Le Worbla’s Transparent Art et les armes lumineuses

Nous avons vu, dans de précédents articles, que le Worbla Finest Art est très prisé par les cosplayers. Facilitant le craft, ce matériau haut-de-gamme, possède beaucoup de qualités permettant de l’utiliser à de nombreuses fins. Cependant, qu’en est-il de son petit frère, le Worbla’s Transparent Art ? Deuxième à sortir dans la lignée des Worbla, il n’a malheureusement pas réussi à toucher le coeur des crafters de la même façon que son aîné. Il est, malheureusement, très différent, bien plus difficile à prendre en main. Moi qui adore travailler avec le worbla, je vous avoue avoir détester sa version transparente.

worbla

Il faut bien comprendre que ce matériau est fait pour rester transparent. Il perd donc certaines propriétés tant appréciées chez le célèbre thermoplastique. Par exemple, le Worbla transparent n’est pas complètement thermocollant. Lorsqu’on le chauffe, il colle mais en refroidissant, les parties collées perdent de leur résistance et finissent par se détacher. De plus, bien qu’il soit un thermoplastique, lui faire prendre une forme définie relève bien souvent du défi. Bien plus fragile,  il s’étire, se fissure, supporte moins bien la chaleur que le worbla classique. J’ai beaucoup parlé des défauts de ce mal-aimé mais sa transparence reste un atout majeur et contrairement au plexiglas, il reste souple. Je vais donc essayer de vous donner quelques armes pour dompter ce thermoplastique si particulier.

par Kamui
par Kamui

Pour cela, je vais utiliser une arme de réalisation très simple. Je dois cependant vous avertir, ce tutoriel nécessite bien plus de matériel que ceux que vous avez lus auparavant. Mais voyons ça tout de suite :

Matériels

  • Du papier ou un support sur lequel dessiner un patron ;
  • un crayon à papier et un feutre ;
  • une bonne paire de ciseaux ;
  • une plaque L de Worbla Transparent ;
  • Une plaque L de Worbla Finest art ;
  • 2 plaques de créamousse 29×40 cm 2mm ;
  • Un décapeur thermique ;
  • Un pyrograveur avec une pointe fine ;
  • Un pistolet à colle chaude avec des recharges ;
  • Un dremel avec des tambours de ponçages à gros grains ;
  • De la colle à bois ;
  • un jeu de pinceaux ;
  • Un aérographe ( facultatif ) ;
  • De la peinture acrylique rouge ou de la peinture acrylique rouge pour aérographe ;
  • De la peinture noire acrylique ;
  • Du liquide à dorée de couleur dorée ;
  • Un bâton de colle ;
  • Un ruban à LEDs rouge de 35 cm (ici un 5050) ;
  • Une batterie 1800 mAh ;
  • Un connecteur ruban mono 5050 ;
  • un chiffon humide.

Comme vous pouvez le voir, la liste est longu. Cependant lorsque vous faites du craft, beaucoup de ces outils sont essentiels comme le décapeur thermique, le dremel ou le pistolet à colle. Vous pouvez difficilement imaginer créer une armure sans, de base, avoir tout cela. Pour vous dires même le worbla, à côté est secondaire. Mais trêve de bavardages, rentrons dans le vif du sujet.

La lame et les LEDs

La base

Pour bien commencer n’importe quelle arme, il faut un dessin taille réelle. Certaines personnes spécialisées dans la confection des armes n’en n’auront pas besoin. Cependant, faites-le même si ce n’est pas votre dada.

Donc tout d’abord, dessinez votre arme. Je vous conseille de ne pas mettre tous les détails, seulement de coucher sur le papier la lame et le manche.

worbla

Puis délimitez jusqu’où ira la lame dans le manche.

worbla

Prenez ensuite votre plaque de worbla transparent, découpez une zone où rentrera entièrement votre lame.

worbla

Décalquez dessus ce que vous venez de découper sur le papier. Ici, la dague possède un « tranchant », si c’est également votre cas, n’oubliez pas de le dessiner, cela est très important.

worbla

worbla

Une seule couche de worbla tranparent reste très souple et fragile. Il faut donc obligatoirement la doubler. Pour cela, prenez votre lame découpée et posez-la sur une autre plaque de worbla transparent. Vous devez chauffez suffisamment pour que les deux collent ensemble. Attention, j’ai dit plus haut que le worbla transparent n’était tout à fait thermocollant. Cette étape n’a pour but que de maintenir temporairement les deux couches ensembles. Ce qui va suivre va souder ces pièces solidement.

worbla

Voilà, vous avez un côté de fait. Vous n’avez plus qu’à recommencer l’opération une deuxième fois pour l’autre côté de la lame.

worbla

Le craft de la lame

Maintenant, il faut donnez sa forme à la lame.

