qu’il n’y a pas de risques… Mais il semblerait à la relecture que j’en divulgue beaucoup. Pourtant… je ne fait que la relecture du tome 1 et une partie du 2 ! Le récit va vite dans « Aime ton prochain » et on y voit vite les intentions des personnages. Pour le reste… on est entre déduction, recherche et informations données par le récit. Donc voilà ^^

Bonne lecture pour la suite aux personnes qui sont restées !

Dès la premier page…
Le ton est donné !

Synopsis

Officiel :

Kazumi Ichinose est un lycéen de seize ans. Il y a six ans, sa vie a basculé dans l’horreur lorsque Saki Mido, une camarade de classe de l’époque, s’est entichée de lui. Depuis, l’adolescent vit un véritable enfer à cause de cet amour à sens unique que lui voue la jeune fille. En effet, d’une jalousie maladive, cette dernière ne laisse derrière elle qu’un torrent de sang et de larmes, et même un cadavre… Peut-on continuer à vivre quand on est aimé par le Mal incarné sur qui la raison et la morale n’ont aucun effet ?

Personnel :

L’école et ses sentiments divers et variés… Kazumi Ichinose va en faire la douloureuse expérience. Alors qu’il aimait la douce et jolie Fumika Nimi, une seconde jeune femme va lui avouer ses sentiments : Saki Mido. Qui aurait pu croire qu’elle serait devenu juge et bourreau ? En effet, jalouse possessive et totalement irrationnelle, elle va TOUT faire pour que les femmes se désintéressent de lui et que lui se désintéresse d’elles. Ne le voulant que pour elle, elle ne tolérera pas que Kazumi fasse ne serai-ce que parler à une autre femme… Quitte à le séquestrer… Quitte à lui faire… Mal !

Un titre discret… Qui mériterait une grande communauté !

Personnages :

« Aime ton prochaine » contient deux personnages avec des caractères bien trempés, mais ils auront en opposition des personnages capable de soutenir le héro tout en lui apportant une aide… Indispensable.

Principaux :
  • Kazumi Ichinose : Le personnage principal de l’histoire. En gros : Il va en chier ! Entre le poids de la culpabilité à porter et le fait d’être aimé par une psychopathe prête à tout… Imaginez devoir vivre en regardant par dessus votre épaule, en sachant pertinemment que vous trouverez une paire d’yeux braqués sur vous à tout instant… même aux toilettes ! Pas un moment de répit, pas même au lit… Où vous servirez d’objet sexuel…
  • Fumika Nimi : Première femme entrant en jeu, de laquelle Kazumi est raide dingue. Au collège, les choses ne sont pas simple pourtant. Et même si les garçons sont séduisant… La rivalité féminine n’en est pas moins dure ! Et elle s’en rendra compte avec Mido ! Et comprendra jusqu’à quel point c’est… Mortel !
  • Saki Mido : Faites place à la psychopathe ! (Et non… C’est loin d’être le spoil de l’année…). Prête à tout pour son crush qu’est Kazumi. Quitte à tuer… Mais le chemin vers le cœur (et le corps ?) d’un homme est bien plus sinueux qu’elle ne le pensait… Cependant, l’amour (la folie ?) est un moteur puissant !
  • Shino Yotsuya : Troisième jeune femme importante du récit. Élément déclencheur ou juste personnage créé par l’auteur par intérêt ? Toujours est-il… Elle va prendre cher. Très ! Mais non, ce n’est pas un spoil. On est à peine au 2-3 ème chapitre du premier tome. Donc ne vous en faites pas… Vous le découvrirez très vite !
Secondaires/rivaux :
  • Itsuki Gojo : Meilleur ami de Kazumi une fois adulte. Ce personnage sera un point d’encrage pour Kazumi. D’une grande aide et d’un grand soutien, il pourra cependant avoir son rôle dans le récit. Un peu naïf, cependant courageux. Il n’hésitera pas à relever les manches !
  • Shiho Yotsuya : Petite sœur de Shino. Même si je la présente comme secondaire, elle finira par avoir une place prépondérante dans le récit. Mais elle restera (volontairement ?) assez en retrait malgré tout. Ne voulant que la vengeance pour sa sœur… Peu importe ce qu’il pourrait arriver aux autres. Mais cela n’en fera pas un personnage vide pour autant !
Ensuite :

