Objectif Japan : Journée pluvieuse à Arashiyama !

Avant-dernière journée à Kyôtô à essayer d’éviter les gouttes dans la bambouseraie d’Arashiyama.

 

Mardi 17 Novembre 2015

 

À moins d’une heure par les transports depuis la gare centrale de Kyôtô, la ville d’Arashiyama est un véritable havre de paix.
Le temps d’une journée, cette bourgade à la campagne nous a offert une parenthèse idéale pour nous évader loin du tumulte de la ville.

Tout comme nous, laissez-vous porter et allez vous balader à travers la ville.

Une des attractions indispensables dans la visite de la ville est le temple bouddhiste Tenryuji, l’un des cinq plus beaux temples de Kyôtô !
Le site est composé d’une magnifique jardin zen, d’un bâtiment ouvert, un lac, le tout bordé d’une immense bambouseraie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


À cette période, le Momijigari est à son paroxysme et laisse entrevoir toutes les couleurs de l’automne.

 

 

 

 

 

 

 

À quelques encablures de là, se dresse l’une des plus célèbre bambouseraies du Japon.
Je pense que chacun des aficionados du Japon a déjà admiré une des photos de la bambouseraie d’Arashiyama dans un guide.
Nous vous proposons l’un de nos clichés pris sous une pluie diluvienne, dans des conditions de prise de vue assez chaotique !

 

 

 

 

 

 

La seule ombre au tableau est le temps affreux que nous avons eu pendant cette journée, nous obligeant à écourter notre visite aux vues des torrents d’eau qui s’abattaient sur nos têtes.

Nous courrons rejoindre notre train, trempés jusqu’aux os (malgré le parapluie), après avoir cueilli quelques yuzus et kakis sur le chemin nous menant à la gare.

 

 

 

 

 

 

Un petit Starbuck’s plus tard, nous rentrons à l’hôtel pour la soirée et nous octroyons une soirée off devant nos Youtubeurs préférés autour d’un bon repas acheté à la supérette au coin de la rue.

Pour demain, grosse journée en perspective : le temple d’Argent et nouvelle escale pour…. OSAKA !

 

 

Conseil Voyage : Les nocturnes durant le Momijigari

 

Tout comme pour le Kiomozudera, la bambouseraie d’Arashiyama et d’autres sites comme le Fushimi Inari propose des événements durant la période automnale.
Le plus souvent, les temples se parent de leurs plus beaux projecteurs afin de sublimer les couleurs des érables.
L’entrée des sites n’est pas plus cher mais l’affluence est à son apogée. Il faudra vous armer de patience afin d’accéder à l’entrée mais, une fois à l’intérieur, la circulation sera plus fluide.

Mon conseil : Renseignez-vous à votre arrivée auprès des offices de tourisme des différentes manifestations autours du Kōyō (紅葉, littéralement « feuille rouge ») !

Comments

commentaires