Tout d’abord, nous allons nous occuper du tranchant. Prenez une de vos pièces et votre pyrograveur chaud. Avec la pointe du pyrograveur, suivez la ligne que vous avez tracez tout en creusant un peu dans le worbla transparent.

worbla

worbla

Cela n’est pas compliqué, la chaleur va faire 90% du travail. Vous n’avez plus qu’à plier vers l’intérieur le bord de la lame. Maintenez-le un peu, le temps que le worbla refroidisse et garde cette forme.

worbla

Faites-le sur les deux pièces en n’oubliant pas de retourner l’une des lames pour faire les côté opposés. Faites attention le worbla transparent refroidit vite donc je vous conseille de faire la courbe en plusieurs fois.

worbla

Ensuite, prenez vos pièces et plaquez le tranchant des deux cotés ensemble. Puis, avec votre pyrograveur, sceller les deux bordures. Pour se faire, frotter la pointe chaude dessus. N’insistez pas trop au risque de créer des dommages irréversibles, quelques secondes suffisent pour soudez votre lame.

worbla

worbla

Si vous avez du mal à maintenir les deux côtés avec votre main tout en chauffant avec le pyrograveur, vous pouvez aussi, au préalable, poser de petits morceaux de scotch, tout le long.

worbla

Vous pouvez, déjà, voir que votre lame a acquis une certaine rigidité et solidité.

worbla

Les LEDs

a) Quelques conseils

21

Comme je l’ai dit plus haut, j’ ai utilisé un ruban à LEDs 5050. Ces LEDs sont très puissantes mais consomment beaucoup d’énergie. Ici, la dague est relativement petite, y cacher une batterie 9800 mAh aurait été impossible. Cependant, il n’ y a que 35 cm de LEDs donc une batterie 1800 mAh suffit largement.

⇨ À lire aussi : L’électronique en cosplay : les éclairages.

worbla

Lorsque vous choississez vos LEDs, vous devez prendre en compte la batterie, sa taille et la possibilité de la camoufler dans votre arme sans que cela ne l’alourdisse trop ou la déforme. Je vous mets, en dessous, les caractéristique des trois batteries que j’ai trouvé sur le site Innovatlantic  :

  • Batterie 1800 mAh: alimente 5m de ruban 5050 standard pendant 1h. Possède une dimension de 65x35x20mm et un poids de 86 grammes
  • Batterie 4200 mAh: alimente 5m de ruban 5050 standard pendant 2h. Possède une dimension de 90x60x20mm et un poids de 163 grammes
  • Batterie 9800 mAh: Alimente 5m de ruban 5050 standard pendant 3h. Possède une dimension de 130x67x23mm et un poids de 358 grammes

La plupart des rubans neufs sont vendus soudés à un jack femelle.

worbla

Mais si ce n’est pas le cas ou si vous prenez un ruban déjà utilisé et que vous êtes allergique à la soudure, il existe des connecteurs ruban sans soudure très simples d’utilisation.

worbla

worbla

worbla

Ces connecteurs sont différents, si vous utilisez un ruban 5050/5630 ou un ruban 3528.

worbla

B) L’installation

Tout d’abord, découpez dans du worbla transparent un triangle. Il doit avoir la longueur de votre lame et ne doit pas être très large. Doublez-le de la même façon que les lames.

worbla

Ensuite, enlevez le papier qui cache la zone adhésive au dos du ruban, puis collez à la colle chaude la bande à LEDs sur votre triangle, le connecteur bien évidemment du côté du manche.

worbla

worbla

Vous pouvez, si nécessaire, tailler le bout de votre ruban en pointe cela n’affectera pas les leds.

worbla

Nous arrivons à l’étape la plus difficile. Je vous conseille de vous faire aider pour éviter de vous brûler. Placez votre triangle sur le dos de votre lame, entre les deux cotés, les LEDs vers l’ intérieur. Inutile de mettre tout le triangle juste la base.

worbla

Avec la pointe du pyrograveur, chauffez le rebord du triangle collé au rebord de la lame pour les faire coller ensemble. Faites cela pour l’intégralité du triangle pour fermer la lame. La technique est la même que pour fixer les deux lames ensembles.