Viendront ici un florilège de femmes dont Kazumi fera un terrain de chasse. Mais dans « Aime ton prochain » il ne faudra cependant pas rester braqué sur ce sujet. Puisqu’il s’agit du cœur du problème ! Enfin… Problème pour Mido et sa jalousie… Mais il reste pas mal de choses à éclaircir… Et surtout… Comment arrive-t-elle à faire tout ça ? Et… Comment ?

Ça met dans l’ambiance hein ?

Évolution de l’histoire :

Dans « Aime ton prochain », j’avoue avoir trouvé ma dose de psychologie humaine. La collection « WTF » avait déjà réunie des titres forts et qui frappent loin dans le style. Mais… Ce récit a ouvert un pan que je ne connaissais pas : La psychologie amoureuse. Au point de la schizophrénie et de la folie meurtrière.

Au départ :

Il s’agit juste d’un slice of life au collège et au lycée. Classique. On pourrait même dire qu’il s’agit d’une œuvre à la limite du harem (le ecchi en moins). On assiste à des déclarations d’amour et des éconduits… Rien d’énorme ! Et puis c’est la bascule… La première femme meurt. De quoi scier les pattes ! (Quand je disais qu’il fallait pas mettre ça entre toutes les mains… je plaisante pas).

Et une page se tourne. Les protagonistes ont grandis… Sont plus vieux et passent au lycée. Avec le lot quotidien de joies et peines… Et l’enfer arrive à nouveau avec Mido qui est libre… Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi va-t-elle frapper ? Mystère. Et avant qu’on puisse se ressaisir, le tome se fini sur ça : Une prise d’otage jouant sur les sentiments : Si tu veux la libérer, elle devra te honnir et toi la rejeter pour m’avoir moi ! Quel sera ton choix ? Vas-tu la laisser vivre ou faire que je la tue ?

Comment faire quand l’un des partis de cette situation a déjà fait son choix ? Car la fille en otage, elle, choisit de se défaire de tout liens ! Il ne reste qu’à se plier… Et s’abandonner. Mais comment faire quand cela entretien la psychose de Mido ?

Psychologie, amour , le tout sans beauté !

Voilà le thème de cette œuvre ! L’amour, l’obsession, la jalousie. Le champ lexical autour des sentiments. La suite ne sera qu’une longue et douce descente dans la folie…

Tortures… Viols (ou tout comme…)… Ou encore emprise psychologique…

Avis :

Une plongée dans l’enfer ?

On a deux visions dans « Aime ton prochain » : celle du supplicié et du bourreau ! Chaque fois d’un côté puis de l’autre. Un ping-pong constant.

Quand on est sur la vision de Kazumi, on ressent la peur, l’anxiété, le besoin de tout faire convenablement pour ne pas faire souffrir les autres femmes qu’il aurait ne serait-ce que regardé dans la rue sans arrière-pensée ! La peur constante. L’envie de révolte, mais qui doit mûrement être réfléchie… Préparée de longue haleine… Avant de rater ! Mais un nouveau projet va germer… Réussira-t-il enfin ? On ne le saura que dans le prochain chapitre ! Créant un besoin de regarder et de voyeurisme ! On ne peut s’en empêcher…

On passe alors à la vision de Mido et l’on comprends à quel point ces horreurs sont indispensables ! Sans cela, Kazumi va partir et ne jamais revenir ! Il n’aimera qu’elle et elle seule ! Alors pourquoi le laisser regarder une autre ? C’est tout à fait impossible ! Il ne peut pas en regarder une autre que Mido ! Elle est celle qu’il lui faut. Du moins… En est-elle persuadée ! Ce ne sera pas sa passion et son amour qu’on voit dans ces séquences… C’est sa folie ! Sa psychose. On plonge avec dedans… Tête en avant ! Mais on remarque que les arguments ont un sens… et une question nous vient : « Aime ton prochain » ? Vraiment ?

