My hero academia – L’académie des apprentis héros.

Déclinaison :

  • 17 tomes (2 collector, 2 coffrets starter, 6,60€ le tome ).
  • Série animée de 3 saisons.
  • 1 long-métrage.

Crédits : Éditions Ki-Oon (manga), J.C. Staff (studio), Kazé (DVD), ADN (streaming)

Type :

Shonen

Genre :

Tranches de vie, école, super héros, fantaisie

Auteur : Horikoshi Kohei

Synopsis officiel :

Dans un monde où 80 % de la population possède un super pouvoir appelé alter, les héros font partie de la vie quotidienne. Et les super vilains aussi ! Face à eux se dresse l’invincible All Might, le plus puissant des héros ! Le jeune Izuku Midoriya en est un fan absolu. Il n’a qu’un rêve : entrer à la Hero Academia pour suivre les traces de son idole. Le problème, c’est qu’il fait partie des 20 % de la population qui n’ont aucun pouvoir… Mais son destin est bouleversé le jour où sa route croise celle d’All Might en personne ! Ce dernier lui offre une chance inespérée de voir son rêve se réaliser. Pour Izuku, le parcours du combattant ne fait que commencer !

Synopsis personnel :

1 homme sur 5… Voilà le nombre de personne qui n’ont pas d’alter dans cet univers… Hein ? C’est quoi un alter ? Voyez cela… comme un pouvoir. Il sera votre seul pouvoir durant votre vie entière… si vous en possédez un, du moins. Or, Izuku Midoriya n’en a pas… Et cela ne l’empêche pas de rêver de devenir un super héros, et il compte bien entrer dans la plus grande école (fabrique ? ) de super héros. Il croisera, au détour d’une attaque de super-méchants, All Might, le plus grand super-héros de cet univers. Et il trouvera son chemin… Mais All Might semble cacher bien des secrets… Entraînements… labeur… sueur… pectoraux en acier et abdos en béton… La route sera longue (Bon… 10 mois ça passe vite ! ) jusqu’au lycée.

Personnages :

  • Midoriya Izuku : le plus nul de l’histoire sans aucun doute ! Pas d’alter, pas de personnalité, le meuble de salon par excellence ! Mais… il a une chose que beaucoup n’auront pas… Le sens de la justice et de l’héroïsme. Né sans alter, donc sans pouvoir… il ne sera utile à rien. Mais son sens de la justice sera en fait sa plus grande force. Et c’est ainsi qu’il attirera l’attention d’All Might. Et qu’il deviendra son disciple.
  • Bakugô Katsuki : En gros… ce sera l’adversaire du shonen. En effet, dans un shonen, il faut que le personnage principal ait un but à atteindre… Izuku est ici le faible devant devenir fort… Et Bakugô, quant à lui, ne sera pas la personne en question. En effet, il a l’intention de dépasser All Might. Et il sera à la même mesure que Izuku. Doté d’un alter d’explosion… Il basculera souvent entre le « bien et le mal »…
  • All Might : le voilà ! Est-ce un avion ? Un oiseau ? Un étalon ? Non ! C’est… un maigrichon qui a perdu la moitié de son système respiratoire ? Vous vous foutez de moi ? Y a une erreur dans le script, là, non ? T’as vu le bœuf ? Hein ? Son alter qui lui permet de se transformer et ainsi obtenir son pouvoir ? Euh… (passage mis sous secret). Quoi ? De la censure maintenant ? Bien ! Très bien ! … Son alter de « One for all »… Quel mystère ! … Quel classe ! … Mais quel lourd tribu à payer en contrepartie… Tiendra-t-il bon ?
  • Urararka Ochako : ce sera la deredere de l’histoire. Simplette mais bonne âme… Elle ira jusqu’à vouloir devenir héroïne pour permettre à ses parents, paysans, d’avoir une meilleur vie grâce au salaire versé par l’état aux supers-héros professionnels. Son alter, qui permet d’annuler la gravité naturelle, ce ne sera pas l’alter le plus simple de Yûei (J’avais pas encore casé le nom de l’école tiens…).

Évolution de l’histoire :

L’histoire sera simple. Il s’agira de suivre Izuku à l’école… et lors de ses relations sociales. Quoi de plus simple ? N’est-ce pas ? Mais ça ne le sera pas ! Puisqu’on parle de super-école de super-héros…

Le développement se concentrera sur Izuku… Mais il faudra quand même prêter attention à tous les personnages autour ! Relations, amis, professionnels ou simples humains… Toutes et tous joueront un rôle dans l’histoire.