worbla

worbla

Et voilà, votre lame est presque terminée ! Il faut désormais poncer au Dremel pour enlever le surplus de worbla transparent qui a fondu en scellant au pyrograveur ainsi que pour aplanir les zones chauffées et rendre la lame plus régulière.

worbla

worbla

Le manche

a) La préparation

Premièrement, séparez la lame du manche sur votre patron. Nous allons faire un côté du manche

worbla

Sur une plaque de créamousse, faites le contour de votre manche avec un feutre.

worbla

worbla

worbla

Ici, j’ai doublé la créamousse pour chaque côté.

worbla

Bien sûr, vos armes seront certainement différentes et les matériaux nécessaires pour réaliser le manche le seront aussi. Ainsi, j’ai préféré utilisé la créamousse pour sa facilité de travail car la dague était très simple. Mais j’aurais pu utilisé du plastazote ou de l’Eva Foam ; toutefois on va continuer avec la créamousse. Collez avec un bâton de colle les deux morceaux de créamousse pour que l’étape suivante soit plus simple.

worbla

b) La création

worbla

Prenez votre worbla finest art et découpez approximativement votre manche dedans.

Comme nous l’avons vu dans le tutoriel sur les protège-bras, il simple de réaliser un pièce en worbla. Mettez votre créamousse entre deux plaques de worbla et chauffez avec un décapeur thermique.

⇨ À lire aussi : Le protège-bras DIY

worbla

Découpez votre pièce et assurez-vous qu’elle soit bien plate. Si ce n’est pas le cas, chauffez-la et aplatissez-la sur une surface plane.

Puis recommencez toutes ces étapes pour faire le deuxième côté du manche.

worbla

Collez, à la colle chaude, un côté de votre manche à la lame. Puis retournez une fois bien adhéré. C’est ici qu’on va mettre la batterie.

worbla

worbla

worbla

La batterie et les câbles se collent facilement à la colle chaude. Lorsque vous collez la batterie, pensez à la mettre de façon à ce que l’interrupteur soit facile d’accès. De même, pour le connecteur femelle, il faut que vous puissiez le branchez facilement au chargeur secteur.

worbla

Ensuite, collez le deuxième côté du manche de la même façon que le premier pour refermer.

Puis, chauffez le bout du manche, ajoutez si nécessaire, une pointe de colle. Ici, j’ai réalisé des retouches après avoir collé les deux morceaux de manches à la lame, ce n’est pas très joli mais ce n’est pas grave : ça va bientôt disparaître.

worbla

Coupez des bandes dans la créamousse, elles doivent être un peu plus larges que votre dague.

worbla

worbla

Mettez-les dans le worbla. Ces bandes vont servir à fermer définitivement votre arme. Posez-les sur le dessus et le dessous, sans oublier de laisser des ouvertures pour l’interrupteur et le connecteur femelle.

worbla

Les finitions et peinture

Pour commencer, il faut affiner le manche et faire disparaître le surplus de créamousse/worbla.

worbla

Pour ce faire, vous avez besoin du Dremel. Poncez toutes les arêtes et rebords. Si la créamousse apparaît, ce n’est pas très grave mais faites quand même attention.

6

worbla

Ensuite, une fois votre arme dépoussiérée, ajoutez les détails. Ici, il n’y a pas grand chose.

worbla

Puis passez les sous-couches sur le manche. J’ai utilisé, sur cette dague, quatre couches de colle à bois sur chaque coté.

worbla

worbla

Enfin, on passe à la peinture, avec la peinture acrylique noire, peignez le manche.

worbla

Puis, la lame en rouge. Si vous utilisez comme moi, un aérographe, faites d’abord le noir puis couvrez-le avec du scotch de peintre afin de faire le rouge. Je vous conseille – que vous utilisiez des pinceaux ou un aérographe – de faire plusieurs couches. Pensez bien à nettoyez votre matériel afin qu’il ne se bouche pas ou qu’il ne sèche.

worbla

Pour conclure, peignez au pinceau les détails et passez une couche de vernis mat ou brillant pour protéger votre travail des chocs. Voilà, ce fut une tutoriel long mais, connaissant la mauvaise réputation du worbla transparent, je suis sûre qu’il peut aider bon nombre de cosplayers. Vous trouverez la plupart des matériaux utilisés sur Cosplaymat, ainsi que sur le site d’Innovaltantic pour tout ce qui est rubans à LEDs, batteries, connecteurs, etc.

worbla

 

Comments

commentaires