Objectif Japan : Que le bouddhisme soit avec vous !

Que se soit à Kamakura ou Asakusa, notre journée sera lié de près ou de loin aux temples bouddhistes et à la déesse Kannon!

 

Mardi 24 Novembre 2015

 

À une heure de Tokyo, vous trouverez la petite ville de Kamakura.
Cette petite ville à la campagne regorge de nombreux lieux de cultes bouddhistes. Certains guides qualifient même Kamakura de « Berceau du bouddhisme zen ».

Sous un temps quelque peu menaçant, nous commençons les hostilités par le temple Hase-dera.


Je ne sais pas si c’est dû à un sacré manque de motivation suite au quart d’heure de marche ou à cause de son entrée peu engageante, mais nous nous arrêtons à la porte du temple.
Pour les plus curieux, sachez que – selon la légende- le temple fut créé en 736, en l’honneur de la déesse Kannon dont la statue – jetée à la mer quinze années plus tôt – fut retrouvée à Sagai par Fusaki Fujiwara. La-dite statue fut créée à partir d’un camphrier par le moine Tokudo Shonin, avec sa jumelle léguée au Temple Hase-Dera de Nara.
À savoir aussi que ce temple bouddhiste est connu pour sa quantité importante de Jizo : le conte bouddhiste y faisant référence présente le Jizo comme suit :

« Il est l’ami des enfants, il les console quand ils percent leurs dents, les bercent quand ils pleurent et que les parents sont absents. Il est également le compagnon de jeux des enfants partis au ciel ».

 

Nous aurions pu ensuite aller visiter le Hokoku-ji (ou temple de bambou) mais notre choix s’est porté sur le temple Daibutsu.


La renommée du temple réside en son Grand Bouddha de Bronze de 13.35 Mètres et 121 Tonnes. Il est, certes, moins imposant que son cousin de Nara mais ses yeux d’un mètre de long et ses oreilles à 1.90 Mètre de vous laisserons pas indifférent.

 

 

 

 

 

Et nous n’oublions pas le fil rouge de notre voyage : la chasse aux érables rouges !


Retour en milieu d’après-midi sur Tôkyô, pour Asakusa. Même si la pénombre est belle et bien présente, il n’est que 16h à notre arrivée à Tôkyô (Nous sommes en heure d’hiver et la nuit tombe dès 15h.)
Nous longeons la rivière Sumida, et nous immortalisons notre passage par la prise de cliché devant le siège de Asahi (la fameuse bière Japonaise) ainsi que devant la Tokyo Sky Tree.

 

Notre prochaine destination n’est autre que le temple Senso-ji.
Nous passons sous la Kaminarimon (ou porte de la foudre), laissant place au Hozomon (ou porte de la maison du Trésor).

 

 

 

 

 

 

Derrières elles, le temple Senso-ji, haut lieu de culte bouddhiste vénérant Kannon (tout comme à Kamakura) partage l’espace avec la pagode à cinq étages.

Une prière au temple, un tour dans la rue commerçante Nakamise-dori, et c’est déjà le retour à Aizuya-Inn notre auberge.

Demain, le mercredi 25 novembre 2015 est un jour spécial : C’est l’avant-dernier jour sur le sol nippon mais surtout les 27 ans de mon acolyte Tristan.
Qui dit jour spécial, dit activité spéciale…
Je ne vous en dis pas plus , rendez-vous le mois prochain !

 

Comments

commentaires