ObjectifJapan Hanami : Prologue

Cette année, j’entamais mon 4e voyage pour le Japon (déjà !).

Celui ci allait être radicalement différent : les destinations, les participant et la contexte.
Ce voyage contrairement au précédent ne se concentre pas sur Honshu : nous rajoutons deux îles qui sont Okinawa et Kyushu.
Quant aux participants, je teste cette année un voyage entre amis à 5 personnes, ce qui peux demande beaucoup plus de préparation pour contenter tout le monde, une certaine logistique et organisation.
Ça change du premier voyage de noce au Japon, du second en duo d’amis, et le troisième en solo; ce coup-ci îles tropicales et Hanami sur Honshu!

En résumé pour cloturer mon tour du Japon, il me reste à parcourir:

  • Hokkaido en Hiver (le reste des saison a déjà été fait)
  • Shikoku
  • Nagoya et les alpes Japonaises
  • Le Japon de l’envers
  • Le reste des îles d’Okinawa
  • Et enfin tester un voyage en famille avec nos deux enfants

Assez parlé de moi, commençons en douceur ce voyage par un court article introductif du voyage, pour vous expliquer un peu toute la logistique et le loooong voyage vers Naha.

Lundi 25 MARS 2019

11h : Largage des enfants

Après avoir confié notre première fille chez ses grands parents la veille, nous faisons de même avec notre cadette qui ira chez nounou pendant 15 jours.
Ultimes recommandations, et après pas moins de 30 longues minutes
nous partons, non sans moins avec une once de tristesse (mais nous évitons les pleurs.

12h : Repas en amoureux

Pour fêter ce début de vacances sans enfants, mon épouse Sarah et moi allons nous sustenter dans une cafétéria non loin de la gare routière, car le chemin est long jusqu’à ce soir!
Nous enchaînerons navette SNCF, train et bus aéroport avant d’arriver à l’hôtel vers 21h.
Autant d’organisation afin de pouvoir arriver tôt au guichet et éviter le stress des transport lors des correspondances (mais surtout en cas de retard ou d’annulation, il faut prévoir un plan de secours)!

14h30 : Dans la navette SNCF

En sortant du restaurant, un brin de courses plus tard, chargé de nos bagages, nous gagnons difficilement la gare d’Arles à pied chargés d’énormes bagages à roulettes.
A noter qu’il est indispensable de prévoir un grand bagage histoire d’en charger que la moitié à l’aller histoire de se garder une autre moitié pour les souvenirs; et de préférence avec des roulettes car plus il sera lourd, plus il sera difficile de la transporter.

Le trajet Arles-Avignon TGV sera très rapide, ce qui nous laissera le temps de faire une vision avec nos parents et prendre un café au Starbucks de la gare.

Nous embarquons dans notre premier Ouigo reliant directement la gare d’Avignon TGV à l’Aéroport Charles de Gaulle.
Pour le prix (25€) par personnes, le train est très propre et très confortable.
Juste le temps de faire une sieste et un jeux de société pendant ces trois heures en train que nous arrivons déjà à CDG.
Le bus nous attend au pied de l’ascenseur juste à l’ouverture des portes, le trajet est si rapide que nous percutons pas que nous sommes déjà arrivé à l’hôtel.

21h: Soirée à l’hôtel

Nous retrouvons à ce même hôtel le couple d’ami qui nous accompagne pour manger.
Un bon repas et une douche plus tard…la fatigue nous rattrape…ZZzz

Mardi 26 MARS 2018

6h30 : Lever aux aurores

On ne change pas son horloge biologique même en vacances, surtout quand votre 2e enfant est un nourisson de trois mois qui vous réveille tout les jours à la même heure ^^.
Nous pofinerons certains détail du voyage autour du petit déjeuner avant de rejoindre au Terminal le dernier membre de notre voyage: Tristan.

En résumé, notre équipe se composera de :

  • Moi (Dewi) et mon épouse Sarah, avec qui nous avons partagé notre 1e voyage au Japon pour nos noces
  • Tristan, avec qui j’ai partagé Momigari autour de Honshu en 2015
  • Lucile et Martial, notre couple d’amis de longue date, qui découvrirons le Japon lors de ce voyage.

12h00 : En Zone internationale

Le McDo du Terminal 2 devient notre Qg le temps d’un apéritif et d’un escape game de poche car il nous reste pas moins de 2h à attendre avant l’embarquement.

Vous vous demandez surement pourquoi nous venons si tôt et pourquoi ne pas avoir fait un enregistrement en ligne pour gagner du temps.
La raison est simple : une obligation de taille. Je mesure pas moins de 2m de haut et un voyage en avion peut devenir pour moi si je ne rentre pas les jambes entre les sièges.
D’où l’obligation pour moi de choisir un grand avion (A380) pour être sur de ne pas galérer, et de s’octroyer le luxe de pouvoir choisir une place issue de secours, attribué gratuitement à l’embarquement si elles n’ont pas été achetés par d’autres.
L’enregistrement en ligne que nous avons fait nous permet de passer quasiment devant tout le monde à l’ouverture des guichets et de pouvoir avoir la chance de s’octroyer cet avantage.
Sans compter toutes les formalités de douanes, fouilles et enregistrement des bagages qui prend un temps considérable.

14h30-21h30 (Heure Française) : Paris-Dubaï

7h de vol plus tard nous atterrissons à DXB pour une courte escale.
Ce temps sera consacré aux formalités d’escales et un changement d’avion.
Le premier vol nous a paru rapide entre films et discussions, seuls l’atterrissage a été chaotique sous les turbulences.

Mercredi 27 MARS 2019

00h-9h (Heure Française): Dubaï-Kansai Airport

Malgré les 9h de vol et une heure de très forte turbulences, le vol a été moins long que dans mes souvenirs (surement du au fait que j’ai pu dormir pendant le vol).
J’ai tout de même une sacré douleur au fessier à force d’être assis et une forte envie de dormir.
Mais cette fatigue avait été prévue dans le calcul histoire de dormir une fois arrivé à Okinawa et se caler sur le nouveau fuseau horaire de suite.

Cet escale à Osaka est la dernière, mais va être très longue tenir sans dormir.
Heureusement que les formalités de douanes, la prise des bagages et l’enregistrement pour le vol interne nous tiennent éveillé.

12h-14h (Heure Française): Way to Okinawa

La fatigue a eu raison de moi et m’a emporté pendant les deux heures de trajet nous reliant à Naha.
Je regrette le confort de l’A380…

A Naha, plus aucunes formalités sauf l’attente des bagages qui arrive en moins de 20 minutes.
Le monorail nous menant à l’hôtel est dans l’aéroport, ce qui facilite cette fin de voyage.

17h (Heure Française) – 1h (Heure de Tokyo)

Une douche salvatrice, la préparation des affaires du lendemain et quelques messages plus tard que Morphée nous accueille enfin dans ses bras

ObjectifJapan Hanami commence réellement demain !

Comments

commentaires

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire