Les critiques de SandRock : Mobile Suit Zeta Gundam

Il a fallu attendre cinq longues années pour que Mobile Suit Gundam ait droit à une suite notamment grâce au succès des trois films. C’est dans ce contexte que sa suite Mobile Suit Zeta Gundam a vu le jour.

Mobile Suit Zeta Gundam © Sunrise / All The Anime

Dans Zeta Gundam, le futur de l’humanité est plus sombre que jamais. Après avoir vaincu la menace que constituait le Duché de Zeon, la Fédération Terrienne instaure des méthodes plus cruelles.
Une nouvelle génération de robots géants, les Mobile Suits “Gundam”, est créée, non pas pour défendre la paix instaurée, mais pour réprimer les dissidents politiques. Ainsi, les ennemis d’hier deviennent les héros d’aujourd’hui quand vient le moment de rétablir la balance de la justice.
Alors que le jeune civil nommé Kamille Bidan rejoint la lutte face à l’oppression, il ne se doute pas des sacrifices qu’il devra endurer pour faire triompher la liberté.

Staff

  • Studio d’animation : Sunrise
  • Réalisateur : Yoshiyuki Tomino
  • Chara-Design : Yoshikazu Yasuhiko
  • Mecha-Design :Kunio Okawara et Kazuma Fujita
  • Musiques : Shigeaki Saegusa
  • Nombres d’épisode : 50
  • Durée d’un épisode :  25 min
  • Année de production : entre 1985 et 1986
  • Licencié en France : All The Anime

Opening 01

Opening 02

Ending

Bandes originales

OSTs

Verdict

Passionnant et captivant. Voilà comment se résume mon visionnage de Mobile Suit Zeta Gundam  la suite directe de la première série. On y retrouve certains des protagonistes principaux de la Guerre d’un An mais sept ans plus tard. Du côté du scénario et de son déroulement, la recette reste la même depuis le premier volet :

– un héros adolescent en pleine phase de rébellion contre le monde.

– Il croise le chemin de soldats et ne manque pas de se prendre une correction, puis par le plus grand des hasard se retrouve aux commandes d’un Gundam.

– Le Héros tombe amoureux d’une soldat du camp adverse avec la fin tragique habituelle.

Pour ce qui est de la bande son, elle est le miroir de ce scénario assez sombre. On alterne avec des OSTs moins tristes donnant plus de la douceur dans cette guerre puis vers des musiques plus épiques lors des phases de combats voire certaines rencontres. Le seul bémol est l’absence des thèmes musicaux des génériques. Ces derniers sont bloqués à l’échelle mondiale malheureusement dû au décès du compositeur détenteur des droits. Nous avons hérité comme nos homologues américains de la version de remplacement que ces derniers ont eu il y a plus de dix ans.

Pour finir cette critique, si vous avez aimé les films Mobile Suit Gundam, jetez-vous sur cette suite vous ne serez pas déçus de cette acquisition.

Lien utile

Anime Store : Partie 1 et Partie 2

Bon visionnage

[Sources : Ici et Ici]

Comments

commentaires