Créer une cuirasse 1/2 : la base

Dans des articles précédents, je vous ai expliqué comment faire une bonne peinture et comment réaliser des détails. Mais savoir faire ces choses ne veux pas dire que vous pourrez réaliser une armure facilement. Chaque armure a sa propre personnalité et vous donnez des conseils séparés n’est pas le plus représentatif de ce qu’il faut faire pour créer une pièce d’armure. Je vous ai déjà montré comment réaliser une pièce simple avec mon article sur les protège-bras. Aujourd’hui, nous allons nous attaquer à un morceaux bien plus gros et plus complexe : une cuirasse.

Cependant pour vous montrer une création intéressante, je vais me tourner vers les armures de types médiévales fantasy. Ce type d’armure regorge souvent de nombreux détails. De ce fait, il me sera aisé de vous montrer en pratique comment réaliser une bonne base, de beaux détails et de bonnes couleurs. Je vais pour cela crafter deux cuirasses. Les deux viennent de designs réalisés par Zach Fischer Illustration et les deux viennent du même univers: WORLD OF WARCRAFT. La première est celle de ma prochaine armure : Sylvana Windrunner. La deuxième est celle d’une armure que j’ai déjà réalisée il y a deux ans mais qui aujourd’hui a besoin de retrouver un second souffle: Tyrande Whiperwind.

 

Créer une cuirasse prend du temps, deux beaucoup plus. C’est pour cela que j’ai décidé de faire ce tutoriel en deux parties. Cela me permet de réaliser correctement chaque élément. Et si y a bien un premier conseil que je peux vous donner, c’est de tout faire pour prendre votre temps. Rusher une armure ou n’importe quel cosplay en général n’apporte rien de bon. Même si vous savez que vous pouvez faire un cosplay en un mois, prenez-en deux.

Le matériel:

  • feutres et crayons à papier ;
  • ciseaux ;
  • soutien-gorge ;
  • Worbla ;
  • Créamousse ;
  • scotch de peintre ;
  • mannequin de couture (vous pouvez aussi le faire sur vous mais vous aurez besoin d’aide) ;
  • décapeur thermique.

La base

Les bonnets:

Comme jusqu’à maintenant je n’ai eu qu’à réaliser des pièces d’armures pour femmes, j’ai pu creuser la question de comment réaliser la protection de la poitrine ? La réponse à cela est toute simple : il suffit d’utiliser des soutien-gorges. Inutile de vous ruiner avec de la lingerie hors de prix. Un bon soutien-gorge premier prix suffit largement et est préférable vu ce que l’on va en faire. Personnellement ayant une poitrine assez forte, je me les procure sur le site internet Bon prix. Comptez environs 13 euros pour un soutien-gorge toutes tailles confondues. Cependant, vous ne pouvez pas prendre n’importe quel soutien-gorge pour faire une cuirasse. Il faut qu’il y ait deux éléments indispensables.

Tout d’abord, il faut que votre soutien-gorge soit une taille au-dessus de celle que vous prenez d’habitude. Lorsque vous allez poser le worbla sur le bonnet, il va perdre en élasticité. Il se peut donc que lorsque vous enfilerez votre cuirasse, celle-ci soit trop petite pour votre poitrine alors que vous avez choisir un soutien-gorge qui vous va parfaitement.

Ensuite prenez obligatoirement un soutien-gorge avec coques et armatures. Comme vous le savez certainement, le worbla, lorsqu’il n’est pas utilisé pour sculpter des détails, a besoin d’une base. Cette base va vous permettre de donner facilement une forme précise à votre worbla. Dans le cas d’un soutien-gorge, ce sont les coques qui vont vous servir de base.

C’est parti pour le tuto !

Préparation des bonnets

Séparer d’abord les deux cotés.

Puis enlevez toute la partie inférieur en faisant attention à ne pas découper la partie où se trouve la baleine. Il faut aussi que vous gardiez la bretelle ainsi que l’anneau qui permet de la raccorder au soutient-gorge.

Si vous n’avez pas pris un soutien-gorge simple, enlevez toute la dentelle sur les bonnets. Le worbla prenant très bien la forme de ce qu’il y a en dessous, vous risquez de ne pas avoir un résultat correct si vous la laissez. Si, sur la partie où se trouve l’armature il y a des dentelles, ce n’est pas grave, cette partie sera cachée.

Pose du Worbla

Premièrement, découpez un carré de worbla plus large que votre bonnet.

Posez ce carré sur le bonnet. Vérifiez que ce dernier soit bien au centre et chauffez doucement.

Petit à petit vous verrez alors apparaître votre bonnet.

Commencez pas faire ressortir la zone de votre armature en appuyant dessus, quand votre worbla est encore chaud.

Puis, découpez le surplus de thermoplastique de cette zone. Cependant, il faut que vous laisser un peu de marge, environ un centimètre.

Ce centimètre, vous allez le replier sous votre bonnet car, contrairement à ce qu’on pense, ce thermoplastique ne colle pas à tout. Il adhère difficilement aux tissus.

Ça, c’était la partie simple. Maintenant venons-en au moment où il faut être très délicat sinon vous risquer de devoir recommencer la partie worbla. Tout d’abord, chauffez la partie arrondie du bonnet, étirez tout doucement les plis vers le haut ou vers l’extérieur. Si vous tirez trop ou que vous avez trop chauffé, le worbla se déchirera. Recommencez à chaque pli. Puis, comme pour le bas, coupez le surplus en gardant un centimètre et repliez vers l’intérieur du bonnet.

Si sur le rebord du bonnet se forme alors des petites pliures, ce n’est pas grave. Un peu de ponçage et le tour est joué.

Ensuite, dessinez sur un bonnet les détails ; soyez le plus précis possible, pour ce qui est des formes complexes.

