ObjectifJapan : Dans la peau de l’Empereur du Japon !

Mercredi 22 Novembre 2017

Deuxième journée marathon à travers les interminables jardins impériaux puis le magnifique et riche quartier Ginza.

8h15 : Nuit Agitée

Réveil vers 4h du matin, surement un reliquat du jet lag que n’ai pas eu, ou un client bruyant qui m’a réveillé… qui sait !
En tout cas, c’est une certitude que j’ai eu un mal fou à me rendormir.
Réveil électronique à 7h30…dans le coma pendant 1/2 heure avant de pouvoir enfin mettre le pied par terre !

Je taille le bout de gras avec mon ami Raoul, puis je marche tranquillement jusqu’à la gare de MinaSenju pour IIdabashi et son sanctuaire avant une longue marche dans le jardin du Palais Impérial.

10h : Petit Déjeuner

Comme chaque matin, je joue à la loterie lors de mon choix de ma boisson du matin ne comprenant pas le moindre mot en japonais.
Ce coup ci, au Lawson, j’ai eu bon : Café au lait ET sucré !
Je tombe non loin de la sur une bonne boulangerie à la française dans laquelle je fais le plein de viennoiserie pour accompagner mon café chaud.
Sur un banc dans la rue, je déguste donc un croissant au chocolat (appareil à éclair et coque chocolat scellant la viennoiserie) puis un petit pain ciabata AU FROMAGE !
Rien à dire, tout était très bon !

15h : Fin de la visite du Jardin du Palais

Au final, entre la visite du sanctuaire Yakutsini et celle du Jardin Impérial, cinq heures sont passées à une vitesse folle.

Pour moi, j’ai flanné moins d’une petite heure dans le sanctuaire, pourtant magnifique.

 

Mais le summum a été la visite du Jardin Impérial, à seulement cinq min à pied de là.
La palais se décompose comme suit : un jardin Nord, Est et Ouest (non accessible au public).

Au Nord, le premier jardin accueille l’université de science et également du célèbre Budokan (salle de spectacle connue entre autre pour ses compétitions sportives, mais aussi des concerts mythiques comme la célébration des 25 ans du studio Ghibli)
Le Jardin Nord regorge de nombreux arbres aux couleurs démentielles et surtout de beaux arbres fruitiers.

Quand j’en ai eu fini avec le second jardin peu avant 15h, je me suis dis que j’allais finir la discographie de Goldman que j’avais dans les oreilles à la vue de la longueur de la visite, n’ayant pas encore entamé la visite du troisième jardin avec le Palais de l’Empereur.

 

 

 

 

 

 

 

 

Fort malheureusement, cette partie n’est pas accessible au public, seule une parcelle du Palais est visible depuis un pont extérieur.
Avec un peu de chance, vous pourrez faire de belles photos avec le reflet dans l’eau si le temps est clément avec vous.

À ce moment, je me suis dis que j’étais large pour faire le sanctuaire Suitengu, le marché Ningyocho ainsi qu’une visite rapide des illuminations de Ginza et de la Gare de Tokyo.
Très optimiste, je me suis même dis que la visite du jardin Rikugien serait envisageable si j’étais rapide.

20H30 : Victoire

Au sanctuaire Suitengu, j’ai enfin trouvé mon Inu Hariko que je cherchais depuis le début de mon voyage.
Ce grigri est sensé être offert aux femmes enceintes pour veiller sur le bon développement de l’enfant, puis on l’offre à l’enfant comme protection.

Malheureusement, j’ai appris que le marché Ningyocho n’existe qu’à certain moment de l’année, ce qui raccourcit ma visite du quartier.

À Ginza, j’ai quelque peu galéré à trouver la fameuse intersection Yon Chome (4 chome) mais quel émerveillement de lumières sur les enseignes de luxe.

 

 

 

 

 

A Shiodome, les illumination de Nöel au Caretta en son et lumière étaient grandioses !
Petite pause au Starbuck pour une douceur Pistache.

À Marounuchi, à quelques encablures de la gare, les illuminations très américaines et simples de la Nakadori embellissent le quartier déjà très beau.

Bilan de la journée

20 km à pied
2000 Y d’économie

Repas du jour
Matin : Café lait sucré / ciabata fromage et croissant chocolat.
Midi: Poulet spicy et boulettes de légumes.
Soir: Plat poisson /Riz/Poulet/ Pates & Boeuf , Madarines et chocolat.

Comments

commentaires