Les Furyo : les loubards du Japon !

racaille blues
Racaille Blues

Furyo : Ce terme désigne les jeunes voyous au Japon, les loubards, yankee, la petite délinquance. Souvent en bande, parfois même en gang de Bosozoku (jeunes adultes à moto qui pratiquent une conduite dangereuse lors de courses en ville ou de rassemblements organisés). Ce sont de jeunes ados allant du collège au lycée, cherchant souvent la bagarre et n’appréciant pas du tout le système scolaire. Ils appartiennent le plus souvent à des familles peu aisées. Le terme furyo peut être aussi utiliser pour décrire un type de manga, comme des furyo/shonen.

Les furyo ont été fortement représentés dans les mangas et l’animation, même s’ils étaient en marge dans les années 60 à 90.

Dans les mangas, ils sont souvent représentés avec les cheveux décolorés ou coiffés en banane.

 

Les clichés furyo ou comment reconnaître un furyo :

  1. Si le personnage principal est un voyou/loubar/Bosozoku,
  2. Le protagoniste est très souvent le gars le plus fort de son école,
  3. Très souvent le héro vient d’être muté dans sa nouvelle école et cherchera souvent à vite se faire remarquer par ses camarades,
  4.  le lycée est le pire de tout le Japon.

 

Présentation de différents furyo : 

Avant de commencer, je vous présente un très bon site français, pour ceux que cela intéresserait de découvrir ou lire des manga  furyo qui ne sont plus édités, ou n’ayant jamais été édités en France. Voici Furyosquad.com qui se spécialise et traduit eux même les furyo. N’hésitez pas à aller jeter un œil pour découvrir de nouveaux ou anciens mangas.

Manga/anime

GTO Great Teacher Onizuka :

couverture_gto1
GTO

« Eikichi Onizuka 22 ans, célibataire et libre comme l’air » toujours puceau. Ancien chef de gang réputé. Il décide sur un coup de tête de devenir professeur pour espérer sortir avec une lycéen et mener la belle vie. Avec beaucoup de chance , il réussit à devenir professeur et devra s’occuper de la pire classe de 3ème, où beaucoup ont jeté l’éponge avant lui.

Se rendant vite compte que le système scolaire est pourrit, il fera des leçons à sa manière pour résoudre les problème de ses élèves. Tout ceci déplaira beaucoup au sous-directeur qui lui mettra souvent des bâtons dans les roues « un voyou ne peut pas être professeur ».

Nombre de volumes : 25 édition normale et 13 édition double.

Anime : 43 épisodes – La série animée s’arrête à la fin de l’arc Miyabi alors que dans le manga il y a encore 2 arcs, Mayu le petit fils de la directrice, et Mme Daimon la nouvelle directrice voulant que notre Eikichi démissionne de lui-même en lui menant la vie dure.

 

Shonan junai gumi – Young GTO :

ygto
Young GTO !

Shonan Junaï Gumi est paru bien avant GTO, mais comme il n’était pas très connu à l’époque, il changa son nom en Young GTO après le succès de GTO.

L’histoire se déroule durant la jeunesse d’Eikichi et Ryuji lorsqu’ils forment leur célèbre duo : l’ONIBAKU-COMBINE .

Marre de leurs vies de puceaux et célibataires, ces deux jeunes amis décident de mettre un terme à leurs activités de Furyo et se font passer pour des élèves modèles, afin de trouver des petites amies et mettre fin à leur pucelage. Malheureusement pour eux leur passé de yankee les rattrapent pour les mettre dans diverses situations et ennuis.

Nombre de volume : 31.

OAV : 5.

 

CROWS : 

Crows boya
Crows

Boya Harumichi entre en seconde année dans le lycée pour garçon de Suzuran, réputé comme le plus pire de Tokyo, et même du Japon. Tous les jeunes adolescents violents y sont rassemblés.

A la suite d’un transfert. Très vite Boya fait preuve d’une extraordinaire force de caractère et de combat, ce qui lui permet d’affirmer sa présence dans un environnement sans cesse en proie aux conflits entre élèves et autres lycées rivaux.

Nombre de volumes : 26 (plus édité mais disponible sur Furyosquad.com)

OAV : 2. Les OAV racontent les trois premiers volumes, l’arrivée de Boya avec ses premières embrouilles, et LE COMBAT contre Rindaman (un des personnages mythiques même dans le film Crows zéro). Bien sûr la fin du 2ème épisode nous laisse sur un énorme cliffhanger qui nous pousse à lire le manga pour connaitre la suite.

 

YUYU HAKUSHO :

Yu_Yu_Hakusho_tome_4
YuYu Hakusho

Yuyu Hakusho est un Furyo/shonen.

Yusuke Urameshi, le pire voyou de son bahut et le plus craint, meurt percuté par une voiture en voulant sauver la vie d’un enfant qui courait sur la route. Sa mort n’étant pas prévue, il n’y avait pas de place pour lui en enfer, ni au paradis, du coup, on lui propose de revenir a la vie. « A quoi bon revenir à la vie ? Ma mort ne manquera à personne. » Assistant à son propre enterrement, Yusuke changea vite d’avis et décida de revenir à la vie en passant une épreuve spéciale. Il devient par la suite un détective de l’au-delà et devra trouver et arrêter des démons.