Par contre, il n’est pas obligatoire de dessiner les contours. La méthode pour les faire ne nécessite pas d’avoir un patrons.

Une fois cela fait, on va pouvoir passer à la création du contour.

Le contour

Personnellement, j’utilise pour cela un mannequin de couture qui est, à peu près, à ma taille. Pour la quasi totalité, je préfère utiliser un mannequin pour plus de simplicité. Pour toutes les exceptions, c’est dû au fait que la cuirasse est très particulière. Généralement, ce sont les cuirasses de type futuriste qui nécessite d’avoir les exactes proportions et où la base n’est pas faite avec un soutien-gorge mais avec de la créamousse.

Par exemple, ma cuirasse de Project Fiora de League of Legends ne pouvait pas se faire de la même façon qu’une cuirasse médiévale, comme celle de Kindred. Mais j’aborderai le cas d’une cuirasse futuriste dans un article ultérieur quand je commencerai ma futur armure Project : Diana.

Patronage du contour d’une cuirasse

Pour commencer, entourez votre mannequin de film plastique. Ne faites pas beaucoup de couches, puisque l’on va en remettre après. Comme je veux aborder le cas de deux types de cuirasse médiévale,  j’ai divisé mon mannequin en deux. D’un côté Tyrande et de l’autre Sylvana.

Commençons par Tyrande. Avec des aiguilles, accrochez votre bonnet au mannequin. Mettez-les le long de l’armature en bas du soutien-gorge. Le worbla étant assez difficile à transpercer, je vous conseille de chauffer vos aiguilles au fur et à mesure que vous les placez. Pour le haut, il suffit juste d’accrocher votre bretelle et le soutien-gorge tiendra tout seul.

Ensuite recouvrez le bonnet avec du film plastique.

Puis, avec le scotch de peintre, recouvrez toute la zone du contour. Vous n’avez alors plus qu’à dessiner dessus.

Maintenant, Sylvana.

Une fois le film plastique posé sur le mannequin, posez le scotch.

Puis prenez votre bonnet, placez-le bien au niveau de la poitrine du mannequin et, avec un feutre,dessinez le contour. Pour finir vous n’avez plus qu’à dessiner le reste de votre cuirasse.

Avant de commencer une armure, je recherche le plus d’images du personnage et, en priorité, des images sous différents angles. Malheureusement, il se trouve que, parfois, on ne puisse pas savoir comment est le dos du personnage comme dans mon cas. Il faut alors soi-même imaginer ce qu’il pourrait y avoir. Cependant, ne vous prenez pas non plus trop la tête si vous n’êtes pas inspiré, souvent à part en shooting privé, il est très rare que l’on vous prenne de dos. Ainsi donc, le dos d’une cuirasse n’est pas le plus important, même s’il faut y faire aussi attention.

Création de la version Worbla/créamousse d’ une cuirasse

Vous avez maintenant votre patron de la cuirasse, mais ce n’est pas la version précise et définitive : il va falloir l’améliorer.

Tout d’abord, prenez une plaque de créamousse et faites le contour au crayon à papier de votre patron sur la créamousse.

Puis faites les modifications que vous souhaitez. Pensez aussi à prendre du recul par rapport  à votre création, c’est très important. Si vous pensez avoir terminé les modifications en un seul coup, ne passez pas à l’ étape worbla tout de suite. Soyez vraiment sûr que vous ne pouvez pas faire mieux  quand vous passez au worbla.

Découpez le worbla dans votre plaque.

Puis chauffez avec le décapeur thermique et faites ressortir le contour de la créamousse en appuyant avec un doigt, ou avec la pointe des ciseaux si le worbla est trop chaud. D’ailleurs, avec la pointe, le contour que vous obtiendrez sera plus précis.

Découpez le surplus de worbla, c’est-à-dire tout le contour. Je vous conseille de faire cela quand le worbla est tiède sinon vous aurez un peu de mal.

Enfin, une fois que vous n’avez plus que le contour. Chauffez à nouveau doucement. Il faut que votre pièce d’armure soit chaude mais pas brûlante, et surtout si vous chauffez trop, des bulles vont apparaître. Ces complications ne sont pas grand-chose et peuvent facilement être effacées (voir l’article sur les protèges-bras) mais ce n’est jamais agréable d’en avoir. Puis posez votre contour sur votre mannequin, en lui faisant prendre le plus possible la forme. Étrangement sur mon mannequin, le worbla adhère tout seul quand il est chaud ; mais si ce n’est pas le cas, attachez-le avec des aiguilles.

Laissez bien refroidir avant de bouger les pièces.

Maintenant, vous allez pouvoir assembler une cuirasse.

L’assemblage

Il y a pas grand-chose à faire dans cette étape, mais il faut faire chaque partie séparée, pour plus de simplicité.

Vous devez chauffer la zone de l’armature des bonnets et la coller contre l’intérieur du contour.

Bien sûr, il est possible que votre contour ne s’ajuste pas complètement bien à vos bonnets. Chauffer alors par petites zones pour ajuster petit à petit. Ne chauffez jamais l’intégralité de la pièce pour ajuster, vous allez forcément perdre la forme de votre pièce et aurez certainement des complications, comme des bulles ou le worbla qui se déchire.

Enfin, réunissez les deux parties ensemble, en chauffant les deux milieux et les réunir.

Pour terminer, je dirais juste que ces étapes sont une partie très importante. Vous êtes encore loin d’avoir terminé votre cuirasse mais c’est un premier pas de fait. Les simples plaques de créamousse et de worbla prennent enfin forme pour ressembler à quelque chose qui est définitif. Sur cette chose, on va enlever des trucs et en ajouter… mais vous avez déjà une base. 😉

 

 

 

 

 

 

Comments

commentaires