Onigiri – découverte et recette.

Vous voulez un-cas plus diététique qu’une madeleine Bijou ou un BN ? C’est possible, avec l’onigiri bien sûr !

Découverte :

Onigiri signifie littéralement « moulé à la main ». Il est possible de le retrouver sous forme de triangle ou de boule (d’où son surnom de « boulette de riz »), agrémenté ou non d’une feuille de nori. Avec le riz peuvent être mélangés des graines de sésames, des paillettes de feuille de nori, etc.

Au cœur de l’onigiri se trouve une farce : de l’umeboshi (prune salée), du katsuoboshi (bonite séchée), des légumes crus ou marinés, des fruits de mer etc

Vous l’aurez compris : toutes les garnitures sont possibles !

Mais attention : l’onigiri n’est pas une énième déclinaison des sushis !

En effet, traditionnellement, il est fait à partir de riz blanc nature, et non de riz vinaigré. De plus, le sushi a été créé à l’origine pour conserver le poisson, tandis que l’onigiri, lui, a été créé pour transporter, manger et conserver (c’est pourquoi les ingrédients seront salés) le riz plus facilement.

Au Japon, il est possible d’en trouver dans les konbinis, avec un prix vraiment très bas (de 100 à 140 yens), ou encore dans des boutiques spécialisées : les onigiri-ya. D’ailleurs, j’en ai acheté un à un stand portant ce nom (« onigri-ya ») à Japan Expo 2016.

onigiri

Il ne ressemblait plus à rien, je lui avais fait vivre bien des péripéties avant la sortie. (Et puis je dois admettre que 4€ pour du riz et une farce de thon en boîte de la marque Eco+, ça fait mal. Mais nous ne sommes pas là pour discuter des prix abusifs de la nourriture à Japan Expo.)

Hormis les tout-préparés des restaurants ou des magasins, il est possible de les faire vous-mêmes. Pour ma part, je les ai préparé pour le repas du soir, parce qu’en cette période de canicule, on aime les choses faciles à préparer et pas trop lourde, quand vient le dîner.

 

Recette :

Ingrédients pour 14 boulettes (nous sommes 5, à la maison.) :

  • 400 g de riz blanc, ce qui représente deux bons verres de 20 cl ;
  • 4 verres de 20 cl d’eau ;
  • Garniture : ce que vous souhaitez ! Pour ma part, c’était :
    • une boîte de thon (Eco+, oui oui ^^) ;
    • 1 quart de concombre coupé en petits morceaux ;
    • 2 bonnes cuillères à soupe de mayonnaise ;

Personnellement, j’ai également vinaigré mon riz et ajouté des graines de sésames, parce que c’est très apprécié, à la maison ! Pour savoir ce qu’il faut rajouter, allez voir la recette du temaki !

Recette :

  1. Faire cuire le riz : mettez-le dans l’eau, à feu doux, et attendez jusqu’à ce qu’il ait absorbé toute l’eau (il faut remuer régulièrement).
  2. Une fois le riz cuit, laissez-le tiédir, mais pas refroidir (on ne façonne pas des onigiris avec du riz froid!) et si vous le souhaitez, ajoutez-y du vinaigre, de graines de sésame ou autre.2
  3. Préparez, pendant ce temps, un bol d’eau, pour vous humidifier les mains ainsi que la garniture : mélangez tout simplement tous les ingrédients entre eux.1
  4. Une fois le riz tiède, humidifiez vos mains et prélevez une portion.
  5. Aplatissez bien la portion.
  6. Mettez une petite cuillère de la garniture au centre de la portion de riz puis refermez-là et façonnez-là de façon à en faire un triangle ou une boule.34
  7. Facultatif  : ajoutez une petite feuille de nori pour entourer votre boulette.

Et le résultat :

5

Ce n’est pas moi qui ai façonné les triangles, c’est ma mère. En effet, le seul que j’ai fait était vraiment moche, et quand c’était elle, on avait l’impression qu’elle avait fait ça toute sa vie… C’était assez amusant !


Voilà donc l’onigiri ! Sachez que trois boulettes, pour un soir, c’est très consistant. Mais c’est vraiment bon !

Si vous en avez déjà fait ou mangé, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé et même vos garnitures favorites !

Comments

commentaires