Les critiques de SandRock : A certain magical Index

« Embarquez dans une aventure fantastique où science et magie s’affrontent pour la suprématie du monde ! » 

A la base, A certain magical Index est un light novel illustré par Kiyotaka Haimura et scénarisé par Kazuma Kamachi. Ce dernier fut pré-publié dans le magazine Dengeki Bunko de l’éditeur ASCII Media Works en 2004 et se termina en 22 tomes. A certain magical Index s’offrit un retour quelques mois plus tard via la sortie d’un nouveau cycle intitulé A certain magical Index : New Testament. Ce dernier compte pour l’instant 19 tomes publiés en octobre 2017. Une adaptation en manga a vu le jour et est toujours en cours de publication. Le manga est édité chez Ki-oon en France. Comme tout bon succès. Cette licence connaît des adaptations en animés et des spin-off.

A certain magical Index
A certain magical Index © Kiyotaka Haimura – Kazuma Kamachi / ASCII Media Works – Ofelbe Editions

Dans la Cité Académique, ville étudiante où science et magie s’entremêlent, le malchanceux Tôma Kamijô possède un don bien particulier.
Alors que les étudiants disposent de pouvoirs plus incroyables les uns que les autres, la mystérieuse capacité de Tôma lui permet d’annuler n’importe quel phénomène paranormal au prix de sa propre chance.
Résigné à vivre sous une mauvaise étoile toute sa vie, son infortune provoque sa rencontre avec la jeune Index. Véritable encyclopédie sur patte, la nonne aurait mémorisé 103 000 grimoires au service de l’Église.
Embarqué dans une aventure phénoménale, Tôma se retrouve propulsé malgré lui au-devant de la scène des plus grands complots où science et magie s’affrontent dans une lutte sans merci pour la suprématie du monde.

  • Titre : A certain magical Index
  • Type : LN – Light Novel
  • Catégories : Action, Combat, Comédie, Drame, Mature, Science-Fiction, Tranche de vie
  • Public : Tout public
  • Dessinateur : Kiyotaka Haimura
  • Scénariste : Kazuma Kamachi
  • Editeur japonais : ASCII Media Works
  • Editeur français : Ofelbe Edition
  • Année de parution japonaise : 2004
  • Date de parution française : 28 juin 2018
  • Statut : Terminé
  • Nombre de tomes : 22 

Avis

Ah que ce titre résonne comme une douce mélodie dans mes oreilles. Je pense qu’on est nombreuses et nombreux à avoir découvert cette licence via l’animé. Que fut notre joie quand l’arrivée du light novel fut annoncée.

Je suis sûr que vous attendez avec impatience mon avis sur ce premier tome. Pour tout vous dire,  je l’ai dévoré avec un immense plaisir comme tous les light novels que j’ai lu depuis l’arrivée d’ Ofelbe Edition.

Concernant le scénario, personnellement, j’ai retrouvé quelques similitudes avec un autre titre du catalogue : The Irregular at Magic High School notamment sur les aspects d’une hiérarchie entre les individus en fonction de leurs pouvoirs et une forme de discrimination. La comparaison entre ces deux titres s’arrête là pour l’instant.

En effet, ces deux titres traitent de la relation et de l’interaction entre la Magie et la Science de façon très différente.  Dans Index, on peut dire qu’ils sont comme Chien et Chat.

Pour revenir à ce première tome, ce dernier met en place le contexte de ce « conflit », la présentation des deux protagonistes principaux qui sont le malchanceux Tôma Kamijô et Index.

Dans un premier temps, le scénariste nous plonge directement dans cet univers à travers les différentes mésaventures de Tôma au quotidien et de ses premières confrontations avec la Magie. Mais dans un second temps, j’ai eu la sensation que Kazuma Kamachi avait effectué une sorte de « reset » avec l’apparition d’un nouveau Tôma résultant des événements de la première partie, donnant un nouvel élan au récit.

Côté des illustrations, Kiyotaka Haimura nous en livre de très belles.

A certain magical Index
A certain magical Index © Kiyotaka Haimura – Kazuma Kamachi / ASCII Media Works – Ofelbe Editions
A certain magical Index
A certain magical Index © Kiyotaka Haimura – Kazuma Kamachi / ASCII Media Works – Ofelbe Editions

Globalement, Ofelbe a fait un excellent travail montrant encore une fois son amour pour ce genre littéraire et qu’au fur et à mesure des sorties, l’éditeur démontre qu’il commence à prendre de la bouteille avec sa nouvelle politique d’espacer les sorties pour une meilleure qualité. Pour les profanes, A certain magical Index est un excellent titre si vous aimez ce genre d’univers avec une galerie de personnages assez riches.

Je renouvelle mes remerciements envers l’éditeur pour sa confiance et sa gentillesse qu’il m’accorde.

Bonne lecture !
[Sources : Ici et Ici]

Comments

commentaires