Critiques de Ryo Saeba : Flat Out

Flat Out est un seinen d’action et sport mécanique créé par Shinmura Keiichiro en 2005, et pré-publié dans le magazine Young Magazine. L’éditeur Black box Editions a sorti le manga en trois tomes en 2014. 

Le mangaka est né le 9 février 1969, au Japon. Il est l’auteur de beaucoup de mangas liés au sport mécanique, mais aucun d’eux n’est paru en France.
 

Flat Out
Flat Out © Shinmura Keiichiro/Young Magazine — Black Box Editions

Résumé de Flat Out

Ryûya, 18 ans, a perdu ses parents et vit avec Akane et son frère Koichi. Son père était un coureur automobile, et détient encore le record de vitesse sur la piste locale.
Ryûya a hérité de sa passion pour les sports automobiles et quand il apprend que l’équipe Subaru va faire des essais dans son district, sur la piste de son père, il décide d’aller y jeter un œil.
Lui et Koichi se rendent en pleine montagne, sous la neige, et embarquent Akane avec eux malgré elle. Ils se retrouvent donc là-bas, sans même être sûrs que l’équipe passera bel et bien sur ce tronçon.
Au quotidien, le protagoniste est un garçon très calme et réservé, et ce, même avec Akane et Koichi pourtant chez qui il vit. Mais lorsqu’il parle de sport mécanique, son visage change et on peut y lire toute sa passion. Ce changement a d’ailleurs lieu lorsque l’équipe tant attendue fait bien son apparition, exactement là où ils l’avaient parié. Koichi, lui aussi, est totalement fan de rallye et est très excité, mais pas autant que son frère.
L’équipe décharge son matériel, prépare la voiture, et le pilote, ainsi que son copilote arrive à leur tour. Il s’agit de Richard Wilson quadruple champion du monde en titre du circuit WRC, que tout le monde surnomme « le monarque ». Lui et son copilote s’installent donc dans leur véhicule pour faire un petit test. Ryûya et Koichi n’en peuvent plus d’attendre de les voir courir. Quelle performance va-t-il livrer sur cette route enneigée sur laquelle il n’a jamais couru ?
Le véhicule démarre alors et c’est pied au plancher que le pilote se lance, sans aucune appréhension et avec une maîtrise hors du commun. Les deux garçons restent bouche bée devant tant de talent, et même Akane, qui ne s’intéresse pas du tout à tout ça, est impressionnée.
Mais pour Ryûya, ce n’est plus temps d’observer. Il ne peut pas céder le titre de son père, l’homme le plus rapide, à qui que ce soit et il se doit de le défendre.

Résumé officiel Black Box Éditions

Avis

Le dessinateur a un excellent style avec des traits et des dessins très bien travaillés.
L’histoire et les ambitions du personnage principal sont mises en avant dès le premier chapitre, et ses deux amis seront là pour le soutenir tout au long de la série. En ce qui concerne les personnages secondaires (en particulier celui qui donne à Ryu l’envie de courir,) ils ont un bon développement – sauf  pour certains dont la présentation n’est pas faite.
Le milieu des rallyes est bien retranscrit, notamment au niveau des termes techniques et des différentes courses avec les problèmes liés aux parcours (temps, obstacles, etc.). La rivalité des coureurs est aussi bien montrée ainsi que les différentes sensations durant les courses dans la voiture.

Conclusion

J’ai beaucoup apprécié cette série, il y en a peu dans ce genre. Elle est prenante et sans temps mort. Pour les amateurs de sensations fortes, je vous la conseille.

Malgré tout, en point faible, je mettrais le manque de développement de certains protagonistes qui l’auraient bien mérité.

4/5

Liens utiles

Extrait

Achat

Comments

commentaires