Nombre de volumes : 19.

Episodes : 112.

 

Sakigake ! Otokojuku :

Sakigake ! Otokojuku

Dans l’école privée pour garçons, qui enseigne aux adolescents en difficulté. Les étudiants sont formés pour «raviver l’Esprit du Japon» et engagés principalement dans des cours de combat.

Le plus fort des Otokojuku premières années, Momotaro Tsurugi, aussi appelé Momo, résout les problèmes des autres premières années avec sagesse, bonté et un esprit viril, tout en supportant et en surmontant la formation stricte des instructeurs malveillants et les deuxièmes années.

Sakigake ! Otokojuku est surtout une comédie qui parodie les mangas du genre, avec beaucoup de clins d’œil à Jojo’s Bizarre Aventure et Hokuto no Ken (Ken le survivant)

Nombre de volumes : 34 (non édité et non traduit en France).

Episodes : 34 (disponibles en Vostfr sur Youtube)

 

 

 

Bakuon Retto :

untitled
Bakuon retto

Tokyo, 1980. Les parents de Takashi, très soucieux de l’avenir de leur fils,ont déménagé dans un autre quartier plus tranquille de Tokyo afin de séparer Takashi de ses mauvaises fréquentations. Il ne tarde pourtant pas à se faire de nouveaux amis et de l’avis de chacun : « c’est le bled, ici », « un vrai furyo ne peut pas rester toute sa vie dans un endroit pareil ». Pour les jeunes gens, les seules distractions qui en valent la peine sont les rassemblements de motards. Vêtus de leur tenue de combat et regroupés en bandes très hiérarchisées, ils s’affrontent dans des courses de motos urbaines aussi impressionnantes qu’illégales. Takashi découvrira avec engouement cet univers de chromes et de grosses bécanes et il est prêt à tout pour en faire partie.

Bakuon retto et une autobiographique de l’auteur.

Nombre de volume : 18.

 

Films

Crows Zero :

Crows ZERO

Il s’agit de l’adaptation cinématographique des mangas Crows et Worst.

Le film met en scène la rivalité de lycéens pour prendre le contrôle du lycée de Suzuran, à Tokyo. L’action se situe une année avant les événements décrits dans le manga Crows.

Genji Takaya fait sa rentrée en classe de terminale au lycée Suzuran, surnommé le « lycée des corbeaux », un des lycées les plus violents du Japon.

Son but est de s’imposer comme le « boss » de l’établissement, objectif recherché par la majorité des lycéens qui fréquentent celui-ci, afin de dépasser son père, le chef d’une bande de Yakuza qui avait échoué à devenir le leader lorsqu’il était élève à Suzuran. Mais pour cela, il lui faudra en découdre avec celui qui est le plus proche d’y arriver, Serizawa.

 

Be-Bop High School :

5817
BE-BOP High School

L’intrigue débute dans le quartier des deux inséparables Hiroshi et Junko. Qui se présentent comme deux jeunes aimant la baston et les filles.
Un matin, un de leurs amis arrive au lycée avec la tête visiblement gonflée de coups.

La jalousie de Hiroshi vis-à-vis de Junko, qui a du succès auprès des filles, donne naissance à un défi de machos : « Celui qui vengera en premier la victime de l’agression sera le plus fort ».
Voilà donc nos deux acolytes empruntant le train afin d’en découdre avec les jeunes d’une ville voisine. C’est donc le commencement d’une avalanche de mésaventures plus hilarantes les unes que les autres, les accablant jusqu’au dénouement final de cette quête de respect.

Il existe plus de 7 films dédiés à BE-BOP High School.

 

 

1
BE-BOP High School

 

Musique :

Kishidan
Kishidan

Kishidan : groupe de rock japonais constitué de six membres yankee.

Ils ont participé à l’opening de One piece « WE CAN ! »

Leur musique et clips racontent les aventures et mésaventures  de jeunes furyo.

Kira Kira : un groupe de jeunes élèves courent aux secours de leur amie, emprisonnée par leur professeur. Dans chaque pièce ils vont rencontrer un nouvel adversaire. « Too young to die, too fast to live » (trop jeune pour mourir trop vite pour vivre).

Zoku : notre bande d’amis se retrouve dans un match à mort de baseball pour sauver une femme retenue par un chef mafieux. Leur adversaire utilise un canon pour lancer les balles. Explosions de gens au rendez-vous.

 

Eikichi Yazawa :

WIL991218-PO
Eikichi Yazawa

Eikichi Yazawa est un musicien de rock japonais. Il était si populaire à une époque que s’il avait lancé l’idée de peindre en noir le bâtiment de la Diète (parlement au Japon ), tous les voyous du pays auraient probablement accourus.

Dans le manga autobiographique Bakuon Retto on entend souvent les jeunes furyo parler de Yazawa et chanter certaines de ses chansons. Même l’auteur nous en parle de temps en temps.

« I love you ok, tu es la seule dans ce monde à qui j’offre tout mon amour, quand je t’enlace, je ressens de la douleur. Je veux toujours faire ton bonheur en t’ayant ainsi sur mon coeur ».

Comments

commentaires