Orbis : Vous êtes un Dieu !


Dernière création de nos amis de Space Cowboys : Orbis, où l’art de se prendre pour un Dieu …de tuiles !

Le but du jeu est simplissime : obtenir le plus de point à la fin de la partie.
Mais là où cela se corse, c’est la manière d’y arriver !

 

Orbis se présente sous forme d’un jeu de tuiles et de jetons de bois.
Point de cartes, point de plateau, ce qui rend le jeux facile à transporter et rapide à installer.
Les parties sont annoncées pour un temps de 45 minutes en moyenne, mais un fois la dynamique de jeu maîtrisée, comptez plutôt 30 minutes d’éclate.
L’avantage d’Orbis, du fait de sa simplicité, c’est qu’il se joue dès l’âge de 10 ans et à partir de 2 « Dieux »; mais le bémol réside du fait que le nombre de joueur est limité à 4.

 

Orbis est un savant mix entre le jeu « 7 wonders » avec un soupçon de carte « Magic the Gathering« .
Côté « Magic« , on retrouve cette façon de jouer avec des terrains (nos tuiles de jeu) et la manière d’invoquer certaines tuiles par un coup en mana (nos adorateurs).
Côté « 7 Wonders« , on retrouve cette mécanique de cumul de points par type de carte (ici nos tuiles).
Côté innovation, l’apport d’un Dieu dans la partie, à n’importe quel moment de la partie peut faire basculer le jeu du tout au tout. Cette ambiance divine avec ses Dieux telles divinités romaines ou grecques modernisées par Davide Tosselo apporté un coup de jeune à cette nouvelle création de Tim Armstrong.
Egalement, la restriction de placement des tuiles par couleur cumulé au hasard du tirage des tuiles rend la partie beaucoup plus complexe.
Enfin, la présence de tuiles « Terre sauvage« , genre de joker de jeu, apporte un double pervers en vous faisant perdre des points. Il faudra alors bien jauger si ce joker vous apporte plus qu’il ne vous fait perdre …

Pour conclure, Orbis est très bon jeu familial pour passer un petit moment ensemble, mais sa mécanique de jeu est malheureusement trop facile à comprendre et prévisible pour des joueurs avancés ou expert.
Je ne dis pas que c’est un mauvais jeu, bien au contraire, car les cumuls de dynamique de jeux sont novatrices.
Je pense que ce jeu correspond à des jeunes joueurs ou joueurs débutants cherchant à jouer une heure ou deux, mais pas une journée entière comme pour un Time Stories par exemple.

Comments

commentaires