L’affiche de campagne d’un politicien japonais lambda

Avec la démission de Yōichi Masuzoe le gouverneur de Tokyo et donc les futures élections pour en choisir un nouveau, d’autres élections sont prévues, celles de conseillers locaux.

Parmi la flopée de candidats, il y en a un qui se démarque : Teruki Goto. Ce politicien d’extrême droite s’était déjà fait remarquer l’an passé en faisant circuler une affiche de campagne où il posait nu, car oui, au Japon il est tout à fait légal de poser nu sur ses affiches de campagne.

 

Teruki-Goto_1
Affiche de campagne du politicien japonais Teruki Goto en 2015

 

Cette année il décide de changer de ton, pour cette fois-ci poser en uniforme avec le drapeau impérial du Japon à ses côtés, empire dissout le 3 mai 1947. Il candidate avec pas mal d’idées aussi saugrenues qu’originales en passant par une ou deux que l’on pourrait qualifier de « classiques ». Il souhaiterait limiter l’immigration, nier officiellement les crimes de guerres commis en Chine et en Corée, légaliser la polygamie et annuler les Jeux Olympiques de Tokyo prévus en 2020, entre autres.

 

Teruki-Goto_2-804x768
Affiche de campagne du politicien japonais Teruki Goto en 2016

 

Et ce n’étaient que les idées « classiques », il veut également reconstruire le château d’Edo (ancien nom de Tokyo),  créer un parc d’attraction sur le thème des animes qui ferait rougir de honte Disneyland, faire connaitre à l’international le groupe féminin de J-pop AKB48 et expulser les chômeurs à l’étranger. Bien que comparé à certains pays le Japon n’a pas tant de chômeurs que ça, cela fait quand même un bon nombre de personnes qui seraient mises dehors. Il veut aussi créer une armée de Gundams géants (pour ceux qui ne connaitraient pas, simplifions en disant que ce sont de gros mechas). Rappelons que depuis la fin de l’empire, le Japon n’a pas de réelle armée, seulement les forces d’autodéfense.

 

Source : DozoDomo

 

Comments

commentaires