Les critiques de SandRock : Vampire Hunter D.

À la base, la saga de Vampire Hunter D. est une série de nouvelle écrites par Hideyuki Kikuchi (La cité interdite, Monster City…) et illustrées par Yoshitaka Amano (créateur de l’univers graphique du jeu « Final Fantasy« ) qui commença en 1983 et dont le dernier est paru en 2016. À ce jour, il existe 30 tomes ainsi que des « hors-séries » qui sont tous inédits en France. Le long-métrage a été réalisé deux ans seulement après le début de la saga par le réalisateur du film de Ken le Survivant, sorti une année plus tard. Ce dernier reprenait la trame de la première nouvelle en apportant des modifications. Une déclinaison en manga a été publiée en 8 tomes en 2007. En France, ce titre de Saiko Takaki et Hideyuki Kikuchi fut licencié chez Kazé Manga.

Vampire Hunter D. © Ashi Production, Tôhô, Sony / Kazé

Staff

  • Nombres d’épisode : 1
  • Durée d’un épisode :  80 min
  • Année de production : 1985
  • Licencié en France : Kaze
  • Première diffusion en France : 24 avril 2011 sur KZTV

Trailer

Bandes originales

OSTs

Ending thème

Verdict

Je pense qu’au bout d’un an de publications sur notre site, vous commencez pour la plupart à savoir mon fonctionnement sur mes choix de sujet d’articles. Pour les petits nouveaux commençant à lire mon travail, je fonctionne sur le principe d’achat coup de tête afin de vous faire connaître, en même temps que moi, certaines œuvres. C’est le cas de Vampire Hunter D.

Je ne connaissais aucunement ce film d’animation donc, j’en ai profité pour le visionner. Je sors de cette séance avec une excellente impression pour un film d’animation de 1985. L’aspect « Dans un avenir lointain, la Terre est plongée dans le chaos. Dans cette désolation, les humains vivent comme au moyen âge et sont sous la coupe des Vampires » est assez excellent et fera penser à un « Hokuto no Ken » version post apocalytique-fantastique.

Au final, c’est un bon divertissement et prenant à la fois ; et puis, si le côté rétro années 80 ne vous fait pas peur, vous pouvez foncer le voir. Malgré son succès, le film ne connaîtra une suite qu’en 2001, avec l’adaptation par le studio Madhouse du troisième tome, « D – Deathchase« , par le long-métrage : Vampire Hunter D Bloodlust. Il fut coproduit par les Américains et réalisé par Yoshiaki Kawajiri, ayant souvent réalisé des adaptations d’œuvres de Hideyuki Kikuchi. Vampire Hunter D Bloodlust  aura aussi sa chronique sur notre site.

Unboxing

Voici le coffret sorti par Kaze à l’époque :

© Otaku’s Mafia World
© Otaku’s Mafia World

Bon visionnage

[Source : ici]

Comments

commentaires