Objectif Japan Hanami : South Okinawa

Pour notre deuxième jour dans l’archipel d’Okinawa, le sud de l’île principale nous attend, pour découvrir son histoire et son artisanat.

Vendredi 29 mars 2019

7h00 : lever

Nuit agitée mais réparatrice, seuls les genoux et les pieds sont douloureux.
Départ à 8h30 pour une journée de bus à travers les curiosités du sud de l’île.
Cela se fera malheureusement sous la pluie. J’espère seulement que ce n’est pas de mauvais augure.

10h00 : Okinawa Peace Memorial

La pluie a finalement laissé place à un magnifique soleil et à une chaleur harassante. Heureusement que la brise marine est là pour rafraîchir l’air.

Le mémorial Heiwa est un vaste parc situé en bord de mer, composé de plusieurs pôles :

– un jardin épuré et un monument commémorant la paix ;
un hall de la paix, composé d’un observatoire surplombé d’une coche, d’un lieu de prière avec une magnifique statue, d’une réserve pour papillons et d’une galerie d’art ;
– un ensemble de stèles commémoratives sur une place arborée, à flanc de falaise, dédiées à la mémoire des disparus et des morts de la bataille d’Okinawa ;
– un musée de la paix retraçant l’histoire de l’archipel, son rattachement au royaume de Chine, l’attaque d’Okinawa durant la seconde guerre mondiale ainsi que la tuerie qui en résulta, l’après-guerre, la reconstruction, la domination américaine et enfin l’indépendance d’Okinawa.

L’histoire d’Okinawa est bien souvent méconnue en Occident, mais son musée narre avec précision et émotion son passé, afin de nous faire comprendre tout ce que les insulaires ont pu endurer.
Si on devait faire la comparaison avec le musée d’Hiroshima… en fait, il serait impossible de la faire. Chacun a son histoire et a opté pour un mise en scène particulière de celle-ci.

12h30 : visite des artisans locaux

La première visite des artisans se fera auprès d’un fabricant d’objets laqués (comme des éléments de vaisselle recouverts d’un vernis noir et/ou rouge).
Par contre l’artisanat se paye, et vous êtes loin des objets à 100 yens du Daiso du même type, pourtant made in Japan. Mais la qualité est exceptionnelle.

Entre deux visites, nous faisons une halte dans un restaurant de soba traditionnel style izakaya.

Étape suivante, avant la visite de la distillerie, nous rejoignons l’atelier des verriers.
La verrerie n’est pas qu’une boutique mais aussi un hall d’exposition et un atelier de confection du verre.
Nous craquons avec Sarah pour un service de la collection Hanami 2019 à base de décorations de fleurs de sakura.

Puis, après deux bus manqués et sous une pluie torrentielle, le programme prévu en cette fin de journée semble compromis.
Nous retournons alors, non sans mal, à Naha, pour une halte bienvenue à l’hôtel.

19h00 : shopping & dîner

Nous partons en virée shopping au centre commercial le plus proche du City Hall.

Or, dès l’entrée du bâtiment, nous sommes attirés par l’affluence devant un magasin de gâteaux.
Une promotion est en cours, ce qui fait que le magasin ne désemplie pas : 800 yens le sachet à remplir soi-même !
La règle est simple. Il faut y faire tenir un maximum de gâteaux jusqu’à créer une pyramide hors du sachet – sans la faire tomber – jusqu’à la caisse (bien sûr pour en payer le moins possible).
Nous nous joignons aussitôt à cette bande de joyeux gourmands, mais nous sommes loin d’égaler nos amis nippons dans le domaine du Tetris.
Après avoir dévalisé le magasin en quête du dessert de ce soir, nous dévalons les étages du building à la recherche de la perle rare.
Au final, nous n’avons rien acheté. Pour autant, nous avons fait un bon repérage en vue des achats d’avant départ.

22h00 : au lit !

Chacun dans sa chambre, après manger, histoire de rattraper le sommeil en retard.

Bilan de la journée :

3700 yens d’économies
12,6 Km

Repas du jour :

– matin : salade de pommes de terre, salade, brioche complète, soupe, omelette, pain au fromage et légumes ;
midi : soba au porc et surimi ;
soir : pain au fromage, poulet épicé, cookies maison.

Comments

commentaires