Les critiques de SandRock : Vampire Hunter D – Bloodlust

Dans une précédente critique, je vous avais présenté Vampire Hunter D, l’adaptation en film d’animation de la première nouvelle avec quelques modifications. Vampire Hunter D – Bloodlust adapte, quant à elle, la troisième nouvelle s’intitulant Demon Deathchase avec aussi des changements et est à la base une co-production américano-japonaise.

Vampire Hunter D – Bloodlust © MADHOUSE – TF1 Vidéo

En l’an 12090 après Jésus-Christ, dans un monde qui a sombré dans le chaos, les humains cohabitent avec les créatures non-humaines. Parmi ces dernières se trouvent les vampires, considérés comme les maîtres de la nuit mais dont la race est en déclin constant. En effet, les humains offrent de grosses primes pour les éliminer si bien qu’une nouvelle caste est apparue : celle des chasseurs de vampire (Bounty Hunters). Parmi ces chasseurs, il existe un Dunpeal, c’est à dire un être mi-humain et mi-vampire. Il est connu de tous sous le nom de D.

D est engagé par la famille Elbourne pour retrouver Charlotte Elbourne, la fille du patriarche, capturée durant une nuit de pleine lune par Meier Link, un vampire dont elle s’est éprise. Toutefois, D n’est pas le seul sur le coup puisque les Elbourne ont aussi engagé les frères Markus (un clan composé de quatre hommes et d’une femme). Le patriarche des Elbourne a cependant une autre requête : s’il s’avérait que Charlotte ait été mordue par Meier Link et qu’elle est devenue un vampire, son souhait serait que D la tue, en évitant de la faire souffrir. Qui de D ou des frères Markus la retrouveront en premier ?

Trailer

Staff

  • Studios d’animation : Madhouse, Animate film, Filmlink International, Movic
  • Réalisateur : Yoshiaki Kawajiri
  • Scénaristes : Yoshiaki Kawajiri et Hideyuki Kikuchi (nouvelles)
  • Chara-Design : Yoshitaka Amano (nouvelles), Yutaka Minowa
  • Musiques : Marco D’Ambrosio
  • Nombre d’épisode :  1
  • Durée d’un épisode : 105 min
  • Année de production : 2000
  • Licencié en France : TF1 Vidéo 

Verdict

Même si, quinze ans sépare les deux adaptations, fort de constater que cette licence reste très divertissante et fantastique. Bizarrement, Vampire Hunter D – Bloodlust est plus apprécié que le premier opus. Certaines et certains reprochaient à ce dernier de ne pas avoir rendu hommage aux illustrations de Yoshitaka Amano. Ceci a été corrigé dans ce second opus.

Aventure, action et romance sont au rendez-vous dans ce film d’animation tout cela est accompagné par une très bonne bande-son et par une excellente VF.

Si vous avez aimez Vampire Hunter D, vous allez aimer ce film d’animation.

Bonne lecture 

[Source : Ici]

Comments

commentaires