Les conseils de SandRock : Redline

Pas de règle, pas de limite. La course sauvage où tout peut arriver. Prenez le dessin animé Les Fous du Volant de votre jeunesse, mélangez le avec Initial D pour sa bande son de ouf et ses courses à rebondissements. Secouez le tout : vous obtenez Redline, une version plus « violente » de ces deux titres, tout cela orchestré en maître par le studio Madhouse.

Redline © Madhouse – Kaze

Tous les cinq ans, sur la planète Dorothy, a lieu la célèbre course automobile Redline. À bord d’engins motorisés modifiés pour atteindre les vitesses les plus démesurées, les meilleurs coureurs prennent part à cette course infernale où tous les coups sont permis. Seul objectif: remporter la victoire. JP dit « le gentil » est l’un de ces coureurs, mais jusqu’à présent il n’a guère brillé. Entraîné malgré lui dans des histoires de trucage des paris en compagnie de son associé Frisbee, JP se laisse toujours distancer au début avant d’accélérer dans les dernières minutes grâce à un détonateur ultra-perfectionné inclus dans le moteur, puis finit par perdre peu avant la ligne d’arrivée. Mais aujourd’hui, JP en a assez. Lorsqu’il apprend qu’il est quand même sélectionné pour la Redline parce qu’il a les faveurs du public, il décide de remporter la course à tout prix et de casser ainsi cet image de « gentil » qui lui colle à la peau.

Staff

  • Nombres d’épisode : 1
  • Durée d’un épisode :  90 min
  • Année de production : 2010
  • Licencié en France : Kaze
  • Première diffusion en France : 23 Octobre 2011 (KZTV)

Trailer

Bandes originales

OSTs

Avis

Passons au microscope cette oeuvre

Les points positifs

  • Une bande son du feu de dieu digne des courses dans Initial D ;
  • L’ambiance des courses automobiles et l’effet de vitesse sont parfaitement retranscrit notamment sur certains passages ;
  • Le film ne souffre d’aucun ralentissement du début jusqu’à la fin ;
  • Takeshi Koike nous offre un univers assez original par la mixité des espèces ;
  • Une Version Française très bonne.

Le point négatif

  • Un scénario assez convenu et classique.

Verdict

Au final, Redline s’avère être un film d’animation à voir absolument, vous ne serez pas déçu. Il aura fallu à Madhouse étaler sur sept ans sa production pour au final ne pas être un grand succès dans les salles japonaises. Pour donner un ordre de grandeur de ce projet, qui a failli ne jamais voir le jour sans l’intervention de Masao Maruyama, co-fondeur du Studio, sa production nécessita plus de 100.000 dessins tous réalisés à la main.

Lien Utile

Anime Store : DVDBluray

[Sources : Ici et Ici]

Bon visionnage !

Comments

commentaires