Pourquoi souffrir alors ?

« Pour éviter de souffrir, on doit ne pas aimer, mais alors on souffre de ne pas aimer. »

Woody Allen

Je dirais que cette phrase est un bon résumé de « Aime ton prochain » car on a un paradoxe dans toute l’œuvre. L’amour rend fou !

Ce genre de psychopathie n’est, d’habitude, traitée que dans des œuvres au travers de personnages typés dans les « dere » (un article prochain fera une sélection et une explication de ce genre de chose) et on en fait un ressort comique, alors qu’au final il faudra les traiter comme et pour ce qu’ils sont : des psychopathies sévères (qu’on parle de la timidité ou de la jalousie !).

Pourquoi cette souffrance alors ? Autant celle donnée par Mido que reçue par les femmes entourant Kazumi ? Car « l’amour fait mal » ? Ou parce que faire souffrir les autres est une preuve de l’amour éprouve envers l’autre ? Mais ne serait-ce pas tout simplement de la démence !? Mido est certaine que non. Kazumi, lui, sait que c’est néfaste, autant dans le rapport à l’humain que dans celui du faux-couple que creuse Mido en pleine hystérie.

Bourreau, esclave, domination :

Dans ma famille on me disait toujours que l’amour est une concession constante, qu’il faut des sacrifices dans les deux camps pour une balance équilibrée même si les sacrifices ne sont pas fait en même temps et au même moment… Mais dans « Aime ton prochain » on est loin d’une balance équilibrée ! Et pour cause…

Mido exige un retour à heure fixe, un SMS à heure fixe, contrôle les temps de sortie de Kazumi… Et ce ne sont que des petits exemples de ce couple spécial. Kazumi, lui, obéit… Sans broncher, ne faisant que ressasser le négatif de ce couple. Pas de lumière, que de sombres nuages. Comment se sortir de ce trou, de ce puits qu’il creuse jour après jour ? Il n’y aura qu’une solution… Devenir à son tour le bourreau ! Avec cette fois la mise à mort. Sera-ce aussi simple ?

Points négatifs ?

J’ai quelques regrets cependant. Car l’évolution de l’œuvre se fait dans le temps (au passage du collègue au lycée pour arriver dans la vie adulte) et cependant… On ne ressent que peu l’évolution physique des personnages. Autant on parvient à voir le cheminement de la pensée, autant le physique semble figé. Malgré les tortures, on ne voit pas de nouvelles cicatrices sur le corps de Kazumi (et d’autres personnages).

La collection « WTF » bien que destinée à un public mature, il ne faut pas non plus se dire qu’on aura une œuvre aussi mature. Par moment, j’ai l’impression que cela se veut « gore pour être gore » (même si cela sert au récit !). Il n’y a pas à douter que certaines planches, certaines cases vont en rebuter plus d’un ! Mais il faut passer au-dessus de tout ça car le récit en vaut le détour !

Ce sont là, les reproches que je peux donner à « Aime ton prochain ». En attendant le dernier tome qui sortira prochainement… J’appréhende une fin bâclée… Mais espérons que l’œuvre me donnera a tord ! Et je prie pour cela !

Et donc ?

À posséder ! Lire ! A suivre ! Dévorer ! Une œuvre qui change et qui fait du bien sur la thématique abordée !

Plongez dans l’horreur… Venez !

Mot de la fin :

Que feriez-vous et que seriez-vous prêt à faire par amour ?

Encore une envie de viande saignante après avoir lu cet article ? Suivez-moi dans l’article de Mangy et lisez l’article sur « Gannibal » aux éditions Meian dans la collection Daitan !

Exprimez votre réaction
Like
Love
Haha
Wow
Sad
Angry

Amateur de manga de tout style... Du Hentaï au Shojo pour jeune fille... Je ne me base pas sur un auteur ou un style pour lire... Mais sur le scénario avant tout. Grande base personnelle en tome lu et possédé, je parlerai des oeuvres avec un regard commun. Je ne suis pas un pro de la critique ni de l'analyse... Mais je resterai impartial !
Partagez l'article :

Articles similaires