Les critiques de SandRock : Ikigami

« Que feriez-vous de vos dernières 24 heures ? » Tout le monde se pose ce genre de question quand la Mort vient frapper à la port sous l’apparence d’un fonctionnaire, représentant de « la loi pour la sauvegarde de la prospérité nationale. » Ikigami est une série de Motorô Mase, débutée en 2005 dans le Young Sunday des éditions Shogakukan avant d’être transférée dans le Big Comic Spirits après la fin de parution du Sunday, en juillet 2008. En septembre 2011, l’auteur annonce la fin de la série au bout de vingt chapitres. La série s’acheva en mars 2012 pour un total de dix volumes reliés. En France, le manga fut édité d’abord chez Asuka, dès janvier 2009 avant de passer chez Kaze manga, suite à la transformation de l’éditeur.

Ikigami © Shôgakukan / Asuka – Kaze manga

De nos jours, une loi stipule que pour le maintien de la prospérité du pays, tous les enfants qui entrent à l’école primaire doivent être vaccinés. Ce vaccin inocule une substance capable d’entraîner la mort à une date et heure précises programmées en amont. Un jeune sur mille entre 18 et 24 ans est concerné. Fujimoto, fonctionnaire est chargé de délivrer ce préavis de décès aux familles, appelé “Ikigami”…

  • Titre : Ikigami – Préavis de mort
  • Genre  : Seinen 
  • Catégories : Suspense, Drame
  • Magazine prépublication : Young Sunday
  • Public  : Interdit au moins de 16 ans
  • Dessinateur : Mase Motoro
  • Scénariste : Mase Motoro
  • Année de parution japonaise : 2005
  • date de parution française : 29 Janvier 2009
  • Statut : Terminé
  • Nombre de tome total : 10 (version simple) et 5 (version ultimate) 
  • Récompenses : le prix spécial BD des Utopiales en 2009, le prix Polymanga 2010 du meilleur seinen, le Grand Prix de l’Imaginaire 2010 Etonnants Voyageurs, le prix du meilleur seinen aux Japan Expo Awards 2010 mais aussi une sélection au festival international de la Bande Dessinée à Angoulême en 2010.

 Avis

Avant de lire Ikigami, je n’avais jamais lu de manga du mangaka. C’était avec une certaine appréhension que je me suis hâté à le bouquiner. À ma grande surprise, je me suis vu dévorer les cinq doubles volumes tellement que j’étais absorbé par le récit. Durant tous les tomes, on passe par toutes les étapes lors de la lecture.
On ne peut pas rester de marbre devant cette oeuvre sociale terrifiante de réalisme. Par moment, j’avais l’impression que le mangaka nous peignait un Japon alternatif digne des pires dictatures, au point qu’on éprouve de l’empathie pour cette jeunesse prise en otage dès leur enfance et pour le jeune livreur Fujimoto. Cette sensation oppressante est accentuée par la beauté et le talent de Mase Motoro.

Ikigami © Shôgakukan / Asuka – Kaze manga
Ikigami © Shôgakukan /Asuka –  Kaze manga

Le manga connut une adaptation en film live, en 2008 reprenant quatre histoires du manga original de Motoro Mase, provenant des tomes un et trois, disponibles en France aux éditions Kaze.

Ikigami ©Toho Company – Shogakukan Prod WoWow / Kaze

Trailer 

Lien utile

Anime Store : DVD / BR

Bonne lecture !

[Sources : Ici et Ici]

Comments

commentaires