Alors qu’Izuku n’avait aucun alter et que Bakugô en avait un considéré comme puissant… Izuku parvient – avec l’aide d’All Might – à en acquérir un et le développer ! Tout en sculptant son corps et son mental. Il ira même jusqu’à défier Bakugô et remettre en question jusqu’au fondement même des alter et de la justice…

Avis :

Je suis parti, je l’avoue, avec un temps de retard et un a priori assez tendu… cependant, en examinant encore plus attentivement le manga en question… Et bien je me suis rendu compte qu’il pouvait avoir d’autres niveaux de lecture !

Je passe assez souvent sur le côté de bien et de mal… Mais oubliez cette notion dans ce manga !

Il n’y a pas un… ni deux… ni quatre ! Mais bien trois sens de lecture pour ce manga.

Au travers de Bakugô… c’est le côté mal qui pêche dans l’histoire. Orgueil… passion démesurée… tout cela mène sur un chemin un peu trop limite… Mais ce n’est pas ce qui pose le plus de soucis à Bakugô, puisqu’il ne rêve qu’à pouvoir écraser All Might et prendre sa place ! Sa première défaite contre Izuku et l’analyse des autres alter présents dans sa classe mettront son estime à rude épreuve. Iida, lui, c’est son sérieux et sa rigidité qui le pousseront sur un chemin mauvais pour lui… Mais ces personnages vont évoluer, faire de leurs personnalités fragiles une force… de leur côté mauvais un bon côté, pour avancer dans la vie. (Allant jusqu’à refuser la proposition des méchants de rejoindre leur camp pour prendre l’ascendant sur All Might ! )

Izuku, lui, c’est l’inverse. Bonne pâte et héros en devenir… il fera tout pour réussir à maîtriser son alter, mettant jusqu’à sa propre vie dans la balance à chaque coup porté. Ce qui n’est pas pour arranger All Might qui voyait en lui un bon successeur… Car un successeur mort ne sert à rien ! Donc est-il raisonnable de se mettre en danger pour atteindre ses objectifs ? Shôto, lui, … Héritier de sa famille, il doit se montrer digne… Mais comment ? Pourquoi ? Quand ? Tant de questions dont il ne trouvera de réponses qu’au fil du temps…

D’autres personnages comme Ochako… Yûga… Fumikage… n’ont pas de personnalité vraiment bonne ou mauvaise. Ils vivent leurs vies et sont comme ils sont. Pas de bien… pas mal… Ils suivent leurs cœurs et leurs pensées. Mais… est-ce un bien ou un mal, finalement ?

Je ne connais pas les intentions du mangaka de cette œuvre, mais je suis certains que les trois niveaux de lectures sont parties prenantes de l’œuvre, qui en vaut le coup. On se pose la question de savoir : « Qu’est-ce qui est bien ? Ou mal ? Et pourquoi ou comment ? ». Une nouvelle ode au bien ou mal ? Mais quel camp, quelle vision de la chose et quelle… envie allez-vous choisir ?

La première saison (que je visionne au moment où j’écris ces lignes…) ne donnera pas de réel sens à tout cela, mais vous posera les bases pour vous questionner et mettre en place l’intrigue.

Tandis que la deuxième (au dire d’internet) pose un questionnement plus extrême, avant que la 3ème nous fasse nous demander :  « Est-ce que les gentils sont bons… et les méchants… véritablement méchants ? ».

Notons que l’absence de fan service est plus qu’appréciable !

Mot de la fin :

Un grand alter implique de grandes responsabilités…

  • streaming : ADN saison 1 : https://www.animedigitalnetwork.fr/video/my-hero-academia/7214-episode-1-izuku-midoriya-les-origines
  • streaming : ADN saison 2 : https://animedigitalnetwork.fr/video/my-hero-academia-saison-2
  • synopsis officiel : http://www.ki-oon.com/mangas/minisite-550-my-hero-academia-l-histoire.html

Comments

commentaires

A propos de Ryu Shijou 13 Articles
Amateur de manga de tout style... Du Hentaï au Shojo pour jeune fille... Je ne me base pas sur un auteur ou un style pour lire... Mais sur le scénario avant tout. Grande base personnelle en tome lu et possédé, je parlerai des oeuvres avec un regard commun. Je ne suis pas un pro de la critique ni de l'analyse... Mais je resterai impartial !