Les Fundoshi

Les Fundoshi:

Ce sont les sous-vêtements masculins traditionnels au Japon.

etchu-fundoshi

Courant au début du xxe siècle, le fundoshi a subi après la Seconde Guerre mondiale et l’occupation américaine, le même sort que les bains publics mixtes.

Dans la vie quotidienne, les sous-vêtements occidentaux ont aujourd’hui remplacé le fundoshi.

Cependant, il reste utilisé dans les fêtes traditionnelles japonaises, porté seul ou avec une veste. Ce sous-vêtement est considéré comme un pagne japonais.

 

 

Le fundoshi peut se présenter comme un long morceau de tissu rectangulaire. Il peut aussi être composé d’un rectangle de tissu, cousu sur un de ses petits côtés perpendiculairement à une ceinture.

Dans la fiction, et très rarement dans la réalité, le fundoshi peut aussi être porté par des femmes.

 

 

 

Les différents types de Fundoshi:

tumblr_inline_mod72eMd9v1qz4rgp

– Rokushaku fundoshi: Rokushaku signifie littéralement 6 shaku. (Le shaku est une ancienne unité de longueur en architecture japonaise, environ égale à 30 cm).

On considère que la mesure exacte, pour ce sous-vêtement, correspond à l’écartement des bras plus la moitié de celle-ci. Quant à la largeur, elle peut varier entre 25 cm et 36 cm selon l’âge ou les goûts. Il découvre les hanches, les cuisses et les fesses. Temps estimé pour mettre le fundoshi: 10 à 20 secondes.

Fundoshi
‘Nendoroid Co-de Fundoshi’ ©GSC

Etchu Fundoshi:  Littéralement « qui dépasse de moitié ».

D’une longueur qui correspond à l’écartement des bras. Il est en forme de T, une grande bande (semblable au Rokushaku), avec de chaque côté une bande ou une ficelle qui se noue à la taille. Très simple à porter mais aussi très bon marché, il est le plus représenté. Il découvre les hanches et les cuisses. Temps estimé pour mettre ce fundoshi: 5 secondes.

et-nv01

Mokko Fundoshi:

On pourrait dire qu’il s’agit d’un rokushaku pré-noué. Il reproduit la forme de ce dernier, mais il s’enfile comme un slip avec juste une ficelle à nouer sur le côté.

Il en existe deux sortes : l’originale qui découvre seulement les hanches et les cuisses, et la variante, aussi appelée T-mokko, qui découvre les hanches, les cuisse et les fesses. Temps estimé pour mettre ce fundoshi: 3 secondes.

 

Fête populaire: Hadaka Matsuri « Fête de l’homme nu » ou « Festival de la boue »

m_105436

Festival durant lequel les participants portent peu de vêtements, habituellement juste le fundoshi et très rarement complètement nu. Quel que soit le vêtement, il ne doit pas dépasser la limite de la vulgarité, les participants doivent toujours porter des sous-vêtements et toujours être habillés devant et dans les sanctuaires.

Chaque année, le « Festival de l’homme nu » se déroule dans une douzaine de lieux à travers le Japon, habituellement en été, parfois en hiver et ce depuis 300 ans.

 

« Le fundoshi est le dernier habit de l’homme, il se doit d’être pur et blanc. » Keiji Maeda

Comments

commentaires